Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Au Panama, pépinière et éducation pour sauver les récifs coralliens

Article

le

« Il y a vingt-cinq ans, la zone corallienne de Portobello était plus grande » mais « le réchauffement climatique, l’augmentation de la pollution » l’ont endommagée, regrette Diego Valladares, étudiant de 19 ans membre d’un projet de restauration du récif corallien de Panama.

Le littoral du Panama, long de plus de 2.500 km des deux côtés de l’isthme [Pacifique et Atlantique], regorge de coraux.

Portobelo, situé à environ 100 km au nord de la capitale Panama, était le port de sortie des métaux précieux à destination de l’Europe à l’époque coloniale et « des tonnes de corail avaient été extraites pour construire le poste de douane et ériger des fortifications », explique Héctor Guzmán, biologiste marin au Smithsonian Tropical Research Institute.

Aujourd’hui, « la menace vient des terres », dit le biologiste. « Les pesticides » issus de l’élevage et de l’agriculture « et les sédiments » d’une carrière de pierre « descendent dans les rivières » qui se jettent ensuite dans la mer, explique-t-il.

Le développement des microalgues qui fournissent la pigmentation et les nutriments aux coraux est contrarié et les coraux blanchissent.

Le projet de pépinière de corail, appelé Reef2Reef, a été lancé par René Gómez, un entrepreneur dans le domaine du tourisme et plongeur à Portobelo, qui a ouvert son initiative aux étudiants.

« Si nous obtenons l’adhésion de la communauté et des jeunes, ils deviennent autonomes, ils aiment le projet, ils apprennent davantage et ils nous aident à préserver l’écosystème. Le projet ne meurt pas avec moi », dit-il.

Diego Valladares, qui pratique la plongée depuis plus de sept ans, était encore au lycée lorsqu’il a rencontré la professeure Yessenia Gonzalez Muñoz, de l’Université maritime internationale de Panama, qui travaillait sur le projet Reef2Reef.

Il est aujourd’hui son élève et toutes les deux semaines, Diego et d’autres étudiants plongent une brosse et une règle dans les mains pour nettoyer les structures sur lesquelles ont été installés des coraux sains et mesurer leur croissance.

« En 2019, cela a commencé comme une simple idée (…) Nous adaptions une méthodologie qui s’est avérée fructueuse du point de vue de la culture et de la transplantation de fragments de coraux pour ensuite restaurer les écosystèmes dégradés », explique Mme González Muñoz, également chercheuse.

À une profondeur d’environ cinq mètres, de petites structures octogonales servent de support à des coraux prélevés dans des zones saines.

Certaines des ces structures sont alimentées par un léger courant électrique.

Cette pratique existe déjà dans d’autres parties du monde mais elle est nouvelle au Panama.

Evelyn Sáenz, 22 ans, fait sa thèse sur ce sujet et compare les technologies propices à un développement robuste des coraux.

« On pense que ceux alimentés par un courant électrique grandissent plus vite », dit-elle.

Son enseignante tempère l’ardeur des étudiants mais se veut résolument optimiste.

« Il se peut que nous ne restaurions pas tout l’écosystème » corallien, dit Yessenia Gonzalez Muñoz, « mais nous apportons une nouvelle science au Panama, des données, une expérience pour les jeunes et une grande sensibilisation à la protection de l’environnement ».

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Gaza : la famine s’installe dans le nord de l’enclave

Article

le

Gaza : la famine s'installe dans le nord de l'enclave

L’Agence gouvernementale américaine estime que plus de 200 000 personnes souffrent d’un manque extrême de nourriture.

La famine est déjà présente dans le nord de la bande de Gaza, selon l’Agence américaine pour le développement international. Dans son évaluation du mois mars, USAID fait état d’un niveau élevé d’insécurité alimentaire. L’agence gouvernementale estime que 70% de la population du nord de l’enclave palestinienne, soit plus de 200 000 personnes, souffre d’un manque extrême de nourriture.

Soumis à une forte pression internationale, Israël a indiqué qu’un nouveau point de passage terrestre vers nord de la bande de Gaza serait bientôt ouvert.

En attendant, la tension continue de monter dans la région, après une frappe attribuée à Tsahal sur le consulat iranien à Damas en Syrie, la semaine dernière.

« Une attaque à partir du territoire iranien serait une preuve évidente de la volonté de l’Iran de provoquer une escalade au Moyen-Orient et de cesser de se cacher derrière des mandataires, a déclaré Daniel Hagari, porte-parole de l’armée israélienne. Au cours des derniers mois, nous avons amélioré et perfectionné nos capacités offensives et nous saurons comment agir en cas de besoin. »

De leur côté, des étudiants juifs ultra-orthodoxes ont manifesté à Tel-Aviv contre la fin annoncée de leur exemption du service militaire. En ordonnant le gel des fonds publics qui leur était alloué, la Cour suprême d’Israël a mis la pression au gouvernement Netanyahu sur cette question épineuse.

Lire Plus

Économie

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l’idée de «préférence européenne»

Article

le

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l'idée de «préférence européenne»

Pour préserver l’industrie européenne face aux puissances américaine et chinoise, les Vingt-Sept doivent « éliminer les charges administratives inutiles », ont fait valoir ce lundi les ministres allemand et français de l’Économie et italien des Entreprises, lors d’une réunion organisée à Meudon.

Les ministres de l’Économie français, italien et allemand se sont réunis le lundi 8 avril en région parisienne pour définir une politique industrielle commune, notamment dans des secteurs clés tels que l’intelligence artificielle et la transition énergétique.

Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, a souligné le déficit commercial croissant entre la Chine et l’Europe, qui a triplé au cours des dix dernières années, passant de 100 à 300 milliards d’euros. Il a mis en avant l’inondation du marché européen par des produits chinois, notamment dans les domaines des panneaux solaires, des voitures électriques et des batteries.

Pour rééquilibrer la balance commerciale, Bruno Le Maire a proposé d’imposer une préférence européenne dans les marchés publics, suggérant des quotas de contenu européen allant jusqu’à 60% dans les appels d’offres, ainsi que des normes environnementales et de qualité plus strictes.

Si l’Italie soutient cette position, le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, s’est montré plus réservé. Il a exprimé des préoccupations quant au protectionnisme, soulignant l’importance de l’ouverture des marchés et de la mondialisation. L’Allemagne, exportatrice majeure vers la Chine, craint les mesures de rétorsion et souhaite éviter une escalade dans les tensions commerciales avec Pékin.

Lire Plus

Europe

Relève de la garde croisée entre l’Élysée et Buckingham pour célébrer les 120 ans de l’Entente cordiale

Article

le

Relève de la garde croisée entre l'Élysée et Buckingham pour célébrer les 120 ans de l'Entente cordiale

Pour célébrer les 120 ans de l’Entente cordiale entre la France et le Royaume-Uni les deux pays organisent lundi une relève croisée entre l’Élysée et Buckingham Palace.

Signé en 1904, l’accord de l’Entente cordiale a joué un rôle crucial dans l’amélioration des relations franco-britanniques après les guerres napoléoniennes, établissant ainsi un fondement solide pour l’alliance entre les deux pays au sein de l’Otan.

Des Grenadiers de la maison royale britannique ont participé au cérémonial de la relève de la garde dans la cour d’honneur du Palais de l’Élysée, en présence du président français Emmanuel Macron et de l’ambassadrice du Royaume-Uni en France, Menna Rowlings. Pendant ce temps, les gardes français ont effectué le même rituel devant le palais de Buckingham, résidence du roi Charles III.

Pour la première fois dans l’histoire de l’Élysée, une troupe étrangère a été invitée à participer à ce rituel militaire, souligne la présidence française.

La cérémonie à Buckingham Palace a été suivie par des membres de la famille royale britannique, dont le duc et la duchesse d’Édimbourg, le prince Édouard et son épouse Sophie, accompagnés des chefs d’état-major britannique et français.

L’événement marque également la première participation d’un pays non membre du Commonwealth à la cérémonie de relève de la garde, habituellement réservée aux anciennes colonies britanniques anglophones.

La signature de l’Entente cordiale en 1904 a été un tournant majeur dans l’histoire franco-britannique, préparant le terrain à leur alliance pendant la Première Guerre mondiale.

Cette célébration souligne les liens historiques forts entre la France et le Royaume-Uni, malgré les tensions et les antagonismes qui ont parfois marqué leur relation au fil du temps.

Lire Plus

Les + Lus