Nous rejoindre sur les réseaux

Faits Divers

Emoi après l’attaque d’un commissariat à Champigny-sur-Marne

Article

le

emoi-apres-l’attaque-d’un-commissariat-a-champigny-sur-marne

L’attaque d’un commissariat de Champigny-sur-Marne samedi soir par une quarantaine de personnes aux tirs de mortiers d’artifice, qui n’a pas fait de blessés, a déclenché un vif émoi chez les policiers et les foudres de l’opposition de droite qui appelle à la fermeté.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui devait se rendre sur place dans la soirée dimanche et rencontrer les syndicats policiers mardi, a semblé lier dans un tweet les échauffourées de Champigny au trafic de drogues, parlant des « petits caïds » qui « n’impressionnent personne et ne découragent pas notre travail contre les stupéfiants ».

Les incidents ont débuté peu avant minuit et duré environ une heure.

Deux agents étaient devant le commissariat en train de fumer lorsque les assaillants, visage dissimulé et armés de barres de fer, sont arrivés, cassant notamment des vitres de véhicules de police et la porte vitrée de l’entrée.

Les deux fonctionnaires ont juste eu le temps de se mettre à l’abri dans le sas de sécurité de l’entrée du commissariat, situé au cœur de la cité de Bois-L’Abbé, l’un des trois quartiers en Zone de sécurité prioritaire de cette ville proche du bois de Vincennes.

Une enquête de flagrance, désormais confiée à la Sûreté territoriale du Val-de-Marne, a été ouverte pour « violences en réunion avec arme sur personnes dépositaire de l’autorité publique » et « dégradations de biens publics et de biens privés », a précisé le parquet de Créteil à l’AFP, indiquant que parmi les véhicules endommagés figuraient deux voitures de police.

Cette attaque survient alors que le pays est sous le choc de l’attaque très violente, mercredi soir, dont ont été victimes deux policiers passés à tabac et blessés par balle dans le Val-d’Oise alors qu’il étaient en mission. D’après une source proche de l’enquête, le policier le plus gravement blessé est dans un état stable mais toujours en coma artificiel.

  « Sidération »

Selon le maire DVD de la ville Laurent Jeanne, joint par l’AFP, l’origine de ces tensions, dans un quartier de 10.000 habitants en proie au trafic de drogue, n’était pas claire: « On est sur un quartier de reconquête républicaine, est-ce que ça dérange? Possible ».

La tension a également pu naître, selon lui, après un récent accident de scooter dans le quartier dont « la responsabilité a été imputée à la police nationale alors que ce n’est pas avéré ».

En avril, ce commissariat, le seul de cette commune de plus de 77.000 habitants, avait déjà été la cible, à une moindre échelle, de tirs de mortiers d’artifice mais « c’était des jeunes qui avaient du mal à vivre le confinement », a rappelé l’élu.

« Là, on est sur quelque chose de complètement différent: on a voulu attenter à l’intégrité physique de deux policiers », a estimé l’édile, disant sa « sidération » face à ses actes. Ce quartier enclavé doit subir à compter de l’an prochain une complète rénovation dans le cadre de l’Anru 2.

Le président du conseil départemental Christian Favier (PCF) a demandé la création d’un second commissariat dans la ville, déplorant dans un communiqué que « depuis le mois de juillet et l’incendie volontaire (d’un) gymnase, Champigny ait connu « plusieurs autres événements particulièrement inquiétants ».

Le syndicats policiers ont dénoncé cette attaque. « Plus personne ne respecte les forces de l’ordre », a déploré le délégué général d’Alliance, Frédéric Lagache. Le syndicat Unité SGP police appelle à la mobilisation lundi à 12H00 devant les services de police. Dans un tract intitulé « mobilisons nous », « Ca suffit », « Stop », le syndicat cite l’agression d’Herblay et celle du commissariat de Champigny.

Sur la même ligne, l’opposition de droite a demandé une réaction forte du gouvernement.

« Ces scènes de guerre sont intolérables », pour Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France. « Stop à l’impunité et à la haine anti flics! », a réagi le député LR Eric Ciotti (LR). La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a, elle, appelé à « un tour de vis absolument considérable sur la criminalité » et à « réarmer moralement » les policiers.

Lors d’une soirée de réveillon en 2018, deux policiers avaient eux aussi été violemment agressés dans cette ville du Val-de-Marne, qui ne possède pas de police municipale, au grand dam de son maire qui veut en mettre une en place dans les « 18 à 24 mois » qui viennent.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits Divers

Kendji Girac blessé par balle : les détails de l’incident et son état de santé

Article

le

Kendji Girac blessé par balle cette nuit, pronostic vital est engagé

L’artiste, révélé en 2014 par l’émission « The Voice », a été blessé dans la nuit de dimanche à lundi dans cette commune des Landes.

Une nouvelle mise à jour concernant l’état de santé du chanteur Kendji Girac, victime d’une blessure par balle au thorax dans la nuit de dimanche à lundi à Biscarrosse, dans les Landes, apporte de nouveaux éléments sur les circonstances de l’incident.

Selon des sources proches de l’enquête, le chanteur de 27 ans aurait expliqué aux secours avoir acquis l’arme en question, un Colt 45, lors d’une brocante, et aurait été blessé alors qu’il la manipulait. Une arme du même modèle a été découverte sans chargeur près du lieu où il se trouvait.

Les gendarmes, qui n’ont pas encore interrogé Kendji Girac, maintiennent toutes les pistes ouvertes et poursuivent leurs investigations. Le parquet de Mont-de-Marsan a déclaré ne pas être en mesure de fournir de détails supplémentaires pour le moment.

Le pronostic vital de Kendji Girac, initialement annoncé comme engagé, ne l’est pas selon des sources proches de l’enquête et les pompiers des Landes. Il était conscient au moment de son transport à l’hôpital Haut-Lévêque à Pessac, près de Bordeaux, où il a été admis pour recevoir des soins. Les membres de sa famille se sont également rendus à son chevet.

Le camp où s’est déroulé l’incident, fréquenté par la communauté des gens du voyage, est situé à Biscarrosse, sur la route de Parentis-en-Born. Il n’est pas connu pour des faits de violence récents.

Originaire de Périgueux, Kendji Girac a été révélé au grand public en 2014 après sa participation et sa victoire dans l’émission The Voice. Depuis, il a vendu des millions de disques et est devenu l’un des piliers des Enfoirés.

La ville de Bergerac, où il a des attaches, a exprimé ses vœux de rétablissement au chanteur, tandis que les fans et les proches attendent avec inquiétude des nouvelles sur son état de santé.

Lire Plus

Faits Divers

Braquage d’une banque à Clermont-l’Hérault : le suspect retrouvé mort

Article

le

Un homme a braqué une agence bancaire à Clermont-l’Hérault, près de Montpellier, ce mercredi matin. Le braqueur est décédé, et aucun autre individu n’a été blessé lors de l’incident.

Un braquage a eu lieu ce mercredi matin à Clermont-l’Hérault, près de Montpellier, dans la banque Dupuy-de-Parseval. Selon une source proche de l’enquête, il était aux alentours de 9h30 quand un homme a utilisé son véhicule, comme voiture-bélier, pour pénétrer à l’intérieur de l’agence bancaire. Les employés sur place ont immédiatement alerté les gendarmes.

L’homme suspecté de ce braquage a été retrouvé mort, selon une source proche enquête. Il n’y a pas d’autres victimes. Un périmètre de sécurité avait été mis en place dans cette zone commerciale près de l’échangeur de l’A75. Le GIGN avait été appelé sur place. L’intervention était terminée avant son arrivée.

Lire Plus

Faits Divers

Mort du petit Emile: un nouveau fragment d’os découvert

Article

le

Mort du petit Emile: un nouveau fragment d'os découvert

Les gendarmes ont retrouvé de nouveaux ossements appartenant au petit Émile à proximité du lieu où le crâne de l’enfant a été découvert le 30 mars.

Un nouveau fragment d’os appartenant à Emile, le garçonnet disparu début juillet dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), a été trouvé près du lieu où son crâne et ses vêtements avaient été retrouvés il y a une dizaine de jours, a confirmé le procureur d’Aix-en-Provence.

Cette découverte, confirmée par le procureur Jean-Luc Blachon, ne permet cependant pas de progresser dans la détermination de la cause du décès de l’enfant. Le fragment d’ossement a été identifié comme appartenant à Emile par l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN).

Emile, âgé de deux ans et demi, avait disparu le 8 juillet dernier alors qu’il séjournait chez ses grands-parents maternels pour l’été. Son crâne, des dents et ses vêtements ont été retrouvés fin mars et début avril, à environ 1,7 km du hameau, près d’un ruisseau descendant de la montagne.

Malgré ces découvertes, aucune hypothèse sur la cause de la mort d’Emile n’a été privilégiée par les enquêteurs. Les conditions météo et d’autres facteurs pourraient avoir déplacé les restes de l’enfant depuis sa disparition, rendant difficile l’établissement des circonstances exactes de sa mort.

Lire Plus

Les + Lus