Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Sports – Covid: le sport professionnel de nouveau perturbé

Article

le

covid:-le-sport-professionnel-de-nouveau-perturbe

L’actuelle vague de Covid-19 impacte le sport professionnel, notamment en Grande-Bretagne, où la Premier League est frappée de plein fouet par les contaminations de joueurs, tandis que la Coupe d’Europe de rugby est chamboulée par les restrictions de voyages.

Rien à voir, pour l’instant, avec la situation de 2020, lorsque toutes les compétitions ont été mises à l’arrêt pendant des mois dans le monde entier. Mais la recrudescence du virus et les mesures imposées par les autorités perturbent fortement certaines disciplines.

. Premier League chamboulée

Neuf matches de Premier League, dont six ce week-end, ont déjà été reportés en raison de la contamination de joueurs, et la liste des clubs touchés s’allonge de jour en jour.

« Le club n’a plus assez de joueurs de l’équipe première valides », a assuré jeudi la direction de Leicester, dont deux rencontres ont été reportées jeudi et dimanche. Manchester United-Brighton, Southampton- Brentford et West Ham-Norwich, prévus samedi, sont également repoussés.

Le calendrier très chargé rend la situation en Angleterre particulièrement délicate: à partir du traditionnel « boxing day » du 26 décembre, des matches sont programmés tous les jours jusqu’au 3 janvier, à l’exception du 31.

. Cluster au Real

Six joueurs du Real Madrid positif au Covid-19 en deux jours mercredi et jeudi: Marcelo, Luka Modric, Gareth Bale, Marco Asensio, Rodrygo et Andriy Lunin. Le club a pris des mesures strictes pour tenter d’endiguer ce nouveau foyer d’infection, à trois jours de la réception de Cadix dimanche (21h00) pour la 18e journée de Liga.

La fédération espagnole a par ailleurs annulé à partir de ce week-end « tous les saluts protocolaires ou les cérémonies d’hommage » avant les matchs, « une mesure supplémentaire face à la hausse des cas ».

. Rugby européen en pause

Trois matches annulés, sept reportés. Les deux Coupes d’Europe de rugby, dont la 2e journée se déroule de vendredi à dimanche, a pris du plomb dans l’aile: les organisateurs ont annoncé le report des rencontres franco-britanniques du week-end, « conséquence des nouvelles restrictions de déplacement entre le Royaume-Uni et la France qui ont été mises en place par le gouvernement français ».

La veille, Paris a en effet rétabli, dès samedi, l’obligation de « motifs impérieux » pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni face à « la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron ».

Résultat, les matches de La Rochelle, Clermont et l’UBB, respectivement à Bath, Sale et Llanelli, ont été reportés. Tout comme la réception des Anglais de Bristol et des Wasps par le Stade français et de Toulouse respectivement. En Challenge, Worcester-Biarritz et London Irish-Brive sont concernés.

Il n’y aura donc que trois équipes de Top 14 sur les terrains européens: Lyon au pays de Galles face aux Dragons, Toulon contre les Italiens du Zèbre en Challenge vendredi et Castres en Irlande (Munster) en Coupe d’Europe samedi.

Les rencontres reportées seront disputées à une date ultérieure, précise l’EPCR qui va avoir du mal à trouver de la place dans un calendrier surchargé.

. Basket français pas épargné

Pensionnaire du championnat de France de basket, Nanterre a annoncé vendredi le report de ses trois prochaines rencontres en Elite, prévues les 19, 23 et 26 décembre.

Cinq joueurs et l’entraîneur adjoint de l’escouade dirigée par Pascal Donnadieu ont en effet été testés positifs.

La saison précédente d’Elite a déjà été perturbée par la pandémie, ce qui a notamment forcé les organisateurs à diminuer le nombre de matches en play-offs.

. Le ski impacté

La Suissesse Lara Gut-Behrami, qui devait participer aux épreuves de Coupe du monde de ski alpin ce week-end à Val d’Isère (Savoie), a été testée positive au Covid-19, ainsi que deux membres de l’encadrement, a indiqué vendredi son équipe.

« Lara Gut-Behrami a été placée en isolement et manquera donc les courses de ce week-end à Val d’Isère et la semaine prochaine à Courchevel », selon la même source.

. CAN menacée

Les clubs européens menacent de ne pas libérer leurs internationaux pour la Coupe d’Afrique des nations en janvier-février au Cameroun faute d’être satisfaits concernant le protocole sanitaire.

L’ECA (Association des clubs européens) pointe surtout le risque d’une absence des internationaux plus longue que la période de mise à disposition prévue, en raison des « quarantaines et restrictions de déplacement ».

. Huis clos

L’Allemagne, où la vague de Covid fait actuellement entre 400 et 500 morts par jour, a limité très fortement l’affluence dans les enceintes sportives. Certains Länder (Etats régionaux) ont même décrété le huis clos total, dont la Bavière. Cette mesure touche le Bayern Munich, privé de spectateurs, mais également toutes les épreuves de coupe du monde de sports d’hiver, dont les deux étapes allemandes de la prestigieuse Tournée des Quatre Tremplins, événement majeur de la saison de saut à ski.

. NBA et NHL touchées

En Amérique du nord, la NBA est fortement perturbée par les absences de nombreux joueurs, malades ou placés en quarantaine. Ces derniers jours, les Chicago Bulls ont ainsi vu deux de leurs matchs reportés parce qu’ils ne pouvaient pas aligner un minimum de huit joueurs, et mardi six joueurs des Brooklyn Nets, dont la star James Harden, ont été mis sur la touche et isolés en raison des mesures sanitaires.

En NHL (hockey sur glace), les Canadiens de Montréal ont joué à huis-clos jeudi pour la première fois depuis les séries de l’an dernier, et le gouvernement du Québec parle d’un retour des jauges à 50% dans les tribunes.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sports

Pour Philippe Martinez, Emmanuel Macron « joue avec le feu » à cause de son « ego surdimensionné »

Article

le

Pour Philippe Martinez, Emmanuel Macron « joue avec le feu » à cause de son « ego surdimensionné »

Les syndicats, de la CGT à la CFDT, estiment qu’ils doivent être entendus après leurs deux grosses premières journées de mobilisation contre la réforme des retraites.

Un « ego surdimensionné. » Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a accusé Emmanuel Macron de vouloir faire passer la réforme des retraites à tout prix, malgré l’opposition des Français, avec le risque que le RN « prenne l’Élysée » en 2027.

« On a affaire à un président de la République, parce que c’est lui qui est au cœur de tout ça, qui veut par ego surdimensionné montrer que lui, il est capable de faire passer une réforme. Quel que soit l’avis de l’opinion publique, quel que soit l’avis des citoyens et c’est dangereux de raisonner comme ça », a notamment fustigé le N °1 de la CGT ce mardi 7 février sur RTL, à l’occasion de la troisième journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Et d’ajouter « Le président de la République joue avec le feu. »

Philippe Martinez a également appelé l’exécutif et les députés qui ont commencé lundi l’examen du texte à l’Assemblée nationale à « écouter le peuple » au risque d’aller au-devant de déconvenues démocratiques.

« Faut-il l’outrance, la violence et la hargne pour se faire entendre ? »

« Si on est élu, une fois qu’on est élu, on fait ce qu’on veut et on écoute plus, forcément, il ne faut pas s’étonner premièrement, de l’abstention et puis du risque que dans quelques années, pas si longtemps que ça, ça soit le Rassemblement national qui prenne les clés de l’Élysée », a fait valoir le syndicaliste.

Dans une interview au journal La Croix mardi, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a également enjoint l’exécutif à écouter le mouvement social. « Le 31 janvier, 1,27 million de personnes ont refusé pacifiquement la réforme dans la rue. Quelle serait la perspective si elles ne recevaient pas de réponse ? Faut-il l’outrance, la violence et la hargne pour se faire entendre ? » a-t-il interrogé en faisant référence au mouvement des gilets jaunes.

« Ce n’est pas une menace – je me battrai pour rester dans un cadre respectueux –, mais on ne peut répondre à cette tension sociale que par l’exercice démocratique du pouvoir. Cela passe aussi par l’écoute de la société », a-t-il mis en avant. En parallèle, certaines organisations, à l’image de la CGT cheminot commencent à se poser la question d’un durcissement du mouvement.

Lire Plus

Sports

Tournoi des six nations 2023 : indiscipliné et malmené en Italie, le XV de France l’emporte à l’expérience

Article

le

Tournoi des six nations 2023 : indiscipliné et malmené en Italie, le XV de France l’emporte à l’expérience

Malgré de nombreuses fautes, l’équipe de France de rugby a pris le meilleur, dimanche, d’une ambitieuse équipe italienne (29-24), à une semaine d’un déplacement en Irlande.

Les Bleus peuvent souffler. Ce dimanche 5 février, l’équipe de France de rugby s’est imposée face à l’Italie (29-24) pour son entrée en lice dans le Tournoi des 6 Nations 2023. Mais que ce fut dur.

Tout avait parfaitement débuté avec un essai précoce signé de Thibaud Flament, après un joli exploit personnel (7-0, 4’). Très conquérants, les Tricolores se sont vite donné de l’air grâce à un essai de Thomas Ramos, splendidement servi par Romain Ntamack, auteur d’une belle transversale (12-3, 18’).

Dix-huit pénalités contre les Bleus

Malgré quelques pénalités sanctionnées par l’excellent Allan, les Bleus poursuivaient leur cavalier seul par l’intermédiaire d’Ethan Dumortier, sublimement servi au pied par Romain Ntamack (encore). De quoi parfaitement célébrer son bizutage avec l’équipe première (19-6, 26’).

Trois essais en vingt-six minutes : il y avait de quoi s’enflammer pour les Tricolores mais les Italiens, bien emmenés par Ange Capuozzo, ont vite réagi (11-19, 32’). De quoi embraser l’antre de Rome. Et il y avait de quoi.

Les Bleus, trop indisciplinés avec dix-huit pénalités concédées dont un essai de pénalité (59’), ont vu les Italiens prendre l’avantage après l’heure de jeu. Mais Matthieu Jalibert, en sortie de banc, a permis aux Bleus de souffler et de s’offrir une victoire bonifiée. La quatorzième de rang pour les hommes de Fabien Galthié. Un record. Mais il faudra faire beaucoup mieux samedi prochain face à l’Irlande (15 h 15), actuelle meilleure équipe du monde.

Lire Plus

Sports

Open d’Australie : 10e sacre pour Djokovic, qui décroche son 22e titre du Grand Chelem

Article

le

Open d'Australie : 10e sacre pour Djokovic, qui décroche son 22e titre du Grand Chelem

Le Serbe de 35 ans a battu en finale à Melbourne le Grec Stefanos Tsitsipas 6-3, 7-6 (7/4), 7-6 (7/5).

Novak Djokovic s’est offert un dixième sacre à Melbourne en dominant, en 2h56 de jeu, Stefanos Tsitsipas (6-3, 7-6, 7-6), dimanche 29 janvier. Avec ce dixième succès à Melbourne en autant de finales, le Serbe égale le record de 22 titres en Grand Chelem de Rafael Nadal. Dans le même temps, « Nole », 35 ans, récupère la place de numéro 1 mondial, qu’il n’avait plus occupée depuis juin 2022.

Le Grec, qui aussi avait la possibilité d’occuper cette première place en cas de victoire, grimpe d’une place du classement ATP (3e). Tsitsipas, qui disputait sa deuxième finale en Grand Chelem, tenait à prendre sa revanche face au Serbe, qu’il l’avait déjà battu en finale de Roland-Garros en 2021. Mais le Grec a de nouveau dû rendre les armes, cette fois en trois sets. À 24 ans et auteur d’un formidable parcours à Melbourne, Stefanos Tsitsipas aura probablement, d’autres occasions de disputer une finale de Grand Chelem.

A 35 ans, il reste à Novak Djokovic « sans aucun doute deux, trois ans » pour amasser encore des titres du Grand Chelem, a estimé son entraineur.

Lire Plus

Les + Lus