Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

A l’Eurovision, l’Ukraine espère la victoire… en chantant

Article

le

a-l’eurovision,-l’ukraine-espere-la-victoire…-en-chantant

La victoire en chantant? Rien n’est acquis mais les Ukrainiens, favoris de la compétition, devraient bénéficier d’un large vote de solidarité lors de la finale de l’Eurovision samedi soir à Turin.

Comme lors des deux demi-finales organisées cette semaine dans la capitale piémontaise, dans le nord-ouest de l’Italie, une vague de drapeaux bleu et jaune du pays sous la mitraille de l’armée russe déferlera dans l’arène du Pala Olimpico où se produiront les 24 finalistes.

« Gagner l’Eurovision nous donnerait beaucoup d’espoir de gagner la guerre » contre la Russie, confie une fan ukrainienne, Maria Lembak, 40 ans, dans les rues de Turin où elle participait samedi à un contre-rassemblement face à une petite manifestation pro-Russe.

Comme chaque année ou presque depuis 1956, les candidats hauts en couleur et forts en voix chanteront en direct devant des dizaines de millions de téléspectateurs en espérant prendre les charts d’assaut.

Parmi les ébouriffants prétendants au titre de pape de la pop cathodique, les Norvégiens Subwoolfer interprètent « Give that Wolf a Banana » (Donne une banane à ce loup), vêtus de masques de grossiers canidés munis de longs crocs blancs, et les Français Alvan & Ahez, dont le titre « Fulenn » s’inspire d’une légende bretonne.

La France, donnée en 15e position par le site eurovisionworld.com qui agrège plusieurs sites de paris en ligne, court après sa première victoire depuis celle de Marie Myriam (« L’enfant et l’oiseau ») en… 1977. La Française Barbara Pravi, avec sa chanson « Voilà », avait manqué de peu l’exploit l’an passé en se classant 2e.

La Serbe Konstrakta, elle, se lave littéralement les mains dans une bassine en ironisant sur « les beaux cheveux de Meghan Markle », l’épouse américaine du prince britannique Harry.

Ca, c’est pour la mise en bouche décalée.

Mais les festivités sont cette année placées sous le signe funeste de la guerre en Ukraine, moins de trois mois après le déclenchement de son invasion le 24 février par la Russie, exclue de l’Eurovision dès le lendemain par l’Union européenne de Radio-Télévision (UER), organisatrice de l’événement.

Qui pour battre l’Ukraine?

Favorite des bookmakers, l’Ukraine concourt avec le groupe ukrainien Kalush Orchestra, dont la chanson « Stefania » mêle hip-hop et musique traditionnelle sur des paroles intimistes – écrites avant la guerre – qui résonnent fortement avec l’actualité (« Je trouverai toujours le chemin de la maison même si toutes les routes sont détruites »).

A six sur scène, les membres du groupe, tous en âge de combattre, bénéficient d’une dispense provisoire délivrée par le gouvernement de Kiev, mais ils devront rentrer chez eux prendre les armes dès la fin du concours. L’un d’eux est resté au pays.

« Un membre du groupe a rejoint la défense territoriale de Kiev au troisième jour de la guerre », a confié le chanteur Oleh Psiuk. « Nous sommes très inquiets pour lui, nous espérons le retrouver sain et sauf à notre retour ».

Derrière l’Ukraine, les parieurs misent sur le Britannique à la voix stratosphérique Sam Ryder, qui chante « SpaceMan » en solo et en combinaison, la Suédoise Cornelia Jakobs avec un glamour assez classique (« Hold me closer »), et Mahmood & Blanco (« Brividi ») qui aimeraient faire gagner à l’Italie une deuxième victoire consécutive après le groupe rock Maneskin en 2021.

La chanteuse espagnole d’origine cubaine Chanel, en tenue – très légère – de torera referme le top 5 avec le titre latino rythmé « SloMo ».

En cas de triomphe, l’Ukraine doublerait la mise après sa victoire en 2016 – deux ans après l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie – avec Jamala et le titre « 1944 », une chanson racontant la déportation des Tatars par Staline.

Mais pour l’emporter, le Kalush Orchestra devra battre les 24 autres finalistes en recueillant le maximum de votes auprès des professionnels du monde de la musique et du public dans chaque pays, qui ne peuvent pas voter pour leur propre candidat.

La prochaine édition du concours se tiendrait alors, du moins en théorie, en Ukraine, qui serait selon les mots d’Oleh Psiuk « une Ukraine nouvelle, intégrée, développée et florissante ».

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

Économie

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l’idée de «préférence européenne»

Article

le

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l'idée de «préférence européenne»

Pour préserver l’industrie européenne face aux puissances américaine et chinoise, les Vingt-Sept doivent « éliminer les charges administratives inutiles », ont fait valoir ce lundi les ministres allemand et français de l’Économie et italien des Entreprises, lors d’une réunion organisée à Meudon.

Les ministres de l’Économie français, italien et allemand se sont réunis le lundi 8 avril en région parisienne pour définir une politique industrielle commune, notamment dans des secteurs clés tels que l’intelligence artificielle et la transition énergétique.

Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, a souligné le déficit commercial croissant entre la Chine et l’Europe, qui a triplé au cours des dix dernières années, passant de 100 à 300 milliards d’euros. Il a mis en avant l’inondation du marché européen par des produits chinois, notamment dans les domaines des panneaux solaires, des voitures électriques et des batteries.

Pour rééquilibrer la balance commerciale, Bruno Le Maire a proposé d’imposer une préférence européenne dans les marchés publics, suggérant des quotas de contenu européen allant jusqu’à 60% dans les appels d’offres, ainsi que des normes environnementales et de qualité plus strictes.

Si l’Italie soutient cette position, le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, s’est montré plus réservé. Il a exprimé des préoccupations quant au protectionnisme, soulignant l’importance de l’ouverture des marchés et de la mondialisation. L’Allemagne, exportatrice majeure vers la Chine, craint les mesures de rétorsion et souhaite éviter une escalade dans les tensions commerciales avec Pékin.

Lire Plus

Les + Lus