Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1 : Sampaoli et l’OM se quittent bons amis

Article

le

l1:-sampaoli-et-l’om-se-quittent-bons-amis

« On reste amis », a assuré le président de l’OM Pablo Longoria: moins de 18 mois après son arrivée, l’imprévisible Jorge Sampaoli n’est déjà plus l’entraîneur de Marseille, les deux parties ayant préféré se séparer vendredi au vu d’ambitions divergentes sur le mercato.

Sampaoli avait mis en garde dès le mois de mai, alors que l’OM n’avait pas encore vécu la grande joie d’une qualification directe pour la Ligue des Champions arrachée dans les dernières secondes de l’ultime journée: il voulait avoir les moyens de bien figurer sur la scène européenne.

Mais l’Argentin, réputé très exigeant en matière de recrutement, avait peut-être vu trop grand pour l’OM, un club aux finances qui restent fragiles malgré la qualification en C1 et la manne qu’apportera l’arrivée du fonds d’investissement CVC au coeur du football français.

« On a discuté et c’est une question de timing dans le projet. On a un projet de construction et d’avenir. On a tous la même ambition, c’est le timing qui est différent », a expliqué Pablo Longoria en termes diplomatiques.

« Mon rythme et mes objectifs ne sont pas les mêmes que ceux des dirigeants. Il n’y a rien de mal à prétendre des choses différentes. L’important, c’est de rechercher l’excellence et de vouloir ce qu’il y a de mieux pour l’OM », a de son côté écrit Sampaoli dans un message publié sur Instagram.

« Un monsieur »

Dans les faits, les deux parties ont constaté qu’il y avait une incompatibilité entre les ambitions de Sampaoli en Ligue des champions et les moyens financiers de l’OM sur le mercato.

« Il a évoqué des joueurs que l’on ne peut tout simplement pas s’offrir », a expliqué à l’AFP une source ayant connaissance des dernières discussions. « Pablo ne peut pas mettre le projet en danger, il ne peut pas aller à ce rythme. »

Pour l’instant, l’OM n’a recruté que deux défenseurs centraux, Samuel Gigot et le jeune Isaak Touré. Le club a aussi perdu deux titulaires indiscutables, William Saliba, reparti à Arsenal, et Boubacar Kamara, parti libre à Aston Villa.

Sampaoli était pourtant bien présent à la reprise de l’entraînement mercredi mais la séparation a été actée en début de semaine.

« C’est mieux de se séparer maintenant que dans un mois, après les premiers matchs de championnat. Ca aurait aussi été injuste pour un nouveau coach de travailler avec une équipe construite pour Sampaoli », a expliqué Longoria, avec peut-être en tête le spectaculaire départ de Marcelo Bielsa, l’un des mentors de Sampaoli, après la première journée de championnat en 2015.

« On reste amis. C’est un monsieur, qui a renoncé à son contrat. Il a un respect énorme pour le club », a ajouté le dirigeant espagnol, qui était accompagné vendredi de son nouveau directeur du football Javier Ribalta.

Il a ensuite reconnu que l’OM était « instable par nature » et cette instabilité l’oblige déjà à trouver rapidement un successeur à celui qui avait été son premier choix fort comme jeune président en février 2021.

« Une passion »

« On a déjà commencé à travailler sur la suite. On a des idées très claires, des discussions avec des candidats. Je crois qu’elles sont bien avancées et on a un candidat en tête, une piste privilégiée », a assuré Longoria.

« On veut donner du caractère, c’est nécessaire à l’OM. On doit donner une évolution au projet de jeu de cette équipe. La préparation commence lundi et ça va donner le temps au nouveau coach d’arriver. Notre objectif c’est de l’avoir d’ici la fin de la semaine », a-t-il ajouté.

Le nom de l’Italien Roberto De Zerbi, entraîneur du Shakhtar Donetsk jusqu’à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, circule à Marseille, mais n’a pas été confirmé à l’AFP au sein du club.

En attendant, du passage marseillais de Sampaoli restera avant tout la folie du Stade Vélodrome lors de la qualification in extremis pour la Ligue des Champions. « L’OM est une passion. Chaque fois que je suis entré au Vélodrome, mon cœur battait à tout rompre », a écrit l’Argentin.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus