Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: L’OM cale complètement et laisse filer Lens

Article

le

l1:-l’om-cale-completement-et-laisse-filer-lens

L’OM n’avance plus, mais vraiment plus du tout: malgré une prestation de qualité, l’équipe d’Igor Tudor a concédé samedi contre Lens au Vélodrome sa troisième défaite consécutive (1-0) et reste en dehors du podium alors que son adversaire du soir s’installe à la deuxième place.

A quatre jours d’un très important déplacement à Francfort en Ligue des Champions, ce nouvel échec est évidemment inquiétant pour les Marseillais. Pourtant, les trois revers de cette triste série ne se ressemblent pas beaucoup.

Contre Ajaccio, l’OM a perdu par inadvertance (2-1), à Paris, il a chuté face à plus fort que lui (1-0), alors que ce samedi, il a péché un peu par malchance et un peu par maladresse au bout d’un sommet de bon niveau entre deux équipes qui ont montré qu’elles méritaient leurs statuts de candidates à l’Europe.

Jeudi, l’entraîneur marseillais Igor Tudor avait assuré qu’il ne regardait pas le classement. Et désormais ? Il devrait peut-être, car son équipe pourrait glisser à la 6e place à l’issue de la 12e journée dimanche, en cas de succès de Rennes (5e) et Monaco (6e), autres rivaux directs pour la qualification en Ligue des Champions.

Sommet d’intensité

L’OM pourtant n’a pas fait un mauvais match samedi, mais il peine vraiment à marquer et a cédé sur une action malheureuse, la frappe de Pereira Da Costa étant déviée par Balerdi, qui a lobé Pau Lopez (1-0, 79e).

Il y a un peu plus d’un an, le duel entre les deux équipes au Vélodrome, remporté par Lens (3-2), avait déjà été formidable et avait profondément marqué Jorge Sampaoli, choqué par l’intensité du jeu des Sang et Or et la brutalité de leurs contre-attaques.

Samedi, le match a été du même tonneau, du moins la première période, vrai sommet d’intensité à l’échelle de la L1. Dans une grosse ambiance malgré la fermeture du bas du Virage Sud, les deux équipes ont en effet livré une furieuse bataille, sans qu’aucune ne parvienne à prendre l’avantage.

Même si Openda (10e) et Fofana (37e) ont été dangereux côté Sang et Or, c’est tout de même Marseille qui est passé le plus près de l’ouverture du score, avec des tentatives de Harit (30e) et Sanchez (44e) contrecarrées par Samba, ou de Clauss, tout près de marquer contre son ancienne équipe sur une passe de rêve de Sanchez (44e).

Entre-temps, dès la 20e minute, Tudor avait déjà fait sortir Kolasinac, de retour de blessure et manifestement gêné à la jambe droite, autant que par l’activité d’Openda et Sotoca et par un carton jaune reçu d’entrée.

La C1 pour guérir

La sortie du Bosnien n’est pas une très bonne nouvelle pour la défense de l’OM, qui sera encore privée de Gigot (suspendu) la semaine prochaine à Strasbourg et alors que l’état physique de Bailly, absent samedi, n’est pas connu.

En attendant, c’est Gueye qui est passé troisième défenseur central, avec plus ou moins de bonheur, mais sans que l’OM en soit trop fragilisé, l’équipe de Tudor ne concédant que quelques bribes d’occasions aux Lensois et à Fofana en particulier avant le but de Pereira Da Costa.

L’OM de son côté aurait vraiment dû marquer, par Mbemba qui a tiré sur Samba en excellente position (63e) ou par Guendouzi, stoppé de justesse par Danso (75e).

Mais les Marseillais n’y sont pas parvenus et les voilà en situation bien moins favorable qu’il y a 15 jours en L1, quand ils étaient invaincus et solides deuxièmes.

Dès mercredi, la Ligue des Champions peut faire office de médicament miracle. Mais la L1 reste une priorité et avant la Coupe du Monde, l’OM n’a que des grands rendez-vous, à Strasbourg, contre Lyon et à Monaco.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus