Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Dix morts, dont un policier, dans un massacre dans un supermarché du Colorado

Article

le

dix-morts,-dont-un-policier,-dans-un-massacre-dans-un-supermarche-du-colorado

Un homme armé a abattu lundi après-midi 10 personnes, dont un policier, dans un supermarché du Colorado, un Etat ayant déjà connu deux des pires tueries de l’histoire américaine.

Des témoins ont indiqué avoir d’abord entendu plusieurs coups de feu à l’extérieur du magasin King Soopers de Boulder, ville de quelque 110.000 habitants située à 50 km au nord-ouest de Denver, la capitale du Colorado (centre-ouest).

Nevin Sloan, qui en a réchappé de peu avec sa femme Quinlan, a décrit la panique grandissante à mesure que les détonations se rapprochaient, les clients se demandant s’il fallait rester caché à l’intérieur ou fuir.

« Soudain on a entendu plus de +bang, bang, bang, bang+. J’ai couru vers elle (sa femme) et je lui ai dit +Hey, il faut qu’on sorte d’ici+ », a-t-il raconté à la chaîne CBS. Ils ont ensuite aidé d’autres clients à fuir par une sortie de secours, selon lui.

Ryan Borowski a entendu au moins huit coups de feu dans le supermarché. « J’ai failli me faire tuer pour un soda et un paquet de chips », a-t-il dit à CNN. « On a l’impression qu’il n’y a plus d’endroit sûr ».

Selon la cheffe de la police de Boulder, Maris Herold, 10 personnes ont péri. Leurs identités n’ont pas été dévoilées, hormis celle du policier abattu, Eric Talley, 51 ans, « le premier à arriver » au supermarché. Mme Herold a salué son « action héroïque ».

Suspect « gravement blessé »

« Ca ne me surprend pas qu’il ait été le premier là-bas », a déclaré à la chaîne locale KUSA le père du policier, Homer Talley, selon qui son fils « aimait sa famille plus que tout ».

Un suspect, blessé lors de l’intervention de la police, a été arrêté, a indiqué le procureur Michael Dougherty.

Des images diffusées en direct ont montré un homme blanc, seulement vêtu d’un short de sport, emmené par des policiers hors du magasin. Les mains menottées dans le dos, il semblait blessé à la jambe, avec des traces de sang.

Un suspect actuellement en détention est la seule personne « gravement blessée à ce stade », a indiqué le commandant de police Kerry Yamaguchi, sans confirmer que le suspect était l’homme des vidéos, ni donner de précisions sur ses motivations.

Selon des médias américains, l’homme était équipé d’un fusil d’assaut de type AR-15, arme souvent utilisée dans des tueries.

L’enquête s’annonce longue et compliquée et les constatations et relevés sur les lieux de la fusillade vont encore durer plusieurs jours.

Par le toit

Des policiers s’étaient rendus sur place « quelques minutes seulement » après avoir été alertés de la présence d’un tireur sur le parking du supermarché et sont « très rapidement » entrés dans le supermarché où il s’était retranché, selon M. Yamaguchi.

Sur des images dont l’authenticité n’a pas été confirmée par les autorités, on voit au moins trois corps gisant sur le sol à l’intérieur et autour de l’édifice, pendant que des coups de feu retentissent.

Des dizaines de membres des forces de l’ordre, dont des unités d’intervention lourdement armées (SWAT) et le FBI (police fédérale), avaient encerclé le supermarché.

Ils disposaient de véhicules blindés qu’ils ont positionnés à l’entrée du magasin après avoir tenté de défoncer la devanture, selon des images diffusées en direct par un témoin.

Une demi-douzaine de policiers équipés de fusils d’assaut ont ensuite été hissés sur le toit du magasin à l’aide d’un camion de pompiers qui avait déployé sa grande échelle.

« Nos coeurs sont brisés par cet acte de violence insensé », a déclaré une porte-parole de King Soopers, Kelli McGannon.

Le gouverneur du Colorado, Jared Polis, a condamné cette « tuerie absurde ». « Aujourd’hui, nous avons vu le visage du mal. Je pleure avec ma communauté et tous les Coloradiens », a-t-il écrit sur Twitter.

Limiter les armes

Les fusillades de ce type, notamment dans les écoles, les centres commerciaux ou les lieux de culte, sont un mal récurrent des Etats-Unis et les gouvernements successifs ont été impuissants à endiguer la multiplication de ces tueries.

Dernier massacre en date, un tireur avait abattu huit personnes dans des salons de massage asiatiques d’Atlanta (Georgie, sud-est).

Le Colorado avait déjà connu deux des pires tueries de masse de l’histoire américaine.

En 1999, deux adolescents avaient tué 12 camarades de classes et un enseignant dans leur lycée de Columbine. Et en 2012, un homme lourdement armé avait abattu 12 personnes dans un cinéma d’Aurora.

La ville de Boulder avait décrété une interdiction sur les « armes de type fusil d’assaut » et les chargeurs à grande capacité après une fusillade dans un lycée de Parkland (17 morts), en Floride (sud-est) en 2018. Mais selon le journal Denver Post, un juge a suspendu cette interdiction la semaine dernière, une décision saluée par la National Rifle Association (NRA), le lobby des armes.

Mi-février, le président Joe Biden avait appelé le Congrès à agir « maintenant » pour limiter la circulation des armes à feu aux dans le pays.

« Ce n’est pas normal, et ça n’a pas à être comme ça. Il est plus que temps que nos dirigeants agissent », a exhorté dans un communiqué Gabrielle Giffords, une ex-membre du Congrès ayant survécu à une fusillade en 2012.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Europe

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Article

le

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Au moins 11 personnes tuées dans une triple frappe russe, l’Ukraine réclame un renforcement de ses défenses aériennes.

Une triple frappe russe a frappé la grande ville de Tcherniguiv dans le nord de l’Ukraine, faisant au moins 11 morts et 22 blessés, selon le ministre de l’Intérieur Igor Klimenko. Le président Volodymyr Zelensky a réagi en pointant du doigt le manque d’aide de l’Occident dans la défense du pays.

Le président Zelensky a déclaré que l’Ukraine manquait de défenses aériennes suffisantes pour empêcher de telles attaques. Il a déploré le fait que la Russie bombarde quotidiennement les villes ukrainiennes, utilisant des missiles et des drones explosifs, notamment pour cibler les infrastructures énergétiques du pays.

Face à une aide occidentale qui semble diminuer, l’Ukraine peine à intercepter ces attaques. Zelensky a exhorté ses partenaires internationaux à fournir davantage d’armements et de systèmes de défense aérienne pour renforcer la capacité de l’Ukraine à se protéger.

L’attaque sur Tcherniguiv survient dans un contexte où l’Ukraine tente de faire face à l’agression russe depuis plusieurs années. Fondée il y a plus de 1 000 ans, Tcherniguiv est une ville historique qui a été lourdement bombardée par l’armée russe depuis le début de l’offensive.

Dans un autre incident, des médias russes ont rapporté une attaque ukrainienne sur la base militaire de Djankoï en Crimée, avec des vidéos montrant des explosions impressionnantes au milieu de la nuit. Selon des sources, des missiles tactiques ATACMS fournis par les États-Unis à l’Ukraine pourraient avoir été utilisés lors de cette attaque.

Les pertes dans les rangs russes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, il y a deux ans, sont estimées à environ 50 000 soldats, selon des médias russes et britanniques. Les autorités russes ne divulguent pas officiellement leurs pertes, tandis que Zelensky a reconnu en février la mort de 31 000 militaires ukrainiens.

Lire Plus

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

Les + Lus