Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Sète : une impressionnante nouvelle grue électrique au port de Sète

Article

le

©LeSingulier

Anthony Pinel, dockers dans la société Sea Invest sur le port de Sète, décrypte l’arrivée de la nouvelle grue de déchargement.

Le port de Sète est au cœur du commerce français. Sa situation géographique est son principal atout : accès rapide au réseau autoroutier européen, aux réseaux ferrés (42km de réseau intra portuaire) et liaison directe avec le canal du Rhône. En 2019, ce sont plus de 4,3 millions de tonnes de marchandises qui ont transitées par le port de commerce. Pour faire face à l’afflux de marchandises, la société Sea Invest vient de recevoir une nouvelle grue. Les détails avec Anthony Pinel, dockers travaillant chez Sea Invest.

Mi-octobre, le port de Sète a reçu une nouvelle grue Liebherr, installée sur rail et qui dispose d’un système de trémie dépoussiérante. Une trémie est un réceptacle en forme de pyramide inversée. Une benne ramasse le produit dans le bateau avant de le jeter dans la trémie. La trémie se vide ensuite de son contenu sur tapis ou directement sur camion, qui peut se garer dessous pour le chargement.

Acquise pour 6,5 millions d’euros, la nouvelle grue sera dédiée au déchargement du vrac au terminal agroalimentaire et fera autant de tonnage que lorsque les dockers travaillent avec les autres grues Liebherr. Particularité de cette nouvelle grue : elle est électrique, tandis que les autres fonctionnent au diesel. Les rails et la trémie dépoussiérante intégrée sont donc les 2 avantages de ce nouvel équipement, qui facilitera la tâche des dockers. « Jusqu’à présent, la trémie des grues Liebherr était séparée. Cette nouvelle trémie va nous permettre d’émettre moins de poussière, ajoute M. Pinel. Les Liebherr que nous avons sont roulantes et donc déplaçables dans tout le port, contrairement à celle-ci. »

La nouvelle grue viendra compléter l’outillage des deux grues déjà en place sur le terminal vraquier. « Il s’agit d’un outil portuaire de dernière génération, qui va permettre d’augmenter la cadence et la productivité du déchargement » précise Olivier Carmes Directeur Général du port de Sète – Sud de France.

Dockers, un métier qui recrute

Sea Invest est un groupe international, actuellement dirigé par Loïc Texier. Sur le port de Sète, il représente une cinquantaine d’employés. « On a fait rentrer une nouvelle liste de jeunes avec qui on atteint les 75 employés », précise Anthony Pinel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Singulier (@lesinguliersete)

Quasiment tous les hangars du port de Sète appartiennent à la société portuaire. « Sea Invest a été mandatée parce qu’elle est spécialisée dans les colis lourds et dispose de tout le matériel nécessaire. Elle est aussi spécialisée dans le vrac et le papier. Elle a traité 110 000 tonnes de papier en 2022 et pour 2023, une progression régulière qui atteindra entre 120 et 130 milles tonnes est prévue. Nous représentons aussi, en tant que manutentionnaire, la société MTL avec qui nous faisons du bétail pour le Maghreb et aussi les navires qui desservent l’Afrique occidentale avec l’armement Grimaldi, représenté aussi par la société MTL », explique Anthony Pinel.

Depuis 20 ans, il arpente les allées du Port de Sète. « J’ai été embauché dès mes 18 ans en tant qu’occasionnel, mais je baignais dans ce milieu depuis l’enfance. Au fil des années je suis devenu professionnel. La totalité de ma famille a travaillé ou travaille encore sur le port : mon grand-père, mon père, mes oncles et mes cousins étaient ou sont toujours dockers », confie-t-il.

L’activité des dockers sur le port de Sète est en plein essor. Le port se développe, alors dockers est un métier qui recrute. Sea Invest privilégie la transmission du savoir-faire familial mais n’est pas fermée à l’embauche de dockers novices contrairement aux autres sociétés présentent sur le port qui embauchent sans distinction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Mèze

Mèze : la Ville récompensée pour son engagement en faveur de la biodiversité

Article

le

©VilledeMèze

Engagée en faveur de la biodiversité, la Ville de Mèze vient de se voir récompensée en décrochant 3 abeilles du label Api-cité.

La commune de Mèze vient de se voir attribuer la plus haute distinction du label APIcité avec 3 « abeilles ». Mèze devient ainsi, avec Fraisse-sur-Agout, la seconde ville de l’Hérault à atteindre 3 abeilles. Seules 21 communes en France ont obtenu cette reconnaissance du monde apicole.

Le comité de labellisation APIcité a notamment mis à l’honneur la commune pour ses actions en faveur de l’environnement, de la nature et, plus globalement, de la qualité du cadre de vie.
Les responsables d’APIcité ont particulièrement apprécié les liens étroits avec les organisations apicoles locales, les animations et actions de sensibilisation sur l’abeille et les pollinisateurs, ainsi que le fort engagement dans la lutte contre le frelon asiatique.

Le Maire Thierry Baëza, lui-même apiculteur, se réjouit de cette bonne nouvelle : « Cette troisième abeilles est une très grande satisfaction pour l’équipe municipale. Elle est le fruit d’une collaboration entre les organisations apicoles, les services municipaux et bien entendu les élus de Mèze. Elle récompense également une véritable culture et une réelle sensibilité aux abeilles et à tout ce qui participe à leur préservation. La création d’un service environnement voulu par l’équipe municipale a largement contribué à ce résultat. Le travail spécifique du service des espaces verts a aussi été décisif. »

« La Ville va par ailleurs acquérir prochainement trois ruches afin de monter un projet éducatif environnemental qui regroupera le pastoralisme et l’apiculture. Une initiative qui sera suivie par l’adjointe à l’environnement et aux affaire scolaires, Marie-Hélène Pelain », ajoute-t-il.

Thierry Baëza se verra remettre officiellement le 6 décembre 2022 à Paris, les 3 abeilles du label APIcité.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Marseillan

Marseillan : la Ville lance le concours d’illuminations

Article

le

Photo d’illustration

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, la Ville de Marseillan lance son concours sur le thème des illuminations et des décorations de Noël, afin de faire vivre l’esprit de Noël.

Nouveauté, cette année l’accent sera sur « le respect de l’environnement et une consommation d’énergie raisonnée», explique la municipalité. « Nous demandons aux participants de favoriser l’utilisation d’ampoules à leds, de décors à énergie solaire, ou toute autre décoration à faible consommation d’énergie », précise-t-elle dans un communiqué.

Le concours est ouvert à toutes les personnes demeurant sur la commune de Marseillan dont les décorations sont visibles depuis le domaine public.

La remise des prix : le vendredi 6 janvier 2023 à 18h se déroulera à la salle des Mariages.

Inscription en ligne sur www.ville-marseillan.fr ou à l’accueil de la mairie avant le 14 décembre 2022.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

 

Lire Plus

Sète

Sète : le département de l’Hérault a inauguré le quai de l’Estacade !

Article

le

©DépartementdeHérault

Le département de l’Hérault a inauguré le quai de l’Estacade à Sète en présence de Véronique Calueba et Sébastien Denaja.

Le Département réalise des projets qui s’inscrivent au cœur de sa volonté politique d’un mandat écologique et solidaire. Les travaux ainsi menés sur le quai de l’Estacade participent pleinement de cette dynamique : essor des modes doux et amélioration de l’accessibilité.

Un chantier complexe

Le quai de l’Estacade a été consolidé avec des planches métalliques et des pieux cylindriques insérés dans le sol, en offrant ainsi la possibilité d’aménager en surface une voie de bus et une voie douce.

Ce chantier, particulièrement complexe permet ainsi :

  • de requalifier les espaces publics mais aussi de rétablir les jonctions piétonnes et cyclables entre le secteur de la gare et le boulevard de Verdun ;
  • d’assurer une intégration complète de la voie dans le site, classé en aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine ;
  • de traiter les raccordements du côté du Pont Sadi Carnot ainsi que du côté du nouveau pôle d’Echanges Multimodal de la gare

Hors service depuis 2012, le quai de l’Estacade est de nouveau mis en circulation grâce au département de l’Hérault. Le chantier qui avait débuté en octobre 2021 est évalué à plus de 6M€ par le département.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus