Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Sports – GP de Russie de F1: Hamilton craque et la relève brille en « qualifs »

Article

le

gp-de-russie-de-f1:-hamilton-craque-et-la-releve-brille-en-« qualifs »

Deux erreurs de pilotage du Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) à la fin des qualifications et c’est son compatriote Lando Norris (McLaren), 21 ans, qui a décroché sa première pole position en Formule 1 en Russie samedi.

Au départ dimanche à 15h00 locales (14h00 françaises/12h00 GMT), Norris — qui offre à McLaren sa première pole depuis le Brésil en 2012 avec…Lewis Hamilton — partagera la première ligne avec l’Espagnol Carlos Sainz Jr (Ferrari), qui ne s’était lui non plus jamais aussi bien qualifié.

Dans une configuration inhabituelle mais qui pourrait devenir la norme dans les prochaines années, la deuxième ligne verra un autre Britannique, George Russell (Williams), s’élancer aux côtés de Lewis Hamilton, les deux pilotes devant devenir équipiers chez Mercedes en 2022.

Le septuple champion du monde, dont la dernière position de pointe remonte à avant la trêve estivale, ne peut que s’excuser pour une fin de séance brouillonne qui l’a vu heurter un muret à l’entrée de la voie des stands puis partir en tête-à-queue en piste.

« Rien à voir avec la pression » de la course au titre ou d’une 100e victoire symbolique qui se fait attendre, assure-t-il sans pleinement convaincre. « Juste une erreur idiote qui arrive parfois. J’essayais simplement de passer par les stands le plus vite possible… Un peu trop vite. Maintenant, je ne peux qu’espérer que la voiture ne soit pas endommagée et concentrer mes énergies sur demain. »

Ca n’est certainement pas idéal pour la confiance, mais l’important pour Hamilton est que Max Verstappen (Red Bull), son rival au championnat avec cinq points d’avance, prendra son départ en dernière position sur la grille, pénalisé pour un changement de moteur.

« Bien sûr, nous allons essayer de marquer des points et on aurait bien besoin que quelque chose se passe mal à l’avant pour nous aider », commente le Néerlandais, qui dispose de la bonne voiture pour remonter aux avant-postes.

Wolff « optimiste »

Du côté de Mercedes, malgré des qualifications décevantes également pour le Finlandais Valtteri Bottas (7e) à cause d’une stratégie conservatrice, on est « optimiste », assure le patron Toto Wolff.

« Partir quatrième n’est pas une catastrophe pour Lewis, note-t-il. Ca peut même lui donner des opportunités ». En effet, Hamilton bénéficiera de l’aspiration de ses devanciers au bout de la longue première ligne droite, ce qui pourrait lui permettre de gagner des places dans le premier tour.

D’ailleurs, le GP de Russie à Sotchi –où les Flèches d’argent sont invaincues– n’a été gagné depuis la pole position que deux fois sur sept, en 2014 et 2016.

Norris peut-il faire mentir la statistique lors de la 15e manche sur 22 cette saison et offrir à McLaren une deuxième victoire consécutive suivant neuf ans de disette (après celle de son équipier australien Daniel Ricciardo lors de l’épreuve précédente), la première pour le jeune homme ?

« Extrêmement heureux » et conscient que sa prochaine pole « n’est pas forcément pour tout de suite », le Britannique « n’espère pas trop ». « Le départ et les premiers tours seront compliqués, anticipe-t-il. Mais nous sommes bien placés pour marquer de gros points. »

La météo de dimanche s’annonce plutôt clémente, avec un léger risque d’averses toutefois, selon les prévisions de Météo France pour la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

Samedi, au contraire, a longtemps été cataclysmique. La pluie, qui a commencé à tomber dans la nuit, s’est transformée en un intense orage dans la matinée, empêchant les essais libres 3 et la première course de Formule 2.

Tchaïkovski remplace l’hymne russe

Les F1 ont été les premières à prendre la piste à l’heure prévue (15h00) sur un asphalte séchant.

Les pilotes n’ont pu chausser des pneus slicks que pendant la troisième et dernière partie des qualifications, et ce sont les premiers à avoir fait ce pari — Norris, Sainz et Russell — qui en ont tiré avantage, avec plus de temps pour monter leurs gommes à la température idéale.

Les pilotes Mercedes, le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull), 9e, ou encore le Français Esteban Ocon (Alpine), 10e, ont payé le prix d’être repassés plus tard aux stands.

Le deuxième Français Pierre Gasly (AlphaTauri) sera 12e sur la grille et le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) 19e, pénalisé pour les mêmes raisons que Verstappen.

Ce week-end, il n’y a que dans les tribunes (dont la capacité est réduite à 50%, soit 27.000 billets par jour) et sur les monoplaces de l’écurie Haas que l’on peut voir les couleurs russes.

Le drapeau et l’hymne national sont absents du protocole en F1, le pays étant exclu des grandes compétitions sportives internationales après un immense scandale de dopage.

Avant le départ, c’est donc un extrait du premier concerto pour piano du compositeur russe Piotr Ilitch Tchaïkovski que l’on entendra, comme pendant les Jeux olympiques de Tokyo.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus