Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

F1: Hamilton sort du chaos en Toscane, à une longueur du record de Schumacher

Article

le

f1:-hamilton-sort-du-chaos-en-toscane,-a-une-longueur-du-record-de-schumacher

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté dimanche, sur le circuit du Mugello, un Grand Prix de Toscane à la fois chaotique et historique, interrompu deux fois par un drapeau rouge, qui lui permet de se rapprocher à une longueur de Michael Schumacher.

« Schumi » avait gagné 91 fois en F1, mais jamais au Mugello, propriété de Ferrari, pour la bonne raison qu’il n’avait jamais accueilli de GP. Plus que jamais leader au classement du championnat du monde, Hamilton en est à 90 victoires grâce à ce premier GP de Toscane de l’histoire de la F1, rajouté au calendrier 2020 pour cause de pandémie de coronavirus.

Valtteri Bottas (Mercedes) et Alexander Albon (Red Bull) complètent le podium sur cette piste qui n’avait encore jamais accueilli un GP de F1, en 70 ans d’histoire. Il s’agit du premier podium du jeune Thaïlandais, pour son 24e départ dans la catégorie-reine.

Au terme d’une course marquée par deux interruptions en raison d’accidents et de nombreux abandons, dont Max Verstappen (Red Bull), le seul rival constant de Mercedes, et Pierre Gasly (AlphaTauri), le vainqueur surprise du dernier GP à Monza il y a une semaine.

Avec cette 6e victoire en 2020, en neuf manches, le sextuple champion du monde britannique porte son avance à 52 points sur Bottas au classement du Championnat du monde.

C’était le 1000e GP de F1 de l’histoire de la Scuderia Ferrari et, comme pouvaient le craindre les 3.000 tifosi répartis dans trois tribunes du circuit italien, il n’y a pas eu de miracle: Charles Leclerc, pourtant parti de la 5e place sur la grille, ne termine que 8e, et Sebastian Vettel 10e.

Maigre consolation, les Ferrari font partie des douze monoplaces ayant réussi à franchir la ligne d’arrivée au Mugello, cette piste « à l’ancienne » que les pilotes ont beaucoup appréciée.

Renault au pied du podium, à cause d’Albon

Le podium a encore échappé à Renault, puisque Daniel Ricciardo a fini au 4e rang, au terme d’un dernier « sprint » de 12 tours, pour 12 voitures, faisant suite à un troisième départ, après deux drapeaux rouges et plus de deux heures de suspense.

Le premier incident a impliqué plusieurs monoplaces dont la Red Bull de Max Verstappen parti en 3e position. Le Néerlandais, victime d’une perte de puissance, a dégringolé au classement en quelques virages.

Pierre Gasly, 16e sur la grille mais vainqueur surprise à Monza il y a une semaine, s’est alors retrouvé pris en sandwich entre l’Alfa de Kimi Räikkönen et la Haas de Romain Grosjean. L’incident a poussé Verstappen et Gasly à l’abandon.

« J’étais entre Grosjean et Giovinazzi et je n’ai rien pu faire. C’est vraiment décevant. Les essais se sont bien passés. On a raté notre qualification mais on savait pourquoi. On pensait pouvoir remonter. J’étais confiant pour remonter, je suis vraiment déçu », a réagi le Français.

Au même moment ou presque, Vettel a percuté la McLaren de Carlos Sainz, parti en tête-à-queue. Après huit tours sous le régime de la voiture de sécurité, Bottas, qui avait pris un meilleur départ qu’Hamilton, menait la danse.

Mais dans le 9e tour, alors que la voiture de sécurité s’écartait, le Finlandais a choisi de ne pas accélérer, provoquant une incompréhension des autres pilotes et un gros carambolage. Conséquence directe, les abandons de Latifi, Magnussen, Giovinazzi, Sainz, et un drapeau rouge.

Un deuxième départ a ensuite été donné, avec 51 tours à couvrir. Et Hamilton s’est immédiatement placé en tête, mais au 43e tour, alors que la bataille faisait rage pour une place sur le podium, la violente sortie de route de Lance Stroll (Racing Point), qui a ensuite pris feu, a provoqué un deuxième drapeau rouge.

Ce dernier sprint a été globalement moins mouvementé, à l’exception du dépassement de Ricciardo par Albon pour son premier podium en F1. Historique lui aussi.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus