Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Sète – Un homme accusé d’agressions sexuelles sur mineurs

Article

le

Un homme d’une cinquantaine d’années a été placé en garde à vue pour procéder à un interrogatoire et des vérifications suite au dépôt de plainte d’un père de famille de trois enfants pour viols et agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans.

D’après nos informations l’homme accusé est le nouveau compagnon de la mère des enfants. L’affaire concerne un garçon de 7 ans et deux filles de 5 ans et 1 an. Le père de famille qui a déposé plainte reproche aussi au couple des rapports sexuels en présence des enfants. 

Des enfants entendus très rapidement

Le père ayant donné l’alerte au commissariat de Sète, les enfants de 7ans et 5ans ont pu être entendus très rapidement par la brigade de protection de la famille dans la salle « Mélanie » inaugurée fin Novembre, adaptée pour entendre les enfants victimes. Ils ont ensuite tous les trois été examinés pendant près de 45 minutes chacun par un médecin légiste à Montpellier.

D’après une source proche de l’enquête, la thèse du viol semble être écartée par le médecin légiste mais l’agression sexuelle sur la petite fille de 5 ans semble crédible et semble avoir été retenue.

Plus de 24h de garde à vue pour le couple

Le compagnon et la mère des enfants qui ont été placés en garde à vue pendant plus de 24h sont ressortis libres du commissariat de Sète. 

En attendant que l’enquête avance, le père a obtenu la garde exclusive de ses trois enfants.

S’agissant de victimes mineures, le Procureur de la République de Montpellier n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire.


Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <


À LIRE AUSSI > Sète – Fusillade:  Sept suspects écroués et deux sous contrôle judiciaire

3 Commentaires

3 Comments

  1. Fanny

    13 décembre 2020 at 20 h 35 min

    Pénétration sans consentement : c est un viol 🤬

  2. luigia cauquil

    14 décembre 2020 at 4 h 27 min

    a l’Ile de Thau le trafique de la drogue a repris de plus belle et a la vue de tous encore un coup d’épée dans l’eau

  3. Julie

    25 décembre 2020 at 1 h 33 min

    Monstrueuse cette mère et ce beau-père !!!! tout les tracasser sont pas enfermer malheureusement dommage que la peine de mort sois abolie faire du mal a un enfant sans defence a vomir ce couple j’espère que Justice seras faite pour cest petits qui non rien demander

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus