Nous rejoindre sur les réseaux

France

France: Chantier Notre-Dame, prison à Colmar: patrimoine à la carte ce week-end

Article

le

chantier-notre-dame,-prison-a-colmar:-patrimoine-a-la-carte-ce-week-end

Show électro au Mont-Saint-Michel, prison désaffectée à Colmar ou chantier de restauration de Notre-Dame: menu copieux et éclectique aux journées du Patrimoine samedi et dimanche, après une édition 2020 tronquée par le Covid-19.

Le hasard du calendrier fournit un beau coup d’envoi symbolique de cette 38e édition, intitulée « Patrimoine pour tous », avec l’Arc de Triomphe empaqueté, projet monumental initié par l’artiste Christo, décédé en mai 2020.

« C’est un formidable présent aux Parisiens, aux Français et au-delà, à tous les amateurs de l’art », se réjouit la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. L’oeuvre, déjà visible de l’extérieur, pourra se visiter à partir de samedi.

Autre raison de lever les yeux au ciel à Paris: Nathan Paulin, funambule, effectuera deux traversées sur un fil tendu entre la Tour Eiffel et Chaillot (Théâtre national de la Danse).

Moins stressant, le chantier de sécurisation et de consolidation de Notre-Dame, incendiée en 2019, se mue en village des métiers sur le parvis. L’occasion de découvrir les réalités derrière les mots échafaudeurs, cordistes, facteurs d’orgues, etc.

Pour le Palais de l’Elysée, la jauge est revue à la hausse par rapport à 2020 mais c’est déjà complet avec plus de 10.000 personnes inscrites.

« Cabane » de Louis Renault

Toujours à Paris, l’ancien hôpital Laennec, dans le VIIe arrondissement, siège de Kering (groupe du secteur du luxe, Gucci, Saint Laurent, etc) et de la Maison Balenciaga, ouvre ses portes au public pour la sixième année consécutive.

Les amateurs pourront déambuler dans un parcours mêlant une sélection d’œuvres d’art contemporain de la Collection Pinault et cinquante modèles originaux des collections de haute couture créés par Cristóbal Balenciaga entre 1938 et 1968.

Aux portes de la capitale, à Boulogne-Billancourt, on pourra entrer dans la « cabane » de Louis Renault, soit l’atelier d’origine, reconstitué, où le fondateur travailla sur le premier modèle de la marque automobile. Le bâtiment historique du groupe expose aussi des oeuvres issues de sa collection d’art moderne ainsi que des véhicules anciens.

La Seine-Saint-Denis braque les projecteurs sur son passé industriel, avec, par exemple, l’Orfèvrerie de Saint-Denis, complexe mis en service en 1877 par la maison Christofle, qui l’a abandonné il y a une quinzaine d’années.

En dehors de la région parisienne, l’offre est aussi conséquente (journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr). Le DJ Michael Canitrot, figure de l’électro, livre un show depuis l’abbaye du Mont-Saint-Michel pour en mettre plein les oreilles et les yeux (pour la partie visuelle, il collabore avec l’agence spatiale européenne). L’artiste est un habitué des lieux hors-normes et s’est déjà produit au Château de Vincennes ou au phare des Baleines à l’Ile de Ré.

Escape game, drone

La prison de Colmar, en centre-ville, modèle de vétusté, de saleté, d’obsolescence et d’exiguïté, a fermé ses portes en juin. Elles rouvrent ce week-end pour une immersion de 1h15 (sur rendez-vous), encadrée par des agents pénitentiaires. En plus des classiques (cellules, coursives, cours de promenade), les curieux pourront partir sur les traces d’anciennes tentatives d’évasion.

Approche ludique à Martigues (Bouches-du-Rhône) avec un escape game pour les enfants (« Alerte, submersion aux Salins », nom du théâtre de la scène nationale de la cité). Dans la même ville, la chapelle de l’Annonciade s’appréhende du bout des doigts et les yeux fermés lors d’une visite sensorielle. À Montpellier (Hérault), c’est le « matrimoine » qui est à l’honneur avec pour vedettes les femmes ayant contribué à l’histoire locale.

Nantes valorise aussi l’héritage culturel laissé par les femmes de la ville à travers spectacles, expositions, balades commentées etc. En lien avec cette thématique, parmi les podcasts sur d’illustres nantaises, il y a celui autour de Mireille Joséphau, reine du carnaval en 1958 inspiratrice du film « La reine blanche », avec Catherine Deneuve et Richard Boringer (https://patrimonia.nantes.fr).

Il ne faut pas oublier l’Outremer. Sur l’île de la Réunion, à Saint-Pierre, l’ancienne usine sucrière de Pierrefonds livrera les secrets de son site de cinq hectares grâce à un casque de réalité virtuelle et des images captées par drone.

France

Des « mairies solidaires » fermées le 31 janvier contre la réforme des retraites

Article

le

Des "mairies solidaires" fermées le 31 janvier contre la réforme des retraites

Plusieurs maires ont annoncé la fermeture de leur mairie pour cette journée de grève, afin de permettre aux agents municipaux de participer à la mobilisation, mais aussi de protester eux-mêmes contre cette mesure.

Plusieurs mairies ont annoncé des actions pour le 31 janvier, journée d’appel à la grève générale contre la réforme des retraites, afin de permettre aux agents municipaux de se joindre à la mobilisation mais aussi de protester contre cette mesure.

Après l’appel lancé par Fabien Roussel de fermer les mairies le 31 janvier par « solidarité » envers les mobilisations prévues contre la réforme des retraites, Anne Hidalgo a annoncé fermer les portes de l’Hôtel de ville de Paris. Cette décision présentée comme symbolique revêt « un problème moral », voire « politique », a fait savoir le ministre du Travail Olivier Dussopt.

« J’ai un peu le sentiment que la maire de Paris confond les services municipaux avec une annexe du Parti socialiste », a ainsi dénoncé le ministre, ce vendredi matin. Le membre du gouvernement dénonce le fait que « l’engagement politique » de l’élue prive les Parisiens, parmi lesquels certains sont « favorables à la réforme » ou « n’y sont pas opposés ».

Cette initiative pose également pour Olivier Dussopt « une vraie question politique en termes de neutralité et de respect des convictions ». D’autres mairies ont annoncé interrompre leurs services le temps de la deuxième journée de mobilisation.

Lire Plus

France

Paris 2024 : l’Ukraine menace de boycotter les Jeux olympiques si des athlètes russes participent

Article

le

Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a demandé à son homologue français Emmanuel Macron lors d’un entretien téléphonique de ne pas autoriser les athlètes russes à concourir lors des Jeux olympiques de Paris 2024. Patron du comité d’organisation, Tony Estanguet a ensuite rappelé que c’était le CIO qui devrait en décider.

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky ne font pas que discuter de l’éventuel envoi de chars de combat par la France à l’Ukraine, pour la soutenir dans sa guerre contre la Russie. Les deux chefs d’Etat ont échangé au téléphone sur les prochains Jeux olympiques, qui se dérouleront à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. Pour Zelensky, les athlètes russes ne doivent pas être autorisés à participer à la compétition. « J’ai particulièrement insisté sur le fait que les athlètes russes ne doivent pas avoir leur place aux JO de Paris », a confié le président ukrainien après son entretien avec son homologue français.

Après l’envahissement de l’Ukraine depuis la Russie mais aussi la Biélorussie par les troupes de Vladimir Poutine, le 24 février 2022, soit trois jours après la cérémonie de clôture des Jeux d’hiver de Pékin, donc pendant la trêve olympique, le Comité international olympique (CIO) avait sanctionné Russes et Biélorusses, d’abord exclus des Jeux paralympiques de Pékin. Aucun de ces deux pays n’a depuis pu organiser d’événement sportif international officiel, et leurs sportifs concourent désormais sous bannière neutre.

Estanguet : « C’est le CIO qui décide »

Et alors que Volodymyr Zelensky avait réclamé à la mi-décembre que les athlètes russes soient placés dans un « isolement complet » de toutes compétitions internationales, Thomas Bach, le président du CIO, a lui manifesté sa volonté de maintenir des sanctions fermes vis-à-vis de la Russie et de la Biélorussie. « Ces sanctions contre les États et les gouvernements russes et bélarusses doivent rester et resteront fermement en place, déclarait le dirigeant allemand, ancien champion olympique de fleuret, dans son message de Nouvel An. En cette nouvelle année, les athlètes ukrainiens peuvent compter sur l’engagement total du CIO et de l’ensemble du mouvement olympique en faveur de cette solidarité. Nous voulons voir une équipe forte de l’Ukraine aux Jeux olympiques de Paris 2024 et aux Jeux olympiques d’hiver de Milan Cortina 2026. »

Président du comité d’organisation des JO parisiens, Tony Estanguet a rappelé mercredi devant la presse que « c’est bien le CIO qui décide des délégations qui sont autorisées à participer aux Jeux olympiques », a d’abord déclaré le triple champion olympique de canoë. « Le comité d’organisation n’a pas à intervenir dans le choix des délégations qui doivent participer aux Jeux. Nous, on attendra les règles édictées. A date, le comité paralympique a décidé d’exclure les Russes et de refaire un point d’étape fin 2023. Le CIO a également mis un certain nombre de sanctions pour tous les dirigeants du sport russe, sur le drapeau, sur les délégations », a conclu le patron du COJO.

Lire Plus

France

Bruno Martini, président de la Ligue nationale de handball, condamné à un an de sursis pour « corruption de mineur »

Article

le

Bruno Martini, président de la Ligue nationale de handball, condamné à un an de sursis pour « corruption de mineur »

Son avocat a confirmé cette condamnation à la suite d’une enquête ouverte en 2020 après la plainte d’un adolescent de 13 ans. Un comité directeur exceptionnel de la ligue s’est réuni « en urgence ».

Un juge du tribunal judiciaire de Paris a validé ce mercredi 25 janvier la condamnation de Bruno Martini, l’ancien gardien de but de l’équipe de France de handball, à une peine d’un an de prison avec sursis pour des faits de corruption de mineur qu’il a reconnus, a indiqué son avocat, Me Elie Dottelonde.

Lors d’une audience de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, l’actuel président de la Ligue nationale de handball (LNH) a également reconnu des faits d’enregistrement d’images pédopornographiques, selon l’avocat.

Cette sanction comprend aussi 2 500 € d’amende et 5 ans d’interdiction d’exercer une activité impliquant un contact avec des mineurs, d’après le conseil.

« On essaie de le faire passer pour un monstre, mais le procureur, en proposant une CRPC, a montré qu’il estimait que M. Martini ne représentait pas un danger » ni qu’il serait « détraqué », a souligné Me Dottelonde, remarquant qu’aucune obligation de soins n’avait été prononcée.

Bruno Martini était également soupçonné de tentative d’atteinte sexuelle mais ces faits n’ont pas été retenus contre lui, a insisté Me Dottelonde.

Au vu des photos du mineur avec qui il a été en contact sur Snapchat, « il ne pouvait pas savoir que le mineur avait moins de quinze ans », a affirmé l’avocat.

La Ligue (LNH) a indiqué dans un communiqué « qu’une éventuelle condamnation conduirait de droit à une impossibilité d’exercice de la fonction » de président. La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra s’est dite « profondément choquée » en apprenant les faits et a « pleinement confiance » dans la LNH pour prendre les décisions appropriées.

Visé par une enquête depuis juin 2020 après la plainte d’un adolescent de 13 ans, Bruno Martini, 52 ans, a été interpellé lundi à Paris et placé en garde à vue, avant d’être déféré en vue d’une CRPC mercredi.

Lire Plus

Les + Lus