Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Sète : les Pergolines perturbées, 24 infirmiers absents dont 9 pour refus de vaccination

Article

le

Sète : 24 infirmiers absents dont 9 pour refus de vaccination, les Pergolines perturbé

L’absence de 24 infirmiers dont 9 pour refus de vaccination perturbe fortement le site des Pergolines et ce malgré le recours à du personnel intérimaire.

À la veille de l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les professionnels de santé, les hôpitaux du bassin de Thau (HBT) rencontrent des difficultés sur le site des Pergolines à Sète.

À ce jour, 24 infirmiers sont absents dont 9 pour refus de vaccination. Malgré le recours à du personnel intérimaire la situation est compliquée, obligeant la direction des HBT à procéder ce lundi à une restructuration du site des Pergolines.

27 lits fermés, retour des patients à domicile

Après concertation des équipes du pôle gériatrie, la direction des HBT a décidé une fermeture temporaire l’unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) permettant de redéployer le personnel sur les autres unités du site ou le personnel soignant est manquant.

Joint en début d’après-midi par notre rédaction, Claudie Greslon -la directrice des hôpitaux du bassin de Thau- confirme la fermeture de cette unité des Pergolines. Elle explique, « que c’était difficile de maintenir en activité cette unité avec toutes les absences », avant de préciser que « le choix s’est porté sur celle-ci car c’est la plus petite unité du secteur avec 21 patients. »

La direction des HBT a donc décidé ce lundi : la fermeture de 27 lits en soins de suite et de réadaptation (SSR). Pour les patients qui occupent les lieux, une hospitalisation à domicile (HAD) est envisagée pour le plus grand nombre, pour les autres, ils seront transférés vers les secteurs SRR 2, Ehpad 1,2, 3, 4 et USLD 1 et 2 avec bien entendu, « un maintien de la tarification SRR pour les patients transférés », explique une source interne aux HBT.

Mais ce n’est pas tout, l’unité de soins de longue durée (USLD) d’Agde va aussi connaître une restructuration temporaire, avec la transformation de 4 lits USLD en SSR, soit 19 lits en SSR au lieu de 15 lits sur ce site. Le transfert de patients sera organisé progressivement au cours de la semaine prochaine d’après une source interne à la direction de l’établissement des HBT. Les entrées du domicile en EHPAD seront réorientées vers les autres sites ou différées à une date ultérieure.

Personnels soignants introuvables ?

Alerté début septembre par le personnel soignant, notre rédaction avait sollicité la direction des HBT pour répondre aux inquiétudes des professionnels de santé.

À la question : Comment les HBT s’adaptent pour faire face à un manque du personnel soignants ? La direction des HBT avait répondu le 06 Septembre 2021, « nous n’aurons pas de difficulté à s’adapter. Les HBT ont anticipé des recrutements de soignants pour pallier aux éventuelles suspensions ou démissions ».

Il semble que les HBT rencontre les mêmes difficultés que les hôpitaux au niveau national, pour recruter du personnel soignant bien qu’elle s’emploie au quotidien à cette tâche. Claudie Greslon précise lors de notre entretien de ce jour que, « 35 soignants ont refusé de se faire vacciner, ce chiffre est descendu à 32. 11 seront prochainement suspendus, le reste est en arrêt maladie ».

Il devient donc urgent de recruter pendant cette réorganisation temporaire. Période qui devrait durer 15 jours nous précise la directrice des hôpitaux du bassin de Thau.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus