Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Allemagne: après l’Euro, la fin de la longue Löw story…

Article

le

allemagne:-apres-l’euro,-la-fin-de-la-longue-low-story…

Après 15 ans à la tête de la Mannschaft, le sélectionneur allemand Joachim Löw, critiqué depuis de nombreux mois pour ses choix hasardeux, a annoncé qu’il quitterait son poste à l’issue de l’Euro-2020, avant la fin de son contrat.

Ce tournoi, reporté d’un an en raison de la crise sanitaire, sera donc le dernier pour le vainqueur de la Coupe du monde 2014. Depuis le naufrage du Mondial-2018 en Russie, Löw voyait la pression sur ses épaules s’accentuer, notamment pour avoir évincé les principaux cadres du vestiaire.

De son propre chef, il a demandé à la fédération allemande (DFB), qui a accepté sa requête, de mettre fin à son contrat immédiatement après la fin du championnat d’Europe, sans aller jusqu’au Mondial-2022 au Qatar comme prévu.

Löw, 61 ans, s’est dit dans un communiqué « plein de fierté et d’une énorme gratitude » et a assuré avoir une « motivation inébranlable » pour mener l’Allemagne le plus loin possible lors de l’Euro de juin. Elle y affrontera en poule le Portugal, la Hongrie et surtout la France, championne du monde en titre.

Désastreuse campagne de Russie

Adjoint de Jürgen Klinsmann entre 2004 et 2006, Löw l’avait remplacé à l’issue du Mondial-2006 en Allemagne: son plus grand succès restera le titre de champion du monde en 2014 au Brésil face à l’Argentine (1-0) en finale. Son équipe a atteint au moins les demi-finales de tous les tournois auxquels elle a participé, jusqu’à la débâcle du Mondial-2018 et l’élimination au premier tour.

Malgré les appels à la démission, Joachim Löw est resté, paraissant sourd aux critiques. Il traîne depuis comme un boulet sa décision de vouloir rajeunir l’effectif en évinçant la majorité des champions du monde, dont les trois qui sont encore au plus haut niveau en club, Mats Hummels, Jerome Boateng et Thomas Müller.

Les résultats médiocres parlent contre lui, et la lourde défaite 6-0 contre l’Espagne en Ligue des nations en novembre dernier a braqué l’opinion.

Il a finalement admis la semaine dernière qu’il pourrait rappeler les « trentenaires » évincés. Mais leur retour sonnerait comme un aveu d’échec pour ce fin technicien sûr de ses choix.

Klopp pas candidat à la succession

Pour le patron du Bayern, principal pourvoyeur de joueurs de la sélection allemande, Karl-Heinz Rummenigge, « Joachim Löw a marqué une époque de succès grandiose du football allemand (…) il a mérité un départ dans la dignité ».

« La nouvelle a fait l’effet d’une bombe, mais il ne pouvait pas y avoir de meilleur timing pour l’annoncer: il retire la pression à l’équipe, on ne va plus parler de la reconstruction, et on va enfin pouvoir se concentrer sur le terrain », a estimé Lothar Matthäus, l’ancien milieu de la Mannschaft recordman du nombre de sélections (150) aujourd’hui consultant.

Mais désormais se pose la question de la succession de Löw, qui pourrait polluer sa campagne allemande à l’Euro.

Parmi les candidats crédibles, le favori de la Fédération allemand était Jürgen Klopp. Mais le coach de Liverpool a douché les espoirs mardi, quelques heures seulement après l’annonce de Löw: « Je ne serai pas disponible pour le poste de sélectionneur allemand cet été, j’ai encore trois ans à faire à Liverpool. Quand tu signes un contrat, tu t’y tiens », a-t-il dit.

Autres noms cités, le calme Hansi Flick, entraîneur du Bayern, et le « professeur » Ralf Rangnick, l’architecte du succès du RB Leipzig, actuellement libre de tout engagement.

Flick, qui a mené le Bayern sur le toit du monde, aurait sans doute du mal à s’en arracher, même s’il connaît très bien l’équipe nationale pour avoir été champion du monde en 2014 en tant… qu’adjoint de Löw.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Article

le

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Les données ont été dérobées dans la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris, qui a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Dans un incident préoccupant pour la sécurité des Jeux Olympiques de Paris 2024, une sacoche contenant un ordinateur et deux clés USB renfermant des plans de sécurisation a été dérobée dans un train à Paris. L’ingénieur de la mairie de Paris, propriétaire de la sacoche, a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Selon les informations fournies à la police, la sacoche appartenant à cet ingénieur municipal a été volée alors qu’il se rendait à Creil, dans l’Oise. Ayant placé ses effets dans le compartiment à bagages au-dessus de son siège, il a constaté le vol après un changement de train motivé par un retard.

L’ingénieur a souligné que l’ordinateur professionnel ainsi que les deux clés USB dérobés contenaient des données sensibles, à savoir les plans de sécurisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 par la police municipale. Une situation qui suscite une grande inquiétude alors que la compétition internationale approche à grands pas.

Face à cet incident, une enquête a été diligentée et confiée à la police régionale des transports. Les autorités françaises se mobilisent pour retrouver les données volées et assurer la sécurité des événements à venir. Cet événement met également en lumière l’importance cruciale de renforcer les mesures de sécurité autour des données sensibles liées à des événements d’une telle envergure.

Lire Plus

Europe

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Article

le

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Le Brésilien était accusé du viol d’une femme de 23 ans dans les toilettes d’un club de Barcelone à la fin de l’année 2022. Il écope de 4 ans et demi de prison.

L’ancien international brésilien Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison pour le viol en 2022 d’une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a annoncé le tribunal de la ville catalane. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans les toilettes d’un carré VIP de la discothèque Sutton, à Barcelone.

Le parquet avait requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du FC Barcelone et du Paris-Saint-Germain. Dani Alves a également été condamné à verser 150 000 euros à la victime et à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée. Durant le procès, ce dernier a réfuté toute forme de violence à l’encontre de la plaignante.

En détention provisoire depuis plus d’un an, l’ancien arrière droit de 40 ans s’était défendu en affirmant que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’était « pas un homme violent ».

La procureure a rétorqué en déclarant que « Si à un moment donné, [la femme] dit ‘pas plus loin’, c’est ‘pas plus loin’. Monsieur Alves ne peut pas continuer si la victime ne donne pas son consentement ». Le tribunal a considéré comme prouvé le fait que l’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol et l’a pénétrée vaginalement, en évitant qu’elle ne bouge, alors que la plaignante disait non et qu’elle voulait s’en aller.

La victime avait témoigné à huis clos, afin de protéger son identité, et derrière un paravent pour éviter tout contact visuel avec Dani Alves. Sa voix avait été modifiée et son visage pixellisé sur l’enregistrement, destiné à l’usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

La défense de Dani Alves avait aussi été fragilisée par de nombreux changements de version. Après avoir affirmé dans une vidéo, au début de janvier 2023, n’avoir jamais rencontré la plaignante, il avait justifié son mensonge en expliquant avoir voulu protéger son mariage, avant de finir par reconnaître une relation sexuelle avec la plaignante, selon lui consentie.

Lire Plus

Sports

NFL – Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Article

le

NFL - Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Dans une finale haletante, les Kansas City Chiefs ont triomphé dans la nuit de dimanche à lundi contre les San Francisco 49ers après une prolongation, remportant ainsi leur deuxième titre consécutif au Super Bowl.

Dans une bataille acharnée où les enjeux étaient à leur paroxysme, les Kansas City Chiefs ont réussi à surmonter les obstacles pour s’adjuger une victoire historique au Super Bowl LVIII. Menés par leur quarterback vedette Patrick Mahomes, les Chiefs ont fait face à une opposition farouche des San Francisco 49ers tout au long de la rencontre.

Le match a été marqué par des moments de tension et de nervosité chez les Kansas City Chiefs, notamment au cours des deux premiers quarts-temps. Cependant, malgré les difficultés initiales et les erreurs commises, l’équipe a su rester concentrée et déterminée à renverser la situation. Grâce à des performances exceptionnelles de joueurs clés comme Travis Kelce, les Chiefs ont su rattraper leur retard et égaliser à plusieurs reprises.

La prolongation a été le théâtre d’un duel intense entre les deux équipes. Alors que les San Francisco 49ers semblaient avoir l’avantage après un field goal, les Kansas City Chiefs ont su saisir l’opportunité et conclure le match de manière magistrale. Sous la direction de Patrick Mahomes, l’équipe a réussi à marquer le touchdown décisif à trois secondes de la fin, assurant ainsi leur victoire et leur titre consécutif au Super Bowl.

Cette victoire consacre les Kansas City Chiefs comme une équipe dominante dans la NFL, avec trois titres remportés au cours des cinq dernières années. Leur détermination et leur capacité à surmonter les obstacles font désormais d’eux une véritable dynastie dans le monde du football américain.

Lire Plus

Les + Lus