Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Argentine: liesse immense dès l’arrivée des champions du monde

Article

le

argentine:-liesse-immense-des-l’arrivee-des-champions-du-monde

Les champions du monde de foot sont arrivés sur le sol argentin, acclamés par des milliers de supporteurs venus près de l’aéroport avant une communion attendue dans les rues de Buenos Aires mardi, décrété férié.

Leo Messi, le capitaine et emblème du succès argentin au Qatar a été le premier a apparaître en haut de l’escalier de la passerelle de l’avion, brandissant le trophée dorée de la Coupe du monde, pour gagner le tapis rouge déployé sur le tarmac de l’aéroport d’affaire d’Ezeiza.

L’Airbus A330 bleu ciel et blanc de la compagnie Aerolineas Argentinas portait l’inscription « une équipe, un pays, un rêve » et sur son aile arrière figurent les dessins de Messi, Rodrigo de Paul, ou Angel di Maria, l’autre héros de la finale, auteur du 2e but contre la France.

Les joueurs sont immédiatement montés dans un bus à Impériale blanc, floqué de 3 étoiles et du « campeon del mundo », pour aller se reposer au centre d’entraînement, tout proche, de la Fédération argentine de football (AFA). En chemin les joueurs ont été acclamés par plusieurs milliers de supporteurs désireux d’être les premiers à saluer les héros de tout un peuple et voir enfin le trophée doré espéré depuis tant d’années.

Dans l’après-midi, par grappes, en familles, avec des tentes, chaises de camping, parillas, tambours – et bien sûr ballons – ils se sont postés sur les larges bas-côtés ombragés du trajet d’environ dix kilomètres entre l’aéroport et l’AFA.

« On va passer la nuit ici. Demain, on ne travaille pas. Et on ira à l’Obélisque, direct en suivant l'(équipe d’)Argentine », a dit à l’AFP Ayrton Kerdocas, un étudiant de 25 ans.

« Je suis venu parce que je voudrais que Messi me signe une photo. Et là, ce serait une joie de dingue parce que je suis un immense fan », veut espérer Javier Merina, soudeur de 41 ans.

Un impressionnant cordon de policiers, avec un uniforme déployé tous les 2-3 mètres, gardait le mur d’enceinte du complexe de l’AFA en cas de débordement.

Et de nombreux policiers étaient déployés pour assurer un trajet rapide entre aéroport et AFA. En 2021, au retour de la campagne victorieuse de la Copa America au Brésil, le bus avait mis quatre heures pour effectuer ces quelques kilomètres. Il n’en était pas question cette fois-ci.

Pendant ce temps à Paris, ce sont les joueurs de l’équipe de France, héros malheureux de la finale, qui ont été acclamés par 50.000 supporteurs sur la place de la Concorde à Paris à leur retour du Qatar, dans une ambiance de ferveur.

Les joueurs sont apparus au balcon de l’hôtel Crillon sous les vivats des fans, très jeunes en majorité, qui agitaient des drapeaux tricolores en scandant des « Merci les Bleus ! » et en chantant la Marseillaise ou la chanson de Gala « Freed from desire », devenue l’hymne des Bleus pendant le Mondial.

Messi au balcon ?

En Argentine, le climax est attendu vers la mi-journée pour une grande boucle au centre-ville de Buenos Aires, depuis l’AFA, « pour fêter le titre mondial avec les supporters », a annoncé dans un tweet la « Seleccion ».

Le gouvernement a décrété ce mardi férié, autorisant ainsi une foule gigantesque, qui devrait une nouvelle fois dépasser allègrement le million, à acclamer le retour des héros de Scaloni.

A bord du bus à Impériale, les désormais « tri-campeones » argentins passeront par l’Obélisque, au coeur de la capitale, le centre des célébrations dimanche après le titre.

D’ores-et-déjà l’autorité des routes, Corredores Viales, a pris des dispositions de déviation pour sécuriser les quelque 70 km de la boucle qui sera effectuée, en prévision d’une inévitable ruée.

Car parmi le million de supporters qui ont fêté jusque tard dans la nuit à Buenos Aires dans une « alegria » indescriptible le troisième titre mondial, nombreux étaient ceux résolus à accueillir les héros et prolonger la fête.

Une inconnue demeurait sur leur passage ou non au balcon du Palais présidentiel, la Casa Rosada. Maradona en 1986 y était apparu avec le trophée. Une image restée dans les mémoires. Beaucoup estiment que  Messi suive encore les pas de Maradona et en fasse autant.

Car cette troisième étoile pour l’Albiceleste, après celles des équipes de Daniel Passarella (1978) puis Diego Maradona (1986), porte la marque de Messi, désigné meilleur joueur du tournoi.

« Gloire éternelle », « Merci, Messi », « Champions du monde ! » ou juste « Merci ! » avaient titré lundi les quotidiens argentins, dont beaucoup ont réalisé des éditions spéciales.

La machine à souvenir va de nouveau s’enclencher pour cette journée de démesure comme le football est capable d’en susciter en Argentine.

« Je suis ici à cause de la passion pour l’Argentine », disait Alejandra Diaz, 55 ans, qui attendait dans la nuit l’Albiceleste près de l’AFA. « J’aime Messi. J’aime toute l’équipe. C’est une émotion immense difficile à expliquer (d’être un fan de football en Argentine). Ton cœur bat la chamade. Je pense que c’est le seul pays qui vit (le football) de cette façon, avec cette folie, cette joie, et ce bonheur ».

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus