Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Mondial – Les cadors atterrissent au Qatar, Infantino appelle à la trêve en Ukraine

Article

le

mondial-–-les-cadors-atterrissent-au-qatar,-infantino-appelle-a-la-treve-en-ukraine

A cinq jours du coup d’envoi du Mondial-2022, les polémiques résisteront-elles à l’arrivée au Qatar des principales sélections, notamment européennes, comme, dès mardi, l’Angleterre, les Pays-Bas ou encore le Danemark?

Présent au G20 à Bali, le président de la Fifa Gianni Infantino a, de son côté, appelé mardi à observer un cessez-le-feu en Ukraine durant l’évènement planétaire.

« Mon appel à vous tous, c’est de réfléchir à un cessez-le-feu temporaire d’un mois pour la durée de la Coupe du monde », a-t-il déclaré lors d’un déjeuner avec les dirigeants du G20.

« Nous ne sommes pas naïfs au point de penser que le football peut résoudre les problèmes du monde », a-t-il concédé. Mais la Coupe du monde offre une plateforme unique, offrant une « occasion de faire tout son possible pour mettre fin à tous les conflits », a-t-il plaidé, rappelant que la Russie avait organisé le Mondial-2018 et que l’Ukraine était candidate pour accueillir la compétition en 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Avec quelques jours seulement pour préparer leur premier match, les 32 sélections vont avoir peu de temps pour s’acclimater à la chaleur ou encore à leur cadre de vie provisoire dans le désert du Qatar.

Et, dans le contexte extra-sportif tendu de cette Coupe du monde, que ce soit au sujet des droits humains, comme celui des discriminations à l’égard des personnes LGBTQ+, ou des thèmes environnementaux, chaque prise de parole ou chaque action sera scrutée.

Quelle sera, par exemple, l’attitude des Danois lors de leur premier entraînement alors qu’ils se sont vu interdire jeudi dernier par la Fédération internationale (Fifa) le port d’un maillot pro-droits humains à l’entraînement?

L’Australie ferme le débat

Ils ont certes annoncé qu’ils se plieraient aux consignes vestimentaires de la Fifa. Mais évoqueront-ils le sujet une fois les pieds sur le sol qatari?

Ou feront-ils comme les Australiens, qui ont prévenu lundi à leur arrivée qu’ils n’évoqueraient plus le sujet, quelques jours après la diffusion d’une vidéo dans laquelle ils critiquaient ouvertement le Qatar pour le non respect des droits humains?

Lundi, lors de leur première conférence de presse à Doha, ils sont brièvement revenus sur le sujet… pour le clore au moins le temps de la compétition.

« Ce que nous avons dit dans cette vidéo a été dit, ce qui devait être entendu a été entendu, et maintenant, très franchement, nous nous occupons juste du football, on ne parle plus vraiment de tout ça », a expliqué l’attaquant Mitchell Duke depuis le camp de base des « Socceroos ».

Les Pays-Bas et l’Angleterre iront, eux, rencontrer jeudi les travailleurs migrants qui ont participé à l’organisation de cette Coupe du monde dans le cadre d’un programme orchestré par la Fifa et le Qatar.

Le pays hôte et l’instance dirigeante du football mondial ont en effet prévu des activités « sociales » pour permettre aux volontaires, aux travailleurs ou à des joueurs et joueuses amateurs de côtoyer pendant une heure les stars du Mondial.

Autre pays à poser ses valises dans le Golfe mardi: l’Équateur. Les Sud-Américains, qui ont fait un « stop » en Espagne pour affiner leur préparation ce week-end, vont vite devoir se mettre dans le bain puisqu’ils auront l’honneur toujours impressionnant d’affronter le pays hôte lors du match d’ouverture dimanche (19h00 locales, 17h00 à Paris).

Les polémiques pourraient aussi venir du ciel. Ainsi, l’Allemagne a quitté Francfort lundi pour le Golfe à bord d’un avion Lufthansa arborant un message en faveur de la diversité.

La compagnie allemande a fait peindre le slogan « Diversity wins » (la diversité gagne, NDLR) sur le fuselage de l’avion, un pied de nez au pays organisateur du mondial critiqué depuis sa désignation par les défenseurs des droits humains et de l’environnement.

Veille de départ pour les Bleus

De son côté, la France passe mardi sa dernière journée à la maison, dans son château de Clairefontaine, avant de décoller mercredi pour Doha, où elle aura cinq jours pour préparer son entrée dans la compétition contre l’Australie.

Les champions du monde vont profiter de cette journée pour poser pour la postérité avec la fameuse et toujours attendue photo officielle.

Ils auront aussi une ultime session d’entraînement, au cours de laquelle ils rencontreront quelques supporteurs invités.

Mercredi, ce sera le grand départ pour le Qatar et la défense d’un titre qui s’est encore compliquée avec le forfait lundi de Presnel Kimpembe, l’un des leaders des Tricolores, remplacé par le Monégasque Axel Disasi, jamais appelé par Didier Deschamps jusqu’à présent.

L’arrivée surprise de l’attaquant Marcus Thuram, 26e et dernier sélectionné, renforce encore une escouade offensive impressionnante.

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Sports

Tournoi des Six Nations 2024 : Victoire des Bleues contre l’Angleterre

Article

le

Tournoi des Six Nations 2024 : Victoire des Bleues contre l'Angleterre

Le XV de France clôture le Tournoi des Six Nations 2024 avec une victoire épique face à l’Angleterre (33-31), mais les apparences sont parfois trompeuses. Malgré cette performance, qui assure une deuxième place dans le tournoi, l’équipe française reste confrontée à plusieurs défis majeurs.

Sur le papier, les statistiques semblent encourageantes : une deuxième place derrière l’Irlande, la quatrième en cinq ans ; la deuxième meilleure attaque du tournoi ; Thomas Ramos sacré meilleur réalisateur avec 63 points à son actif.

Cependant, ces chiffres dissimulent une réalité plus mitigée pour le XV de France, qui a connu un Tournoi laborieux. Le début chaotique avec une défaite face à l’Irlande (17-38), suivie d’une victoire laborieuse en Écosse (20-16) et d’un nul décevant contre l’Italie (13-13), a été suivi de deux victoires éclatantes au Pays de Galles (45-24) et contre l’Angleterre.

Le sélectionneur Fabien Galthié a qualifié ce tournoi d' »enfer » où l’équipe a dû faire preuve de solidité et de résilience. Près de six mois après la déception du quart de finale de la Coupe du Monde 2023, les Bleus peinent encore à digérer cette sortie prématurée de la compétition.

Malgré des moments difficiles, les joueurs ont su montrer leur unité et leur détermination. Louis Bielle-Biarrey a souligné que ces épreuves allaient renforcer l’équipe à l’avenir.

La défense, point fort autrefois, a été le talon d’Achille de l’équipe avec quatorze essais encaissés, le pire bilan depuis l’arrivée de Fabien Galthié. Malgré tout, le XV de France a pu compter sur ses talents individuels, avec des actions décisives de joueurs comme Gaël Fickou, Damian Penaud ou Léo Barré.

Cette épreuve a également permis à certains joueurs de se révéler, tandis que les cadres ont retrouvé leur rang, en l’absence de joueurs clés comme Antoine Dupont ou Romain Ntamack. La discipline de l’équipe s’est améliorée, bien que quelques cartons jaunes et rouges aient été distribués au cours du tournoi.

Maintenant, les regards se tournent vers la tournée estivale en Argentine, où l’équipe devra confirmer ses progrès et renforcer sa cohésion.

Lire Plus

Les + Lus