Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Sports – L1: le gouvernement serre la vis après les incidents en série dans les stades

Article

le

l1:-le-gouvernement-serre-la-vis-apres-les-incidents-en-serie-dans-les-stades

Match « définitivement interrompu » si un joueur ou l’arbitre est agressé, bouteilles en plastique interdites, filets de protection mobilisables: le gouvernement a dévoilé jeudi des mesures de sécurité renforcées face aux incidents à répétition dans les stades de Ligue 1.

L’exécutif s’était engagé à serrer la vis le 23 novembre, deux jours après le sulfureux OL-OM lors duquel le capitaine marseillais Dimitri Payet, visé par plusieurs projectiles venus de la tribune des ultras lyonnais, avait été touché par une bouteille d’eau en plastique au niveau de la tête.

Réunis jeudi place Beauvau autour de représentants des arbitres, des présidents de clubs, de la Ligue et de la Fédération, les ministres Gérald Darmanin (Intérieur), Roxana Maracineanu (Sports) et Éric Dupond-Moretti (Justice) ont dévoilé un panel de mesures « concrètes » censées répondre à l’accusation.

Engagement fort de tous les acteurs à l’issue d’une heure d’échanges: « Désormais, lorsqu’un arbitre ou un joueur est physiquement blessé par un projectile issu des tribunes, le match sera systématiquement et définitivement interrompu », a convenu l’ensemble des parties prenantes, selon un communiqué interministériel.

Filets de protection activables

En outre, les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 devront tous disposer de « dispositifs de sécurité antiprojections », à partir de la saison 2022-2023, installables pour certains matches sur préconisation des préfets.

Aucun filet de sécurité n’avait été installé dans le stade de l’OL avant Lyon-Marseille, une absence de précaution déjà vue au mois d’août à Montpellier et à Nice, où des joueurs de l’OM avaient subi des jets de projectiles.

A ce sujet, le gouvernement a aussi annoncé l’interdiction de la vente et du port de bouteilles en plastique « au plus tard le 1er juillet 2022 ». La Fédération française de football (FFF) anticipera cette évolution « dès le prochain match des équipes de France », a-t-il été précisé.

La Ligue de football professionnel (LFP), représentée jeudi par son président Vincent Labrune, réalisera par ailleurs un audit sur « tous les systèmes de vidéo-protection des stades de football dont la validité arrive à échéance ».

Concernant les interdictions de stade, le dispositif actuel est jugé « suffisant », même s’il pourrait être « mieux appliqué ».

La Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) recense actuellement 104 individus interdits de stades (un tiers d’interdictions administratives, deux tiers d’interdictions judiciaires) et évoque 331 personnes sous le coup d’une interdiction commerciale de stade, prononcée par les clubs.

Le panel de sanctions pourrait néanmoins s’élargir à « moyen terme » avec la création possible d’une amende forfaitaire délictuelle (AFD), une sanction pénale « prononcée, en dehors d’un procès, par un policier, un gendarme ou un agent public habilité » afin de réprimer « l’introduction, la détention et l’usage de fusées ou artifices de toute nature dans une enceinte sportive ».

« Le montant n’est pas encore défini, ni son champ d’application », mais « cela reste un délit, inscrit au casier judiciaire », précise le ministère de l’Intérieur.

30 minutes chrono

Les incidents à répétition dans les tribunes du Championnat de France ont également mis en lumière une carence dans le processus décisionnel.

La rencontre OL-OM, suspendue après quatre minutes, a ainsi donné lieu à des discussions interminables avant que l’arbitre n’acte une interruption définitive, contre l’avis de l’Olympique lyonnais et du préfet, garant de la sécurité publique.

Désormais, la cellule de crise comprendra « une répartition claire des compétences entre l’arbitre et l’autorité de police dans l’interruption des matches », afin de prendre « une décision rapide, éclairée et concertée » dans un délai maximum de 30 minutes.

Mercredi, la commission de discipline de la LFP a suspendu le président de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas pour cinq matches ferme en raison de son « comportement » durant OL-OM. Le dirigeant avait demandé la reprise du jeu en faisant valoir son appartenance au comité exécutif de la Fédération auprès de l’arbitre principal, qui dépend lui-même de la FFF.

Les présidents des clubs sont désormais exclus de la cellule de crise, une décision justifiée par « une situation potentielle de conflits d’intérêt », a précisé jeudi le ministère des Sports.

La Ligue envisage par ailleurs de réformer ses règlements disciplinaires « pour une meilleure lisibilité », avec éventuellement « un barème de sanctions davantage encadré pour certaines infractions sans s’enfermer juridiquement avec des barèmes fixes », selon un document de la LFP.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Europe

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Article

le

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Le Brésilien était accusé du viol d’une femme de 23 ans dans les toilettes d’un club de Barcelone à la fin de l’année 2022. Il écope de 4 ans et demi de prison.

L’ancien international brésilien Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison pour le viol en 2022 d’une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a annoncé le tribunal de la ville catalane. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans les toilettes d’un carré VIP de la discothèque Sutton, à Barcelone.

Le parquet avait requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du FC Barcelone et du Paris-Saint-Germain. Dani Alves a également été condamné à verser 150 000 euros à la victime et à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée. Durant le procès, ce dernier a réfuté toute forme de violence à l’encontre de la plaignante.

En détention provisoire depuis plus d’un an, l’ancien arrière droit de 40 ans s’était défendu en affirmant que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’était « pas un homme violent ».

La procureure a rétorqué en déclarant que « Si à un moment donné, [la femme] dit ‘pas plus loin’, c’est ‘pas plus loin’. Monsieur Alves ne peut pas continuer si la victime ne donne pas son consentement ». Le tribunal a considéré comme prouvé le fait que l’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol et l’a pénétrée vaginalement, en évitant qu’elle ne bouge, alors que la plaignante disait non et qu’elle voulait s’en aller.

La victime avait témoigné à huis clos, afin de protéger son identité, et derrière un paravent pour éviter tout contact visuel avec Dani Alves. Sa voix avait été modifiée et son visage pixellisé sur l’enregistrement, destiné à l’usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

La défense de Dani Alves avait aussi été fragilisée par de nombreux changements de version. Après avoir affirmé dans une vidéo, au début de janvier 2023, n’avoir jamais rencontré la plaignante, il avait justifié son mensonge en expliquant avoir voulu protéger son mariage, avant de finir par reconnaître une relation sexuelle avec la plaignante, selon lui consentie.

Lire Plus

Sports

NFL – Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Article

le

NFL - Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Dans une finale haletante, les Kansas City Chiefs ont triomphé dans la nuit de dimanche à lundi contre les San Francisco 49ers après une prolongation, remportant ainsi leur deuxième titre consécutif au Super Bowl.

Dans une bataille acharnée où les enjeux étaient à leur paroxysme, les Kansas City Chiefs ont réussi à surmonter les obstacles pour s’adjuger une victoire historique au Super Bowl LVIII. Menés par leur quarterback vedette Patrick Mahomes, les Chiefs ont fait face à une opposition farouche des San Francisco 49ers tout au long de la rencontre.

Le match a été marqué par des moments de tension et de nervosité chez les Kansas City Chiefs, notamment au cours des deux premiers quarts-temps. Cependant, malgré les difficultés initiales et les erreurs commises, l’équipe a su rester concentrée et déterminée à renverser la situation. Grâce à des performances exceptionnelles de joueurs clés comme Travis Kelce, les Chiefs ont su rattraper leur retard et égaliser à plusieurs reprises.

La prolongation a été le théâtre d’un duel intense entre les deux équipes. Alors que les San Francisco 49ers semblaient avoir l’avantage après un field goal, les Kansas City Chiefs ont su saisir l’opportunité et conclure le match de manière magistrale. Sous la direction de Patrick Mahomes, l’équipe a réussi à marquer le touchdown décisif à trois secondes de la fin, assurant ainsi leur victoire et leur titre consécutif au Super Bowl.

Cette victoire consacre les Kansas City Chiefs comme une équipe dominante dans la NFL, avec trois titres remportés au cours des cinq dernières années. Leur détermination et leur capacité à surmonter les obstacles font désormais d’eux une véritable dynastie dans le monde du football américain.

Lire Plus

Sports

Ligue des Nations : la France dans un groupe relevé avec l’Italie, la Belgique et Israël

Article

le

Ligue des Nations : la France dans un groupe relevé avec l'Italie, la Belgique et Israël

Les Bleus affronteront des adversaires redoutables lors de l’édition 2024-2025 de la compétition européenne.

Le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Nations a été effectué jeudi 8 février, plaçant l’équipe nationale française dans une poule relevée aux côtés de l’Italie, de la Belgique et d’Israël. Après une performance décevante lors de la campagne précédente, les Bleus se préparent à affronter des défis de taille dans l’édition 2024-2025 de cette compétition.

L’Italie en nouveau départ

L’Italie, actuelle tenante du titre de l’Euro, se trouve dans une phase de reconstruction après avoir manqué les deux dernières Coupes du monde. Malgré des résultats mitigés lors des éliminatoires de l’Euro, la Squadra Azzurra reste une équipe redoutable. Sous la direction de Luciano Spalletti, elle cherche à s’affirmer et à trouver un nouvel élan, notamment en attaque. Bien que la dernière confrontation officielle entre la France et l’Italie remonte à 2008, les rencontres amicales récentes ont toutes penché en faveur des Bleus.

La Belgique, un adversaire solide

Les Belges, toujours en quête de revanche depuis leurs échecs en Coupe du monde et en Ligue des Nations, restent un adversaire redoutable. Sous la direction de leur nouvel entraîneur Domenico Tedesco, les Diables Rouges ont réalisé une performance solide lors des éliminatoires de l’Euro, se plaçant en tête de leur groupe. Avec des joueurs de talent tels que Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku, la Belgique s’annonce comme l’un des défis les plus coriaces pour les Français.

Israël, un adversaire méconnu

Israël, bien que moins connu en tant qu’adversaire, ne doit pas être sous-estimé. Promu en Ligue A après une performance solide en Ligue B, Israël a montré sa capacité à rivaliser avec des équipes plus importantes. Malgré une dernière confrontation officielle remontant à 2005, les Israéliens sont déterminés à prouver leur valeur sur la scène internationale.

En résumé, les Bleus devront se préparer à des rencontres difficiles contre des adversaires redoutables lors de la prochaine édition de la Ligue des Nations.

Lire Plus

Les + Lus