Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

JO-2022 : Fillon Maillet décroche sa 3e médaille, Papadakis et Cizeron entrent en piste

Article

le

jo-2022:-fillon-maillet-decroche-sa-3e-medaille,-papadakis-et-cizeron-entrent-en-piste

Le TGV, ou plutôt le QFM de Zhangjiakou a respecté ses horaires: Quentin Fillon Maillet a remporté sa troisième médaille en trois courses lors des JO-2022 en s’adjugeant l’argent sur le sprint samedi.

Fillon Maillet reste pour l’instant le seul Français à s’être couvert d’or en Chine, mais il pourrait avoir rapidement de la compagnie avec Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron qui débutent leur campagne olympique avec la danse rythmique dans la soirée à Pékin.

Une semaine après l’argent du relais mixte et quatre jours après son titre dans l’individuel, Fillon Maillet, 29 ans, a offert à la France une septième médaille (un or, six argent), la quatrième produite par le biathlon tricolore.

Seul son grand rival norvégien Johannes Boe, sacré en relais mixte et médaillé d’argent de l’individuel, a été plus rapide sur les 10 km du sprint: si les deux ogres de Zhangjiakou ont fait chacun une erreur sur le pas de tir, Fillon Maillet n’a cette fois jamais été en mesure d’inquiéter Boe sur les skis.

Il a accusé 25 sec 5/10e de retard sur le cadet des frères Boe, qui recevra sa médaille d’or aux côtés de son frère aîné Tarjei, 3e à 38 sec 9/10e.

Ces trois-là devraient être les acteurs principaux de la poursuite programmée dimanche, dont l’ordre et les écarts de départ sont définis par les résultats du sprint.

A moins qu’Emilien Jacquelin, double champion du monde en titre de la spécialité et en embuscade après sa 9e place, ne vienne chambouler cette hiérarchie.

« QFM » s’inscrit définitivement dans la lignée de Martin Fourcade, et peut même le dépasser: la référence du biathlon tricolore était rentré de Sotchi en 2014 avec trois médailles (or en individuel et en poursuite, argent en mass start) et avec trois médailles de Pyeongchang (toutes en or, poursuite, mass start, relais mixte).

Enfin la neige fraiche

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont une revanche à prendre. En 2018, ils étaient les grands favoris de l’épreuve de danse sur glace, mais leurs espoirs de titre s’étaient envolés dès leur danse courte à la suite d’une mésaventure vestimentaire lorsque le tour de cou qui retenait le top à franges vertes et jaunes de la patineuse s’était détaché dès les premières secondes.

Ils avaient finalement décroché l’argent et malgré leur impressionnant palmarès (quadruples champions du monde et quintuples champions d’Europe), l’incident continue de leur coller à la peau.

« Evidemment que ça n’a pas été facile, mais ça nous a rendus plus forts », assure Guillaume Cizeron.

« Ce n’est pas forcément le truc le plus réjouissant, mais ça fait partie de mon histoire, de notre carrière. C’est quelque chose qui me suit, qui maintenant me fait rire plus qu’autre chose. Mais j’ai hâte qu’on parle d’autre chose quand même », renchérit sa partenaire.

Leurs Jeux débutent vendredi à 21h50 locales (14h50 françaises) avec pour principaux adversaires les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, les seuls à les avoir battus depuis les JO-2018, en janvier 2020 aux Championnats d’Europe.

« Innocente et propre »

Le camp tricolore a commencé sa journée avec une double déception: ses deux duos engagés en snowboardcross par équipes, avec notamment la vice-championne olympique 2022 Chloé Trespeuch, n’ont pas dépassé le stade des quarts de finale, visiblement en manque de glisse sous la neige qui blanchit enfin les montagnes olympiques.

Dans l’affaire Valieva, du nom de la prodige russe du patinage artistique contrôlée positive à une substance interdite avant les JO-2022, le Tribunal arbitral du sport a annoncé qu’il avait été saisi par le Comité international olympique et par l’Agence mondiale antidopage.

La TAS qui doit statuer sur la décision de l’agence antidopage russe de lever la suspension provisoire de Valieva, n’a pas donné plus de précisions sur le déroulement de sa procédure, mais il y a urgence. L’épreuve femmes dont Valieva est la grande favorite débute mardi.

La patineuse s’est entraînée normalement à la mi-journée à Pékin sur la patinoire d’entraînement pendant quarante minutes, répétant notamment son programme court, avec une chute sur son premier saut.

Valieva, collants et short noirs, haut vert, et cheveux coiffés en chignon, a ensuite patiné son programme libre.

Son entraîneure Eteri Tutberidze a défendu son élève sur Pervy Kanal, l’une des principales chaînes russes généralistes: « Je suis absolument sûre que Kamila est innocente et propre », a-t-elle insisté.

Sports

Euro 2024 : Didier Deschamps dévoile la liste des 25 Bleus

Article

le

Euro 2024 : Didier Deschamps dévoile la liste des 25 Bleus
©TF1

La sélection pour l’Euro 2024 inclut les surprises de Bradley Barcola et le retour inattendu de N’Golo Kanté après plus de deux ans d’absence.

Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France, a annoncé ce jeudi la liste des 25 joueurs qui représenteront les Bleus à l’Euro 2024 en Allemagne. Parmi les sélectionnés, on note l’intégration de Bradley Barcola, récompensé pour sa remarquable saison au PSG, et le retour surprise de N’Golo Kanté, absent depuis juin 2022.

La présence de N’Golo Kanté, qui évolue désormais à Al-Ittihad en Arabie Saoudite, a surpris de nombreux observateurs. Après une longue absence due à des blessures, Kanté, champion du monde en 2018, n’avait plus joué en Bleu depuis un match contre le Danemark en juin 2022. Son inclusion s’explique par la nécessité de renforcer le leadership de l’équipe, surtout après la blessure de Lucas Hernandez. Kanté, malgré le niveau controversé du championnat saoudien, a cumulé près de 4000 minutes de jeu cette saison, convainquant Deschamps de sa capacité à contribuer efficacement à l’Euro.

Bradley Barcola, convoqué pour la première fois en équipe nationale, a également été une surprise. Sa saison impressionnante avec le PSG, notamment une performance marquante contre Nice, lui a valu cette opportunité. Barcola était initialement destiné à jouer un rôle clé dans l’équipe de France olympique, mais ses récentes démonstrations lui ont ouvert les portes des A, où il pourrait servir de doublure à Kylian Mbappé.

En défense, Ferland Mendy fait son retour après une absence prolongée. Absent depuis septembre 2022, il a retrouvé sa forme avec le Real Madrid, remplaçant Lucas Digne. Théo Hernandez, vice-champion du monde, conserve sa place, tout comme 18 autres membres de l’équipe finaliste de la Coupe du monde 2022, formant le socle de l’équipe.

Kingsley Coman, malgré une récente blessure à l’adducteur, sera également présent après avoir repris l’entraînement avec le Bayern Munich. Moussa Diaby, malgré une fin de saison réussie avec Aston Villa, ne fait pas partie de la liste.

Didier Deschamps espère que cette sélection, marquée par des retours significatifs et des nouveaux talents, permettra aux Bleus de briller à l’Euro 2024.

LA LISTE DES BLEUS POUR L’EURO 2024 :

Gardiens :

Mike Maignan
Brice Samba
Alphonse Areola

Défenseurs :

Jonathan Clauss
Jules Koundé
William Saliba
Ibrahima Konaté
Dayot Upamecano
Benjamin Pavard
Théo Hernandez
Ferland Mendy

Milieux :

Aurélien Tchouaméni
Youssouf Fofana
Adrien Rabiot
Eduardo Camavinga
Warren Zaïre-Emery
Antoine Griezmann
N’Golo Kanté

Attaquants :

Kylian Mbappé
Olivier Giroud
Ousmane Dembélé
Randal Kolo Muani
Bradley Barcola
Marcus Thuram
Kingsley Coman

Lire Plus

Sports

Ligue 1 : Marseille s’impose face à Lorient malgré une prestation en demi-teinte

Article

le

Ligue 1 : Marseille s'impose face à Lorient malgré une prestation en demi-teinte

Les Olympiens restent en lice pour une qualification européenne tandis que Lorient se rapproche dangereusement de la relégation.

Après leur élimination décevante en demi-finale de la Ligue Europa contre l’Atalanta, l’Olympique de Marseille devait se ressaisir rapidement pour garder ses chances de qualification européenne pour la saison prochaine. L’affrontement contre Lorient ce dimanche s’avérait crucial à cet égard.

Le début de la rencontre a vu les Lorientais se créer les premières occasions, mais sans réussite. C’est pourtant Marseille qui a ouvert le score grâce à Aubameyang, bien servi par Murillo (36e), suivi d’un but de Gigot (41e). Malgré une réduction de l’écart par Benjamin Mendy pour Lorient (43e), l’OM a rapidement creusé l’écart en seconde période sur un penalty transformé par Aubameyang (54e).

Bien que Lorient ait continué à se battre avec des occasions, notamment une frappe sur la barre de Katseris (65e), et une tentative de Bouanani (88e), Marseille a conservé son avance jusqu’au bout pour remporter le match.

Malgré cette victoire, Lorient se rapproche dangereusement de la relégation, tandis que Marseille reste en lice pour une place européenne. Avec une rencontre en retard à venir contre Reims, les Olympiens peuvent encore espérer accrocher la sixième ou la septième place au classement.

Lire Plus

France

Marseille : La flamme olympique embrasée pour les JO de Paris 2024

Article

le

Marseille : La flamme olympique embrasée pour les JO de Paris 2024

L’événement marqué par une parade maritime spectaculaire et l’allumage du chaudron par la star du rap Jul, mais aussi par des manifestations et des sifflets contre Emmanuel Macron.

La flamme olympique a illuminé le Vieux-Port de Marseille lors d’une cérémonie somptueuse, marquant ainsi son arrivée en France pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. L’événement, précédé d’une parade maritime grandiose, a été célébré avec faste, mais n’a pas manqué de susciter des réactions mitigées.

Le mythique trois-mâts Belem a été le vaisseau porteur de la flamme, qui a été accueilli par une foule enthousiaste sous un magnifique arc-en-ciel. La descente de la flamme, entre les mains du champion olympique de natation Florent Manaudou, a été un moment empreint d’émotion, symbolisant le lien entre la tradition maritime de la ville et l’esprit olympique.

La flamme a ensuite été transmise à la championne paralympique Nantenin Keita, soulignant ainsi l’importance de l’inclusion et de la diversité aux Jeux Olympiques. C’est finalement Jul, l’artiste rap marseillais, qui a eu l’honneur d’allumer le chaudron olympique pour la nuit, au milieu des acclamations de la foule.

Cependant, l’événement n’a pas été sans controverse. Alors que le président Emmanuel Macron assistait à la cérémonie, des sifflets ont retenti, témoignant de la polarisation politique autour de l’événement. Malgré cela, la flamme a symbolisé l’unité et la fierté pour de nombreux spectateurs.

Les festivités se sont poursuivies avec un concert gratuit, mettant en vedette des artistes locaux comme Soprano et Alonzo, rassemblant ainsi les communautés dans une célébration de la diversité culturelle de Marseille.

Cependant, des voix discordantes se sont également fait entendre. Des manifestants ont exprimé leur opposition aux Jeux Olympiques en raison de leurs préoccupations environnementales et ont demandé l’exclusion d’Israël, suscitant ainsi des débats sur les questions politiques et sociales liées à l’événement.

Malgré ces tensions, la flamme olympique a brillé de tout son éclat, annonçant le début d’un voyage à travers la France, symbolisant l’esprit de compétition, d’inclusion et de célébration qui caractérise les Jeux Olympiques.

Lire Plus

Les + Lus