Nous rejoindre sur les réseaux

France

Justice – Meurtre de Mireille Knoll en 2018: le procès s’est ouvert devant les assises de Paris

Article

le

meurtre-de-mireille-knoll-en-2018:-le-proces-s’est-ouvert-devant-les-assises-de-paris

L’affaire avait provoqué indignation et émoi en France et à l’étranger. Le procès de deux hommes, accusés du meurtre à caractère antisémite de Mireille Knoll, une vieille dame juive tuée chez elle en 2018, s’est ouvert mardi à Paris.

Yacine Mihoub, 31 ans, lunettes sur le nez et gilet sur le dos, et Alex Carrimbacus, 25 ans, vêtu d’une chemise bleue, ont pris place dans la petite salle d’audience du palais de Justice.

Les deux hommes, qui s’étaient rencontrés en prison, se rejettent la responsabilité du meurtre.

« Il faudrait un miracle pour que la vérité sorte de leur bouche », a déclaré Me Gilles-William Goldnadel, l’avocat des fils de Mireille Knoll, avant d’entrer dans la salle avec ses clients. Mais le « dossier est accablant », a-t-il estimé, parlant d’une affaire d' »antisémitisme crapuleux ».

« Ce sont des monstres », a lancé le fils, Daniel Knoll, devant les journalistes. « On attend un verdict très sévère. On voudrait que tous les tarés de France sachent qu’ils seront condamnés sévèrement », a-t-il asséné.

Après l’appel des témoins, le président Franck Zientara a débuté la lecture du rapport.

Le 23 mars 2018, les pompiers sont appelés pour un incendie dans un immeuble modeste de l’est parisien. Au deuxième étage, ils découvrent le corps en partie carbonisé de Mireille Knoll, en travers de son lit médicalisé, les jambes ballantes.

La femme de 85 ans, atteinte de la maladie de Parkinson et qui ne peut se déplacer seule, a été frappée de 11 coups de couteau, notamment à la gorge.

L’enquête a très vite permis de découvrir que Yacine Mihoub et Alex Carrimbacus étaient sur place. Mais ce qui s’est passé dans le petit appartement reste flou, tant les versions des deux hommes sont opposées.

« Plan thunes »

Alex Carrimbacus, un marginal sans domicile fixe avec des antécédents psychiatriques, soutient que Yacine Mihoub lui a proposé de le rejoindre pour un « plan thunes ». Yacine Mihoub, fils de la voisine qui connaissait Mireille Knoll depuis l’enfance et enchaînait les verres de Porto chez la vieille dame, assure lui qu’il avait simplement proposé de venir passer « un bon moment ».

Sur place, selon Alex Carrimbacus, la discussion s’envenime quand Yacine Mihoub accuse Mireille Knoll de l’avoir « balancé » et envoyé en prison. Il la porte dans sa chambre, « l’égorge » aux cris de « Allah Akbar ».

Yacine Mihoub soutient lui qu’Alex Carrimbacus a tout de suite cherché à voler Mireille Knoll, demandant à son arrivée si elle était « blindée ». Il empile fourrures et bibelots. Puis Yacine Mihoub entend un cri dans la chambre, il voit Alex Carrimbacus poignarder la vieille dame. Chacun accuse l’autre d’avoir décidé de mettre le feu.

Deux versions « peu crédibles », estimeront les enquêteurs, dont la tâche est compliquée par la propension particulièrement développée de Yacine Mihoub et Alex Carrimbacus à « mentir » et « manipuler ».

Les deux hommes avaient été condamnés plusieurs fois pour des vols et violences.

La mère de Yacine Mihoub, accusée d’avoir nettoyé le couteau du crime, comparaît, libre, à leurs côtés.

« Ambivalence »

Les juges d’instruction ont choisi de retenir le caractère antisémite sur la base d’une discussion rapportée par Alex Carrimbacus. Il a affirmé avoir « cru entendre » Yacine Mihoub « parler des moyens financiers des Juifs, de leur bonne situation », et Mireille Knoll intervenir « pour expliquer que tous les Juifs n’avaient pas de bonne situation ».

L’enquête a par ailleurs montré « l’ambivalence de Yacine Mihoub vis-à-vis du terrorisme islamiste qui prône notamment l’antisémitisme », ont noté les juges, en précisant toutefois que personne ne l’avait jamais entendu proférer de propos antisémites.

« Le mobile antisémite n’existe que parce que (Alex Carrimbacus) a essayé de dessiner un mobile » et que les juges n’ont « pas eu le courage d’abandonner ce chef d’accusation sous la pression publique », a affirmé avant l’audience l’un de ses avocats, Me Charles Consigny.

« Contrairement à Yacine Mihoub », Alex Carrimbacus « n’avait aucune raison d’en vouloir à Mireille Knoll », avait de son côté estimé son avocat Karim Laouafi.

Le drame, survenu un an après le meurtre à Paris de Sarah Halimi, une sexagénaire juive jetée de son balcon, avait entraîné une grande « marche blanche » dans Paris et relancé le débat sur un « nouvel antisémitisme » lié à l’islamisation de certains quartiers.

Mireille Knoll a été tuée « parce que juive » avait clamé le président Emmanuel Macron, une indignation partagée notamment aux Etats-Unis et en Israël, face au sort de cette femme qui, enfant, avait fui Paris en 1942 pour échapper aux rafles antisémites.

Le procès est prévu jusqu’au 10 novembre.

France

Gard : l’imam Mahjoub Mahjoubi expulsé de France vers la Tunisie

Article

le

Gard : l'imam Mahjoub Mahjoubi expulsé de France vers la Tunisie

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin l’a annoncé sur X. L’imam avait qualifié le «drapeau tricolore» de «satanique» dans un prêche diffusé sur les réseaux sociaux.

Mahjoub Mahjoubi, imam accusé d' »appels à la haine », a été expulsé jeudi soir vers la Tunisie, selon des sources proches du dossier. Son expulsion fait suite à des prêches où il aurait véhiculé une conception littérale, rétrograde, intolérante et violente de l’islam.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a confirmé l’expulsion de l’imam radical, soulignant que celle-ci a été réalisée moins de 12 heures après son interpellation à son domicile à Bagnols-sur-Cèze (Gard). Gérald Darmanin a également précisé que des instructions avaient été données pour prendre un arrêté ministériel d’expulsion contre cet individu aux propos inacceptables.

Dans l’arrêté ministériel d’expulsion, il est reproché à Mahjoub Mahjoubi d’avoir tenu des propos encourageant des comportements contraires aux valeurs de la République, tels que la discrimination à l’égard des femmes, le repli identitaire, les tensions avec la communauté juive et la radicalisation jihadiste, lors de ses prêches des 2, 9 et 16 février.

L’avocat de l’imam a déclaré qu’il contesterait cette procédure en engageant une procédure de référé expulsion devant le tribunal administratif de Paris, disposant de deux jours pour le faire.

Cette expulsion express est la première depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’immigration voulue par le ministre de l’Intérieur.

Lire Plus

France

Manouchian et ses frères d’armes étrangers entrent au Panthéon

Article

le

Manouchian et ses frères d'armes étrangers entrent au Panthéon

La France rend hommage aux héros oubliés de la résistance étrangère en accueillant Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d’armes au Panthéon, 80 ans après leur exécution par les nazis. Cet acte solennel, présidé par Emmanuel Macron, témoigne de la reconnaissance tardive mais profonde envers ces combattants de l’ombre qui ont sacrifié leur vie pour la liberté et la justice.

Dans une déclaration publiée dans le quotidien L’Humanité, le président Macron souligne l’engagement sans faille de ces hommes venus de divers horizons pour défendre la France. « Juifs, Hongrois, Polonais, Arméniens, communistes, ils ont donné leur vie pour notre pays », déclare-t-il.

Cette cérémonie historique marque également la reconnaissance de toute la résistance communiste et étrangère, un geste salué comme un honneur et une réparation par Fabien Roussel, secrétaire national du Parti Communiste Français.

Pour le chef de l’État, cette panthéonisation est la quatrième sous son mandat, après celles de Maurice Genevoix, Simone Veil et Joséphine Baker, avec l’annonce récente de celle de Robert Badinter.

Cependant, cette décision a suscité la colère du Rassemblement National (RN) et de ses partisans, qualifiant les propos de Macron d' »indignes » et d' »utilisation politique de l’histoire nationale ».

La cérémonie, prévue pour durer une heure et demie, sera empreinte de moments émouvants et symboliques. Le chanteur Patrick Bruel lira la dernière lettre de Missak Manouchian à sa bien-aimée, tandis que le groupe de rock Feu ! Chatterton interprétera « L’Affiche rouge » de Léo Ferré, immortalisant le sacrifice des résistants.

Missak Manouchian, rescapé des massacres arméniens, a rejoint la résistance communiste en 1943, où il a joué un rôle crucial dans les rangs des Francs-tireurs partisans – Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI), avant d’être exécuté avec ses compagnons en 1944.

Cette cérémonie, à laquelle 2000 personnes ont été conviées, dont des représentants du Parti Communiste et du gouvernement arménien, ainsi que 600 élèves, témoigne de l’importance de se souvenir et de rendre hommage aux sacrifices de ces héros de la liberté, dont le courage et la détermination resteront gravés dans l’histoire de la France.

Lire Plus

Europe

Une visite médicale obligatoire tous les 15 ans pour conserver son permis de conduire

Article

le

Permis de Conduire : bientôt une visite médicale obligatoire pour conserver son permis

Les États membres de l’Union européenne vont prochainement s’exprimer sur un projet de loi qui vise à instaurer une visite médicale pour délivrer ou renouveler le permis de conduire.

Un projet de loi débattu prochainement au Parlement européen pourrait changer les règles pour les automobilistes européens. Il prévoit une visite médicale obligatoire tous les quinze ans pour conserver son permis de conduire. Cette mesure, soutenue par la commission des Transports de l’instance européenne, vise à réduire de moitié le nombre de décès sur les routes d’ici 2030, dans une perspective ultime d’atteindre zéro mort d’ici 2050.

L’examen médical comprendrait un contrôle de la vue, tandis que les autres tests requis seraient définis par chaque État membre. Bien que cette proposition suscite des débats, elle s’inspire de pratiques déjà en vigueur dans certains pays européens, où des contrôles médicaux sont effectués à des intervalles réguliers pour les conducteurs âgés.

Si cette mesure est adoptée, elle ne serait pas mise en œuvre avant 2027. Son objectif principal est de garantir que les conducteurs restent aptes à conduire tout au long de leur vie, contribuant ainsi à la sécurité routière et à la réduction du nombre de victimes sur les routes de l’Union européenne.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus