Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: avant PSG-OM, Galtier sur un volcan

Article

le

l1:-avant-psg-om,-galtier-sur-un-volcan

Pour Christophe Galtier, c’est un premier classique de tous les dangers: l’entraîneur parisien affronte l’OM dimanche dans une atmosphère plombée par les velléités de départ supposées de Kylian Mbappé et les nombreuses polémiques extrasportives, qui le placent dans une situation très inconfortable.

D’ordinaire, la perspective de disputer un PSG-OM ne peut que faire saliver tout joueur ou technicien. Mais depuis la succession de révélations embarrassantes qui ont percuté de plein fouet les champions de France, ce rendez-vous ressemble désormais plutôt à un match très périlleux dimanche soir en Ligue 1 (20h45).

Comment préparer dans les meilleures conditions cette rencontre tant attendue par les supporters quand Mbappé, le joueur censé incarner le projet du club, envisage de le quitter le plus rapidement possible?

Des PSG-OM tendus, Galtier le Marseillais (56 ans) en a connu du temps de sa carrière de joueur sur la Canebière (1985-1987, 1995-1997) ou en tant qu’entraîneur adjoint sur le banc marseillais (1999-2001). Mais jamais l’ambiance n’avait été aussi pesante autour de ce sommet.

La crise sans précédent que vivent Galtier et son équipe n’est pas spécialement d’ordre sportif. Malgré trois nuls consécutifs et un jeu guère flamboyant, Paris reste invaincu, toutes compétitions confondues, en tête de la Ligue 1 et de son groupe en Ligue des champions, à égalité avec Benfica.

C’est surtout en coulisses que le club vacille.

Crispation

En dépit de ces fortes secousses, Galtier essaie de rester droit dans ses bottes. A l’écouter, les affaires dévoilées ces derniers jours par plusieurs médias (le cas Mbappé, la mise en place par le PSG d’une « armée numérique » pour discréditer sur Twitter des personnalités) ne sont que des « rumeurs » et il a répété vendredi en conférence de presse ne pas avoir de « pression » sur les épaules. Mais sa crispation était aisément perceptible.

« Quand vous êtes l’entraîneur du PSG, vous êtes très exposé mais là c’est très particulier, c’est tous les jours. Je suis persuadé que quand ce soir je vais rentrer à la maison, il y aura encore quelque chose. C’est très agaçant et désagréable de ne pas parler football et de mon métier », a-t-il lâché.

« Je m’aperçois que match après match, conférence après conférence, on parle 1 minute 30 de football sur quinze minutes. On n’est que sur de l’extra-sportif et quoi que je puisse vous dire, vous ne me croyez pas, puisque vous écrivez le contraire de ce que je dis », a-t-il également déclaré à l’adresse des journalistes, lui qui avait déjà été pris pour cible au moment de la polémique sur le « char à voile », début septembre, lorsque son ironie sur les modes de déplacement du club était mal passée.

Le contexte est d’autant plus compliqué à appréhender pour Galtier que son arrivée, en remplacement de Mauricio Pochettino, s’est effectuée dans le sillage du « conseiller football » Luis Campos, lui-même nommé en raison de sa proximité avec la famille Mbappé.

En cas de départ précipité du joueur, voire de Campos, la question de l’avenir de l’entraîneur, qui a paraphé un contrat de deux ans en juillet dernier, se poserait inévitablement.

Sur un fil

Dans l’immédiat, Galtier marche sur un fil et veille à ne froisser personne. Au sujet de Mbappé, il a assuré vendredi ne pas avoir évoqué avec lui ses envies d’ailleurs tout en se disant « fier et heureux » d’entraîner le club de la capitale.

« Est-ce que j’ai parlé avec Kylian concernant la rumeur? Non. J’ai vu Kylian très sérieux dans sa préparation, très investi. Il a eu la plus belle des réponses en étant élu meilleur homme du match » mardi contre Benfica (1-1), a-t-il expliqué.

Mais Galtier doit tout de même faire attention à la bonne tenue d’un vestiaire désormais fissuré par le cas Mbappé alors que l’attelage constitué avec Campos était justement censé ouvrir un nouveau chapitre au PSG, centré sur la discipline et la rigueur après plusieurs saisons de laisser-aller. Or, ces beaux concepts viennent d’être balayés en l’espace de trois jours.

« Quand je vous dis que ça se passe bien, que les joueurs s’entendent, qu’ils sont sérieux, professionnels et solidaires, ça n’intéresse personne et on écrit autre chose. Je ne suis pas là pour commenter des rumeurs », a-t-il martelé.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus