Nous rejoindre sur les réseaux

Culture

Vrais ou faux ? Des Basquiat exposés par une galerie inconnue laissent perplexe

Article

le

vrais-ou-faux-?-des-basquiat-exposes-par-une-galerie-inconnue-laissent-perplexe

Comment est-ce possible ? Une toute petite galerie d’un village de Bourgogne expose 35 dessins « inédits » du peintre new-yorkais Jean-Michel Basquiat, grand ami d’Andy Warhol et un des artistes les plus cotés au monde, suscitant perplexité et suspicion des experts.

Rien ne distingue la modeste maison de pierres aux allures de fermette des autres demeures rurales de Nuits-Saint-Georges, gros bourg blotti au cœur des prestigieuses vignes de Bourgogne.

C’est pourtant ici, sous les poutres apparentes de deux petites pièces sombres, que la galerie Volcano, ouverte mi-septembre, expose dans de simples vitrines pas moins de 35 dessins de Jean-Michel Basquiat, un des piliers mondiaux du marché de l’art contemporain dont une des œuvres, « Untitled », s’est vendue plus de 110 millions de dollars en 2017.

« Ce sont des inédits. Ils n’ont jamais été montrés au public », assure aux visiteurs le préposé à l’accueil, en montrant les dessins de têtes couronnées d’épines typiques du génie de Brooklyn, mort en 1988 à 27 ans.

« C’est une supercherie », répond Richard Rodriguez, collectionneur parisien. « Ce sont de grossières copies », assure l’amateur d’art, connu pour avoir découvert trois faux Basquiat, exposés en 1994 à la Foire internationale d’art contemporain (FIAC), à Paris.

Le collectionneur, qui a connu Basquiat et a collaboré à plusieurs expositions sur lui, reconnaît ne pas avoir vu les dessins, mais seulement des images filmées dans un reportage de la chaîne régionale France 3 Bourgogne Franche-Comté.

« Je n’ai pas besoin de voir les œuvres. C’est si grossièrement fait que ça saute aux yeux », assure-t-il.

« C’est quoi cette horreur ? », s’offusque également Nordine Zidoun, galeriste spécialisé dans l’art afro-américain et qui a organisé en 2016 une importante exposition sur Basquiat. « Même sans voir les dessins, je vois qu’il y a un problème », assure à l’AFP le fondateur de la galerie Zidoun-Bossuyt, à Luxembourg.

« Ce n’est pas possible » qu’il s’agisse de Basquiat, affirme encore le galeriste, qui pointe notamment du doigt l’absence de signature sur les dessins alors que Basquiat les signait « à 90% ». « Un dessin de Basquiat vaut entre deux et trois millions. Ils auraient 80 à 90 millions dans leur galerie ? Et sous de simples vitrines ? ».

La galerie « victime »

Fred Hoffman, historien d’art new-yorkais qui a travaillé avec Basquiat, rappelle ne jamais « donner son opinion » sur l’authenticité d’œuvres de l’artiste américain de père haïtien.

Mais « il est difficile d’imaginer un important lot d’œuvres qui apparaîtrait seulement maintenant », ajoute à l’AFP M. Hoffman, qui a fait partie du Comité d’authentification de la Succession Jean-Michel Basquiat, aujourd’hui dissous.

La présidente de la Succession, la soeur aînée du peintre, Lisane Basquiat, n’a pas répondu aux sollicitations de l’AFP.

Prise dans la polémique, la petite galerie ne parle plus à la presse, s’estimant dans un communiqué victime de « jeux d’influence d’acteurs qui vivent du commerce d’œuvres d’art ».

Ses fondateurs, des architectes, disent avoir voulu offrir « un accès » à l’art contemporain dans un monde rural. Ils précisent que leur but n’est pas mercantile et que l’entrée à l’exposition est gratuite.

Sur l’origine des dessins, la galerie Volcano assure que « plusieurs experts » ont « affirmé que rien ne pouvait laisser penser » qu’ils étaient « des faux ». La galerie refuse cependant de divulguer leurs noms, renvoyant à Dominique Viano, un artiste bourguignon qui dit avoir regroupé ces dessins de différents collectionneurs qui les avaient initialement acquis auprès de l’acteur américain Danny Rosen, un ami de Basquiat.

« C’est complètement absurde », répond Lisa Rosen, soeur de Danny, restauratrice d’art à New York. « Danny n’a jamais détenu 35 dessins » de Basquiat, assure-t-elle à l’AFP.

Dominique Viano, qui refuse dorénavant de parler à la presse, avait déclaré à France 3 s’être « assuré de l’authenticité » des œuvres, notamment auprès du galeriste parisien Enrico Navarra, spécialiste de Basquiat reconnu par la famille.

C’est faux, rétorque son fils, Doriano Navarra, qui a repris la suite à la mort de son père, cet été. « On ne leur a donné aucune authentification », dit-il à l’AFP.

Pour l’instant, aucune enquête judiciaire n’a été ouverte, a indiqué le parquet de Dijon, mais l’Office central contre le trafic des biens culturels (OCBC) a confirmé avoir été « sollicité » par la gendarmerie de Nuits-Saint-Georges, elle même alertée par M. Rodriguez.

Culture

DJ Snake sera aux platines lors du prochain Super Bowl

Article

le

DJ Snake sera aux platines lors du prochain Super Bowl

Le DJ français aux nombreux tubes va mixer avant le coup d’envoi du Super Bowl, événement sportif le plus regardé aux États-Unis. Il chauffera ainsi la place pour Rihanna qui assurera le show de la mi-temps.

Il avait déjà enflammé 63.000 personnes au Parc des Princes en juin 2022, DJ Snake s’apprête désormais à faire danser des millions de personnes en mondovison, lors de l’évènement le plus attendu et regardé aux Etats-Unis. La NFL, la ligue américaine de football américain, a annoncé ce jeudi que l’artiste parisien allait mixer au bord du terrain, avant le coup d’envoi de la 57e édition du Super Bowl, la finale du championnat, le 12 février prochain.

Le supporter du Paris Saint-Germain n’a pas encore réagi sur les réseaux sociaux, il a simplement repartagé sur son compte Instagram l’annonce de la NFL. Plus de 230.000 personnes ont aimé sa publication trois heures après l’avoir posté.

Rihanna pour le show de la mi-temps

Le match aura lieu à Glendale, dans l’Arizona. Les deux franchises qui s’affronteront seront connues dans la nuit de dimanche à lundi à l’issue des deux finales de conférence qui opposent les San Francisco 49ers aux Philadelphia Eagles (21h, heure française) et les Kansas City Chiefs aux Cincinnati Bengals (00h30).

Le traditionnel show de la mi-temps sera assuré par la superstar Rihanna, qui n’est pas apparue sur scène depuis plusieurs années. Le chanteur de country Chris Stapleton chantera lui l’hymne national américain avant la rencontre.

Selon la NFL, plus de 120 millions de téléspectateurs étaient devant leur écran pour le dernier show, le 13 février 2022, qui réunissait à Los Angeles des gloires du rap californien comme Dr. Dre, Snoop Dogg, Kendrick Lamar, mais aussi Eminem et Mary J. Blige.

Lire Plus

Culture

Indochine menace d’annuler sa participation aux Déferlantes qui délocalise le festival à Perpignan

Article

le

Le festival « Les Déferlantes » a déménagé à Perpignan, ville du maire RN Louis Aliot. Ce qui ne plaît pas du tout au groupe français.

Indochine a menacé samedi 7 janvier dans un communiqué de ne pas participer à l’édition 2023 des Déferlantes prévue du 6 au 9 juillet en raison du déplacement du festival dans la ville de Perpignan gérée par le Rassemblement national. « Nous avons été mis devant le fait accompli (…). Nous demandons expressément à la direction des Déferlantes de déplacer ce festival dans un autre lieu, faute de quoi, nous annulerons notre venue », écrit le groupe.

La direction du festival et la municipalité de Perpignan ont annoncé vendredi dans un communiqué commun que Les Déferlantes quittaient le site du château d’Aubiry de Céret pour le parking du Parc des Expositions de Perpignan afin d’améliorer l’accueil des festivaliers. Le maire Louis Aliot s’est félicité vendredi de la venue du festival.

Outre le groupe Indochine, Agnès Langevine, la vice-présidente de la région Occitanie s’est dite, sur France Bleu Occitanie vendredi, « étonnée d’avoir été mis devant le fait accompli ».

Les Déferlantes doivent accueillir sur trois jours de nombreux artistes français et internationaux dont Shaka Ponk, Bigflo & Oli, Soprano, David Guetta, Sting et Rosalia. La défection possible de l’une des têtes d’affiche du festival n’a pas encore fait boule de neige, les autres artistes invités n’ont pas réagi.

En 2022, Les Déferlantes ont fêté leur quinze ans d’existence en accueillant plus de 100 000 festivaliers durant quatre jours. L’édition 2023 sera présentée lundi 16 janvier à Perpignan à l’occasion d’une conférence de presse

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Culture

Kanye West affiche son admiration pour Hitler et fait fuir le réseau social Parler

Article

le

kanye-west-affiche-son-admiration-pour-hitler-et-fait-fuir-le-reseau-social-parler

Le rappeur Kanye West, de plus en plus isolé après ses récentes remarques antisémites, s’est enfoncé un peu plus jeudi avec ses propos admiratifs pour Hitler lors d’une interview lunaire et l’annonce de l’annulation du rachat du réseau social Parler, qu’il convoitait depuis ses démêlés avec d’autres plateformes.

Lors d’une apparition ubuesque dans l’émission « Infowars », animée par le présentateur complotiste Alex Jones, l’artiste, qui se fait désormais appeler Ye et portait une cagoule noire recouvrant la totalité de son visage, s’est lancé dans une tirade sur le pêché, la pornographie et le diable.

« J’aime Hitler », a lancé la star à plusieurs reprises.

Loin de calmer le jeu après ses remarques antisémites qui ont poussé de nombreuses marques, dont le géant allemand Adidas, à couper les ponts avec lui, le rappeur en a rajouté une couche, déclenchant un déluge de condamnations sur les réseaux sociaux.

Dans la foulée, la maison mère de Parler, Parlement Technologies, a annoncé qu’elle renonçait à se faire racheter par le titan du rap. Une décision « prise mi-novembre », a assuré l’entreprise aux commandes de ce réseau social, très populaire auprès des ultra-conservateurs pour sa défense d’une liberté d’expression quasiment sans limite.

Kanye West avait initialement fait part de sa volonté de racheter Parler, après les récents propos antisémites qui ont fait de lui une persona non grata dans le monde des affaires et lui ont valu des suppressions de ses posts sur Instagram et Twitter.

« J’adore les nazis »

Sur le plateau d' »Infowars » jeudi, le rappeur de 45 ans, qui dit souffrir de troubles bipolaires et a récemment suggéré qu’il pourrait briguer la présidence des Etats-Unis en 2024, a redoublé de provocation.

« Je vois des choses positives aussi concernant Hitler », a-t-il déclaré. « Ce mec (…) a inventé les autoroutes, a inventé le microphone que j’utilise comme musicien. On ne peut pas dire publiquement que cette personne a fait quoi que ce soit de bien, et j’en ai assez. »

« J’en ai assez des étiquettes, tout être humain a apporté quelque chose ayant une valeur, surtout Hitler », a-t-il insisté, déclenchant des rires choqués de la part de son hôte, le complotiste d’extrême droite Alex Jones.

« Les nazis étaient des voyous et ont fait des choses très mauvaises », a tenté de le corriger M. Jones, récemment condamné à payer près d’un milliard de dollars pour avoir nié la réalité d’une tuerie dans une école.

« Mais ils ont fait de bonnes choses aussi », lui a rétorqué le rappeur. « Nous devons arrêter d’insulter les nazis en permanence. (…) J’adore les nazis. »

Ces dernières semaines, plusieurs membres de son ancien entourage professionnel avaient dénoncé auprès de médias américains la fascination de Kanye West pour Hitler.

« Infâme et répugnant »

Englué dans une série de polémiques, Kanye West a été lâché en cascade par les marques avec lesquelles il collaborait. L’équipementier sportif Adidas a notamment coupé les ponts avec le rappeur fin octobre à cause de propos jugés antisémites.

La chaîne de prêt-à-porter Gap et la maison de mode Balenciaga lui ont également tourné le dos. Début octobre, le rappeur avait arboré lors d’un défilé à Paris le slogan « White Lives Matter », détournant le nom du mouvement anti-raciste « Black Lives Matter ».

Sur le plateau jeudi, il est apparu aux côtés du suprémaciste blanc Nick Fuentes, avec qui il a participé cette semaine à un dîner très polémique chez l’ancien président américain Donald Trump.

Au-delà de l’ire provoquée sur les réseaux sociaux, ce nouveau scandale du rappeur a poussé la Republican Jewish Coalition à interpeller directement ses amis politiques jeudi.

Proche du « Grand Old Party », l’organisation, qui a récemment reçu de nombreuses figures du parti républicain à Las Vegas, a dénoncé Kanye West comme un « sectaire infâme et répugnant qui a ciblé la communauté juive avec des menaces et de la diffamation digne des nazis ».

« Les conservateurs qui ont fait l’erreur de tolérer Kanye West doivent être clairs sur le fait qu’il est un paria », a-t-elle ajouté.

Lire Plus

Les + Lus