Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Mondial et droits humains: Infantino réplique et s’en prend aux « hypocrites »

Article

le

mondial-et-droits-humains:-infantino-replique-et-s’en-prend-aux-« hypocrites »

Le patron du football mondial Gianni Infantino s’en est pris samedi aux « hypocrites » qui, dans les pays occidentaux, critiquent notamment au nom des droits humains l’organisation au Qatar du Mondial qui s’ouvre dimanche.

« Ceux qui critiquent le Mondial sont hypocrites », « ce qu’il se passe en ce moment est profondément, profondément injuste », a dit le président de la Fifa, qui avait entamé sa conférence de presse par un long laïus où il disait se sentir tout à la fois « qatari », arabe », « africain », « gay », « handicapé », « travailleur migrant »…

Cette conférence de presse, qui s’est ouverte par un monologue d’une heure, s’est tenue la veille du match d’ouverture entre le pays organisateur, le Qatar, et l’Equateur, au stade Lusail à Doha.

« Pour ce que nous, les Européens, avons fait au cours des 3.000 dernières années, nous devrions nous excuser pour les 3.000 prochaines années avant de donner des leçons de morale aux autres. Ces leçons de morale sont juste de l’hypocrisie », a-t-il notamment proclamé.

Il a évoqué les articles parus dans plusieurs pays, Espagne, Angleterre, France, décrivant comme de « faux supporters » les fans d’Asie du sud affichant leur soutien à des équipes prenant part au Mondial. « C’est du racisme pur. Chacun dans le monde a le droit d’encourager qui il veut. »

Depuis sa désignation pour organiser l’événement en 2010, le Qatar est en butte à de vives critiques, qui se sont encore intensifiées à l’approche de l’évènement: accusations de corruption, critiques sur l’impact environnemental, droits humains, notamment ceux des personnes LGBTQ+ et des travailleurs migrants -dont ceux ayant travaillé sur les chantiers de la Coupe du monde.

Le Qatar est le premier pays arabe à organiser cet événement, et les dirigeants du riche émirat gazier ne cachent plus leur colère face au flot de critiques, en dénonçant du « racisme ».

Alcool

Quant à la volte-face des autorités qataries qui ont subitement interdit vendredi la vente d’alcool à proximité des stades, elle a été balayée d’un revers de main par le Suisse: « Je pense personnellement qu’on peut survivre sans bière pendant trois heures. Que ce soit en France, en Espagne, en Ecosse. »

Au-delà de la consommation d’alcool en soi, plusieurs associations de supporters se sont inquiétées de ce revirement soudain. Comment être certain qu’il n’y en aura pas sur d’autres sujets? Que se passera-t-il si des supporters étrangers arborent les couleurs arc-en-ciel ou si des couples affichent des marques d’affection, dans ce pays conservateur où l’homosexualité et les relations sexuelles hors mariage sont criminalisées?

Plusieurs sélections occidentales ont répété leur intention de ne pas éluder ces questions des droits humains pendant leur séjour au Qatar.

Les fédérations anglaise et allemande ont prévenu qu’elles étaient prêtes à payer des amendes infligées par la Fifa s’il le fallait. Les Américains veulent pavoiser leur camp de base d’un drapeau multicolore.

Les capitaines de huit sélections ont en outre dit leur intention de porter durant la compétition un brassard inclusif. Le gardien des champions du monde français, Hugo Lloris, a toutefois annoncé qu’il renonçait à cette initiative, ce qui lui a valu d’être critiqué dans son pays. Mais le bras du capitaine anglais Harry Kane sera observé par des millions de personnes lundi, avant le match contre l’Iran.

Cette question des droits humains continue donc de dominer l’actualité du Mondial à la veille du lever de rideau.

La plupart des 32 équipes sont arrivées. Le Brésil, attendu dans la nuit de samedi à dimanche, sera la dernière sélection à atterrir, avec sans doute des milliers de supporters pour accueillir Neymar et Cie.

Gianni Infantino rêve sans doute que les probables scènes de liesse contribueront à mettre enfin le football au premier plan et à faire oublier les controverses.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus