Nous rejoindre sur les réseaux

France

Gard – Orages: pluies record, une personne portée disparue

Article

le

orages:-pluies-record-dans-le-gard,-une-personne-portee-disparue

De violents orages et des pluies records ont frappé mardi le Gard, où une personne est portée disparue, et Météo-France continue à appeler à la prudence dans le secteur, avec de « forts orages » encore attendus mercredi.

« Une personne est portée disparue sur la commune d’Aimargues après une chute dans le cours d’eau le Rhôny », au sud-ouest de Nîmes, a indiqué la préfecture du Gard mardi soir dans son dernier communiqué.

Avant cette personne, deux autres avaient été temporairement portées disparues plus tôt dans la journée, à Aigues-Vives et Uchaud, deux localités proches de l’autoroute A9 reliant Nîmes à Montpellier. L’une « a été retrouvée », a précisé la préfecture en fin d’après-midi, en ajoutant que les recherches et témoignages sur la seconde personne recherchée conduisaient, « à ce stade, à écarter l’hypothèse de la disparition ».

Jusqu’ici, aucune victime, excepté un « blessé léger » frappé par la foudre, n’a été officiellement signalée dans le département.

Venu à la rencontre des services de secours et des autorités sur place, mardi soir, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a mis en garde sur la suite des événements: « Nous sommes particulièrement vigilants dans l’Hérault et le Gard, où nous craignons d’autres épisodes de ce type dans les heures et jours qui viennent ».

La situation « va à nouveau se dégrader dès cette nuit », avait confirmé la préfecture, en annonçant que les « établissements scolaires publics et privés resteront fermés mercredi ».

Le Gard est repassé en vigilance orange aux orages, aux pluies-inondations et aux crues mercredi matin: « On attend de fortes intensités pluvieuses de l’ordre de 80 à 100mm en peu de temps localement pour l’Hérault et le Gard, 50 à 80mm pour l’Ardèche et la Drôme », note Météo France dans son bulletin de 6h00. L’organisme a placé au total huit départements en vigilance orange aux orages (Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Aveyron, Hérault, Gard, Ardèche et Drôme).

La vague orageuse qui a touché depuis le début de la journée une grande partie du sud de la France a été particulièrement active dans le Gard, où elle a touché une soixantaine de communes. Le département a été placé en vigilance rouge entre 11h30 et 14h00, et notamment autour de Nîmes, où la toiture d’un centre commercial s’est partiellement effondrée.

« L’impression d’une vague »

Le ministre de l’Intérieur a décrit « des circonstances très exceptionnelles, très concentrées et très peu prévisibles ».

« Rien ne laissait présager un événement d’une telle ampleur », avait confirmé dans l’après-midi Marc Pontaud, expert de Météo-France: « 244 mm en trois heures à Saint-Dionisy, c’est quelque chose d’exceptionnel », a-t-il insisté, rappelant que le record absolu dans le Gard était jusque-là de 216,4 mm à Saint-Martial le 19 septembre 2020.

Dans le village d’Aubord, beaucoup de rez-de-chaussée ont été inondés, mais sans dégât important, a témoigné le maire André Brundu: « Heureusement on a quand même quelque part dans notre malheur la chance d’avoir deux gros bassins de rétention qui ont joué leur rôle, c’est près de 460.000 m3 d’eau qui ont été retenus ».

« C’est monté d’un coup », a constaté l’épicière du village, Christelle Plagnes: « On a eu l’impression d’avoir une vague qui rentrait, c’était très impressionnant ».

C’est surtout au niveau des transports que les perturbations ont été les plus fortes et les images les plus impressionnantes.

Alors que de nombreuses routes et ponts ont été coupés, l’autoroute A9, axe majeur reliant la vallée du Rhône, la région marseillaise et l’Italie à l’Espagne, a été fermée plusieurs heures. Sur cette autoroute, « environ 30 personnes ont été mises en sécurité par des moyens aériens et terrestre », ont précisé les pompiers, qui ont procédé au total à 60 hélitreuillages et 450 interventions de mise en sécurité.

Vers 20h00, l’autoroute était rouverte dans les deux sens, a précisé Vinci, mais pas sur toutes les voies, des opérations de nettoyage et des travaux étant encore en cours.

« Un autre phénomène est en train de démarrer en Midi-Pyrénées, où une centaine de millimètres en trois heures sont attendus », a averti Marc Pontaud, selon qui des précipitations vont à nouveau concerner le Languedoc en deuxième partie de nuit: « A priori, on exclut un scénario du pire pour le moment », a-t-il cependant rassuré.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

France

Retraites : 50 % de grévistes dans les écoles primaires, mardi

Article

le

Retraites : 50 % de grévistes dans les écoles primaires, mardi

La moitié des enseignants du premier degré (maternelle et élémentaire) devrait faire grève mardi 31 janvier, deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites.

Le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, a prévu ce lundi 30 janvier que la moitié des enseignants du premier degré seraient grévistes dans le cadre de la deuxième journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, mardi 31 janvier.

« Il n’y a pas d’étonnement, on savait que nous n’irions pas jusqu’à 70 % comme lors de la première mobilisation [le 19 janvier, ndlr]. Mais 50 % reste un très bon chiffre qui montre qui le mouvement de contestation contre la réforme des retraites s’installe dans les écoles », a expliqué à l’AFP Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU.

Lire Plus

France

Grèves: trafic «fortement perturbé» mardi sur les TGV, très peu de Transilien et TER

Article

le

Grèves: trafic «fortement perturbé» mardi sur les TGV, très peu de Transilien et TER

La circulation des trains sera « très fortement perturbée » mardi, pour la deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, en particulier pour les trains régionaux TER et Transilien, et sera « fortement perturbée » pour les TGV, a annoncé la SNCF.

La grève de mardi, deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, sera encore très suivie dans les transports ferroviaires, avec très peu de trains régionaux TER et Transilien et une circulation des TGV « fortement perturbée », a annoncé dimanche la SNCF.

Sur les TGV, la SNCF s’attend à voir circuler un train sur trois en moyenne : deux TGV sur cinq sur l’axe Nord, un sur deux dans l’Est comme dans le Sud-Est, un sur quatre sur l’arc Atlantique et deux sur cinq pour ses Ouigo. Sur les lignes province à province, seul un train sur trois circulera.

Le trafic des trains régionaux sera encore plus affecté avec deux TER sur 10 en moyenne. Un plan de transport sera communiqué ultérieurement par la SNCF dans chacune des régions.

En Ile-de-France, la SNCF prévoit un train sur trois sur les lignes de RER A, B, et les Transiliens H et U ; un train sur quatre sur la ligne de Transilien K ; et un train sur 10 pour les lignes de RER C et D (en partie fermées), le RER E, et les Transiliens J, L, N, P et R, selon un communiqué. Les lignes 4, 11 et 13 du tramway fonctionneront normalement.

Le trafic des Intercités sera également « très fortement perturbé » : aucun train ne circulera à l’exception d’un aller-retour sur les liaisons Paris-Clermont-Ferrand, Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Marseille. Les trains de nuit seront eux totalement interrompus les nuits de lundi à mardi et de mardi à mercredi.

Côté international, les trains connaîtront des sorts divers : la circulation des Eurostar et Thalys fonctionnera quasi normalement mais le trafic des TGV sera « fortement perturbé » entre la France et la Suisse (Lyria).

« Les prévisions sont globalement similaires » à celles de jeudi dernier, qui marquait la première journée de mobilisation, a indiqué la SNCF à l’AFP.

Dans son communiqué, SNCF voyageurs recommande aux voyageurs qui le peuvent « d’annuler ou reporter leurs déplacements » et de « privilégier le télétravail ».

Les usagers sont invités à « vérifier la circulation des trains » lundi dès 17H sur les sites et applications de la SNCF.

Lire Plus

France

Congrès du PS : la victoire d’Olivier Faure entérinée par le parti

Article

le

Congrès du PS : la victoire d’Olivier Faure entérinée par le parti

Le Parti socialiste a finalement trouvé un accord ce samedi après-midi, après plusieurs jours de contestations internes sur les résultats de l’élection du premier secrétaire du parti.

Soumis de 14 à 16 heures au vote des délégués du Congrès socialiste à Marseille, un protocole d’accord a finalement été entériné vers 15 heures ce samedi, confirmant la victoire d’Olivier Faure comme premier secrétaire du PS, à l’issue de plusieurs jours de contestations internes. Les 186 délégués ont à la quasi-unanimité brandi leur carton rouge validant l’accord entre les deux rivaux, portant sur la composition de la direction notamment. « Cette maison, vous venez encore, une fois de plus, de la sauver », a réagi au micro, sous les applaudissements, le maire de Marseille Benoît Payan, qui a dit « avoir eu peur ces derniers jours ».

Le texte détermine que son rival Nicolas Mayer-Rossignol, sceptique vis-à-vis de l’alliance de gauche Nupes et qui contestait jusqu’à présent sa victoire, deviendra premier secrétaire délégué au côté de la maire de Nantes pro-Faure Johanna Rolland. Hélène Geoffroy, chef de file des anti-Nupes, prendra la présidence du conseil national, le parlement du parti.

Le maire de Rouen a contesté pendant plusieurs jours la victoire du premier secrétaire sortant (avec officiellement 51,09 %). Nicolas Mayer-Rossignol ne cache pas ses réticences vis-à-vis de LFI et d’un accord qui a déçu beaucoup de socialistes.

Organigramme

À l’issue d’un premier vote sur le texte d’orientation, Olivier Faure avait obtenu 49 % des voix et le maire de Rouen autour de 30 %, devant une troisième candidate, la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy (autour de 20 %).

Les négociations se sont notamment débloquées lorsque cette dernière, qui n’avait pas pu se maintenir et avait décidé de soutenir Nicolas Mayer-Rossignol, a indiqué qu’elle ne souhaitait pas intégrer la direction, mais rester dans l’opposition. « Ils assument d’être la minorité, mais ne sont plus avec Nicolas Mayer-Rossignol, ce qui change la donne » et le rapport de force, explique une proche d’Olivier Faure.

Lire Plus

Les + Lus