Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Bleus, la course à l’Euro: Pogba et Mbappé en feu, Ben Yedder remplaçant épatant

Article

le

bleus,-la-course-a-l’euro:-pogba-et-mbappe-en-feu,-ben-yedder-remplacant-epatant

Le week-end a permis à Paul Pogba de briller avec Manchester United, dauphin de City en Premier League, mais aussi à Kylian Mbappé, prêt pour défier le Bayern Munich mardi. A Monaco, Wissam Ben Yedder s’éclate dans son rôle de capitaine-remplaçant.

Pogba dans le bon tempo

Dans la continuité d’un début d’année 2021 où il a retrouvé son meilleur niveau, Paul Pogba a encore été étincelant lors de la victoire importante de Manchester United à Tottenham (3-1), dimanche.

Très actif, juste dans ses dribbles, présent aussi en défense sur les coups de pieds arrêtés, le Français était manifestement dans un très bon jour.

Il a trouvé une passe que lui seul avait vue pour Edinson Cavani sur un but finalement annulé par la VAR pour une faute initiale (38e), mais il s’est rattrapé en fin de match avec un double contact pour se débarrasser de Pierre-Emile Hojbjerg et Eric Dier et servir Mason Greenwood pour le 3-1 (90e+5).

Il aurait même pu couronner sa prestation d’un but s’il avait tenté une reprise plus classique plutôt qu’une talonnade alors qu’il était à six mètres du but de son coéquipier en sélection Hugo Lloris (67e).

En très bonne position avant le quart de finale retour de Ligue Europa, jeudi face à Grenade et désormais 2e avec 7 points d’avance sur ses poursuivants, Pogba et les Red Devils vivent l’une des plus belles pages de leur histoire commune.

Mbappé en mode tout-terrain

Auteur d’un doublé sous la neige pour terrasser le Bayern Munich en Ligue des champions mercredi (3-2), Kylian Mbappé a enchaîné samedi sous le soleil de Strasbourg (4-1) en Championnat, d’un but qui devient sa « spéciale ».

Feinte, crochet, tir: l’enchaînement est connu, mais sa vitesse rend la tâche compliquée aux défenseurs. « Kyky » en est à 33 réalisations cette saison toutes compétitions confondues, à six longueurs de son record.

« La meilleure préparation pour Kylian, c’est de jouer », a expliqué l’entraîneur Mauricio Pochettino, interrogé sur sa gestion du dragster de Bondy, qui n’a pas soufflé ces derniers temps, entre club et sélection.

Au stade de la Meinau, le meilleur buteur du Championnat, titulaire, a joué 89 minutes.

« C’est le premier à vouloir jouer! Ce genre de joueurs… qui n’aime pas Kylian ? En dehors du grand talent qu’il possède, il a aussi une grande humilité », a poursuivi « Poche », comme une déclaration d’amour à celui dont l’avenir demeure incertain, alors que traînent en longueur les négociations sur la prolongation de son contrat expirant en 2022.

Ben Yedder, « supersub » supersonique

En 2021, le paradoxe Wissam Ben Yedder fonctionne à plein en Ligue 1: le capitaine de l’AS Monaco a marqué 10 buts sur cette année civile, plus que tout autre joueur du championnat, alors que son entraîneur Niko Kovac le maintient régulièrement sur le banc au coup d’envoi.

Remplaçant pour la 3e fois consécutive en L1, dimanche contre Dijon (3-0), l’attaquant de 30 ans a changé le cours de la partie après son entrée à la mi-temps. Placé avant-centre, il a rapidement obtenu un pénalty, que le gardien a repoussé (Stevan Jovetic en a profité pour marquer). Mais sa qualité technique et sa pichenette sur le deuxième but de Monaco ont fait merveille. Il a même doublé la mise et montré sa confiance en soi en inscrivant le but du 3-0… sur pénalty.

« Il va rester sur le banc jusqu’à la fin de la saison puisqu’il marque! », a plaisanté Kovac. « Il reste notre capitaine. Il est très important pour le groupe », a répondu plus sérieusement l’entraîneur croate qui, ces dernières semaines, lui préfère Jovetic dans le onze de départ.

Dans cette saison particulière, « WBY » est à six journées de la fin le deuxième meilleur buteur de L1 avec 17 réalisations, dont 9 sur pénalty.

L’ancien Sévillan, qui mi-février promettait d’être « à fond », « quel que soit (son) temps de jeu », se distingue désormais dans son rôle de « supersub » (« super-remplaçant ») avec une célébration parodiant Sangoku, le héros du manga japonais Dragon Ball. Il s’est même octroyé ce surnom: « Wi Sam Goku ».

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus