Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Frontignan – Trois blessés dans un spectaculaire accident de la route

-

le

@LeSingulier

On a vraiment frôlé la catastrophe sur la D 612, à hauteur du pont près du stade de Rugby de Frontignan.

Deux poids-lourds et un véhicule léger sont impliqués dans un accident de la route. 

Un véhicule avec trois occupants est venu s’encastrer dans un poids lourd pendant qu’un autre poids lourd est arrivé par derrière et a tout simplement pris en sandwich le véhicule.

Un freinage d’urgence est à l’origine de l’accident. En effet un convoi exceptionnel transportant des mobil-homes venant en face des véhicules impliqués dans l’accident a provoqué un freinage de tous les véhicules arrivant en face de ce convoi.

Les deux occupants de la voiture on été transportés aux urgences tandis qu’une jeune fille de 20 ans sous le choc a été transportée elle en hélicoptère du côté de Montpellier.

La circulation était coupée depuis 16h30 sur la D 612, entre Sète et Montpellier.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

À LIRE AUSSI > Sète – Facebook: la Ville de Sète bloque plus de 400 comptes sur sa page Facebook

Sète

Départementales : Gizardin et Escarguel, candidats de la majorité pour le canton de Sète

-

le

François Escarguel - Jocelyne Gizardin

François Commeinhes, maire de Sète a lui-même présenté les candidats pour les élections départementales prévues les 20 et 27 juin prochains. Ainsi, Jocelyne Gizardin et François Escarguel représenteront la majorité.

François Escarguel et Jocelyne Gizardin sont ainsi les candidats de la majorité pour les élections départementales. Les deux sont respectivement adjoint aux finances et adjointe aux affaires sociales. Ils seront suppléés par deux conseillers municipaux, Sylvain Dominguez et Horrida Bouraoui.

Bien que le contexte sanitaire et économique soit omniprésent, François Commeinhes a tenu à rappeler toute l’importance de ce scrutin pour Sète. « L’enjeu est, en effet, particulièrement élevé, tant les projets portés par la ville et les collectivités publiques partenaires font l’objet d’une opposition systématique des conseillers départementaux actuels. Le binôme Gizardin Escarguel peut enfin défendre les couleurs de Sète au département. »

Manque de corrélation entre la ville et le département

Selon Jocelyne Gizardin, « il faut pacifier les relations entre la ville et le département, une collectivité d’autant plus essentielle après ces mois de pandémie qui ont atteint les Sétoises et les Sétois, non seulement dans leur chair, mais aussi au plan social et bien sûr économique, toutes générations confondues. »

François Escarguel a quant à lui mis en avant l’importance du budget du département, de 1,5 milliard d’euros, et le manque d’investissement de cette collectivité sur la ville de Sète. Selon lui, « avec le canton de Sète, le département manque à beaucoup de ses devoirs, que ce soit en matière de circulation avec la voie verte, en matière de transport avec le développement du pôle multimodale et en matière d’accessibilité. Il doit y avoir une véritable voix Sétoise au sein du conseil départemental. »

Attaque des élus sortants

« L’éducation par la culture, la requalification de nos écoles, la création d’un restaurant scolaire au sein du collège Paul Valéry, le développement des formations, l’ouverture d’une maison des femmes, le soutien à nos associations, au monde de la culture ; autant d’exemples sur lesquels les élus sortants ont brillé par leur absence », ont affirmé les deux adjoints au maire.

Les candidats ont conclu en affirmant, « face à des candidats dont la seule ambition est de faire de leur mandat au département un tremplin dans la course aux municipales faisant fi des intérêts de la ville et utilisant leur mandat exclusivement pour nuire à l’action de la majorité sétoise, c’est donc une équipe au service des Sétoises et des Sétois avant tout qui se présentera devant les électeurs les 20 et 27 juin prochains, pour que les couleurs de la ville soient enfin défendues au Département. »

Par ailleurs, Christophe Euzet le député de la septième circonscription de l’Hérault, et membre du groupe Agir à l’Assemblée Nationale, a réagit en apportant son soutien à la candidature : « J’apporte mon soutien aux candidatures présentées par François Commeinhes qui sont à nos yeux compatibles avec notre vision des choses. »

Le Singulier tient à informer qu’il n’a pas reçu d’invitation ni de communiqué de presse pour cette candidature. Malgré les difficultés rencontrées par notre rédaction, nous avons dû pousser nos recherches afin d’apporter une équité entre les candidats du canton de Sète. Nous regrettons que des responsables politiques qui aspirent à des missions publiques n’encouragent pas l’expression d’une presse libre dont il faut favoriser la vitalité dans une société démocratique.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : L’éco-festival de la région dévoile sa programmation

-

le

Festival de Thau à Mèze

Le Festival de Thau, qui prône l’ouverture culturelle, la cohésion sociale et la protection de l’environnement revient dès le 21 mai 2021. Audrey Malaval, chargée de communication et des partenariats, en dit plus sur le caractère imprévisible de l’édition à venir.

Le Festival de Thau est le plus ancien du territoire. Depuis ses débuts, en 1991, son programme se concentre sur les musiques du monde. Orchestré par l’association Jazzamèze, il ouvre à la fois sur le monde et sur son patrimoine territorial. « Le festival se déroule dans une ambiance conviviale et familiale. Le public ne vient pas seulement assister à un concert mais profiter d’un cadre spacieux et consommer des produits locaux », explique Audrey Malaval.

Pour sa 31ème édition, le Festival de Thau bénéficie d’un préambule. Le 21 mai se tiendra la soirée de présentation du festival dans le jardin du château de Girard, à Mèze. Ensuite, le 11 juin, Walid Ben Selim et Marie-Marguerite Cano mêleront voix et harpe au musée gallo-romain Villa-Loupian. Le 16 juin, des dialogues poétiques sur fond de piano auront lieu au musée ethnographique de l’Étang de Thau, à Bouzigues. S’ensuivra une balade le long de la lagune, jusqu’à un mas ostréicole pour une dégustation commentée d’huîtres. Enfin, le duo de biologistes sonore Labotanique livreront une performance à la croisée de la conférence botanique et du concert, au Jardin antique de Balaruc-les-Bains le 24 juin.

Le festival se déroulera ensuite du 19 au 29 juillet. Suzanne, Trio Mademoiselle, Têtes Raides, HK, Gaël Faye et Ballaké Sissoko sont les têtes d’affiches de cette édition 2021 qui – espérons-le – marquera les retrouvailles entre le public et les artistes. « On ne sait pas trop dans quelles conditions se dérouleront les soirées du mois de juillet. On a mis en œuvre beaucoup de moyens pour s’adapter aux contraintes sanitaires. 2021 est une année risquée pour tous les acteurs culturels. On encourage donc le public à réserver ses places, puisqu’un remboursement sera instauré si le festival est annulé. On incite aussi ceux qui le souhaitent à rejoindre notre équipe de bénévoles, sans qui on n’existerait pas. En fonction des normes sanitaires en place d’ici là, on risque d’avoir besoin de beaucoup plus de bénévoles que les années précédentes », informe Madame Malaval.

Un festival engagé pour la planète

En plus d’être un évènement culturel emblématique, le Festival de Thau éduque et sensibilise au développement durable. Il planifie des éco-dialogues, des villages des rencontres, des débats et des projections. Ainsi, des personnalités et associations engagées viennent présenter leurs actions.

Festival connu pour ses engagements écoresponsables, il joue aujourd’hui un rôle d’exemple et de conseiller pour nombre de ses homologues. « Cet engagement est né dès le début du festival, dans les années 90. Nous organisions un festival dans un écosystème admirable et il était hors de question d’y nuire. » Chaque année, Jazzamèze se fixe de nouveaux objectifs environnementaux. En 2019, elle a supprimé toutes les bouteilles plastique du festival, invité les spectateurs à se munir de gourdes et fourni ses équipes. Cette année, le festival sensibilisera à la pollution aux mégots. « On va fournir des cendriers de poches et installer des colonnes pour qu’ils puissent être vidés », annonce Audrey Malaval.

Cet engagement écologique a permis au Festival de Thau de devenir le seul d’Occitanie et un des rares en France à obtenir la certification ISO20201. « Cette norme rigoureuse garantie le management responsable des évènements. Ses vertus s’appliquent sur nos partenaires, prestataires et fournisseurs. En effet, on les questionne sur leurs propres engagements et pratiques. Ainsi, on les pousse à progresser et s’engager. »

En outre, l’équipe projette la création d’un label écoresponsable, en partenariat avec d’autres acteurs culturels de la région. « Ce label serait décerné aux festivals de la région engagés pour l’environnement. Son obtention sera à la portée de tous, pour motiver les acteurs à fournir des efforts. »

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Occitanie

Sète : Sébastien Denaja est candidat pour les régionales sur la liste de Carole Delga

-

le

Sébastien Denaja

Sébastien Denaja est candidat pour les élections régionales sur la liste de Carole Delga. L’ancien député Sétois est actuellement en 3e position masculine pour la gauche Héraultaise, il est donc en position éligible. 

Sébastien Denaja explique les raisons qui l’ont amené à se positionner sur cette liste. « C’est d’abord le prolongement naturel de mon engagement, depuis toujours, pour Sète, le bassin de Thau, mais aussi pour l’Occitanie. En effet, lorsque j’étais député, j’étais responsable du groupe majoritaire et j’ai donc œuvré pour ce mariage, heureux, entre le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon. L’autre raison de ma candidature est que je succède à mon ami André Lubrano, représentant du bassin de Thau au conseil régional depuis deux mandats. De par notre amitié, le passage de flambeau s’est fait très naturellement. »

Par ailleurs, l’ancien député ajoute : « C’est une relation d’amitié, de confiance et de travail que j’ai depuis une dizaine d’années maintenant avec Carole Delga. Il y a une confiance réciproque et pour ma part, j’ai beaucoup d’estime pour son volontarisme, sa niaque et les valeurs qu’elle porte. Ensuite, nous appartenons à la même famille politique, c’est donc à la fois un marqueur de sa confiance mais aussi celle de ma famille politique, le Parti socialiste. Un vote à l’unanimité a eu lieu au Conseil fédéral de l’Hérault qui a validé ma présence, c’est une confiance collective. »

Une campagne repensée

Le conseiller municipal d’opposition de Sète a expliqué : « Dès vendredi matin, on sera sur le marché de Sète, sur l’avenue Victor Hugo afin de distribuer un premier document. Évidemment, les contacts seront limités avec un respect très strict des gestes barrières. Par ailleurs, nous devrions mettre en place certaines mobilisations sur les réseaux sociaux. Mais la principale nouveauté réside dans la création d’une plateforme participative, l’Occitanie en commun, sur laquelle, nous avons recueilli des centaines de contributions citoyennes. Ainsi, jusqu’à la fin de semaine, les citoyens sont appelés à voter pour prioriser les propositions qu’ils jugent les plus pertinentes. C’est une belle manière de promouvoir la démocratie participative. »

Il a par la suite ajouté : « Cette démocratie participative permet d’associer les citoyens dans l’élaboration du projet régional. Les citoyens peuvent choisir et voter sur les propositions qui leur semblent prioritaires. Ainsi, notre programme sera principalement inspiré de ces initiatives citoyennes. Mais dans les grandes lignes, il faut répondre aux urgences économiques, sociales et sanitaires causées par la crise du Covid-19. Il faut accompagner les étudiants, les entreprises et les citoyens pour que tout le monde surmonte ces difficultés. Enfin, dans le même temps, nous devons préparer l’avenir et réarmer notre territoire sur le plan économique en relocalisant les emplois. »

Avant de conclure : « Un autre axe de notre programme sera de faire face aux grands défis du 21e siècle : la transition écologique et la transition numérique. Pour l’écologie, c’est ce que nous faisons déjà avec le port de Sète qui tend à être un exemple sur le plan environnemental avec l’électrification de quais, une flotte de véhicules 100 % électriques et bientôt la mise en service d’un bateau dépollueur des canaux. »

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus