Nous rejoindre sur les réseaux

Culture

Marseillan : la ville va fêter les 100 ans du Théâtre Henri Maurin

Article

le

©VilledeMarseillan

La ville de Marseillan va fêter les 100 ans du théâtre Henri Maurin avec un énorme programme lors des journées du patrimoine. 

Les journées du patrimoine qui auront lieu dans le week-end du vendredi 17 au dimanche 19 septembre 2021 seront grandioses cette année à Marseillan avec la célébration des 100 ans du Théâtre Henri Maurin construit en 1920 par le maire Jean Berthouy.

En effet, durant tout le week-end un ensemble d’animations et de spectacles autour des arts. En intérieur comme en extérieur, pour les petits mais aussi pour les grands. Cet événement se voudra suffisamment large et ouvert pour permettre à chacun de vivre la magie du spectacle.

La municipalité a fixé deux objectifs, lors de cette célébration : Le premier, celui de soutenir le monde du spectacle vivant, à travers la programmation d’un certain nombre de compagnies régionales et nationales, amateurs comme professionnels. Le second objectif est évidemment de célébrer et de valoriser le patrimoine de la ville, un édifice vieux de 100 ans.

Pour mettre en valeur le Théâtre, une exposition photos et des conférences seront proposées, mais également une mise en lumière du bâtiment sur tout le week-end ; une occasion de contempler ce théâtre qui a accueillis et accueillera encore un grand nombre de spectacle entre ses murs, qui a vu passer et verra passer encore bien des générations.

Tout au long du week-end du vendredi 17 au dimanche 19 septembre 2021, les visiteurs pourront découvrir :

  • Projections dynamiques et mise en lumière du théâtre ;
  • Exposition photos, décors et costumes sur l’histoire du théâtre et de la culture par l’association Marseillan d’Hier et d’Aujourd’hui ;
  • Exposition photos sur le thème de la danse par le photographe Michel Dumergue ;
  • Exposition de peinture par l’artiste Emmanuel Simmoneau ;

Vendredi 17 septembre

  • 17h – Conférence sur l’histoire du théâtre par le conférencier marseillanais Albert Arnaud (Théâtre Henri Maurin)
  • 19h à 20h30 – l’Apéritif du Patrimoine (Place Noilly – cartes de dégustation en pré-vente à la Maison Noilly Prat)
  • 21h30 à 23h00 – Concert Flying Piano (Esplanade du port)

Samedi 18 septembre

  • 10h à 11h – Ateliers théâtre par la Cie Atelier 3 (Place du théâtre)
  • 14h à 15h00 – Ateliers de pratique artistique par la Cie En Corps en l’air (Place du théâtre)
  • 17h – Spectacle acrobatique « Sous le chantier la plage » par la Cie En corps en l’air (Place du théâtre)

Imaginez lors de ce spectacle acrobatique, un savant mélange de danses survitaminées, d’acrobaties époustouflantes, et d’un humour communicatif. Voilà la recette de la compagnie En corps en l’air ! Passionnés, délirants, En corps en l’air nous emmène dans un univers cartoonesque et acrobatique !

Samedi 18 septembre

22h à 23h – Grand spectacle « Abysses » par la Cie Remue-Ménage (Place du théâtre)

Écoutez les sons des tambours et les notes électroniques dont la mélodie vient d’un monde qui nous est étranger.

Du haut de sa voûte, ce spectacle-concert nous plonge dans l’univers sous-marin aux couleurs luminescentes. Un spectacle où se mêlent cirque, musique, danse, vidéo et pyrotechnie.

Dimanche 19 septembre

  • 10h à 11h – Atelier théâtre par la Cie Atelier 3 (Théâtre Henri Maurin)
  • 16h30 – 17h30 – Spectacle de théâtre par la troupe Arthophile de la MJC (Théâtre Henri Maurin)
  • 18h – 19h – Spectacle Cabaret Surprise voltige sur un catamaran par la Cie Mange Nuage (Quai Antonin Gros)

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Culture

65ᵉ Grammy Awards : Beyoncé devient l’artiste la plus couronnée de l’histoire des récompenses de la musique américaine

Article

le

65ᵉ Grammy Awards : Beyoncé devient l’artiste la plus couronnée de l’histoire des récompenses de la musique américaine

La chanteuse américaine a obtenu quatre trophées, dimanche 5 février, soit un total de 32 durant sa carrière, lors de la 65ᵉ cérémonie à Los Angeles.

Beyoncé est devenue, dimanche 5 février, l’artiste la plus couronnée de tous les temps aux Grammy Awards, en remportant quatre récompenses, soit un total de trente-deux durant sa carrière, lors de la cérémonie, à Los Angeles, en Californie. La chanteuse américaine a été récompensée du prix du meilleur album de musique dance électronique pour Renaissance, sorti à l’été 2022, et certaines de ses chansons. Le précédent record était détenu par le chef d’orchestre Georg Solti (trente et un trophées).

La 65e cérémonie, retransmise sur la chaîne CBS, animée par l’humoriste Trevor Noah, s’est ouverte sur une prestation du rappeur portoricain Bad Bunny, l’un des artistes au plus gros succès commercial dans le monde en 2022 ; nommé dans trois catégories, il a remporté un gramophone dans celle de la musique urbaine latino.

L’arène rougeoyante de la Crypto.com Arena était remplie de stars, de l’époux de Beyoncé, Jay-Z, à Kendrick Lamar et Dr Dre, en passant par Stevie Wonder, qui a rendu hommage à la Motown, ou Madonna, Lizzo et Mary J. Blige.

La pop star britannique Harry Styles a raflé la première récompense de la soirée, celle du meilleur album de pop vocale (Harry’s House), avant d’entonner son tube As It Was, vêtu tout entier de franges scintillantes. Il a également soufflé le prix du meilleur album à Beyoncé. « Cela n’arrive pas si souvent à des gens comme moi et c’est tellement chouette », a dit le chanteur, qui était confronté à des superproductions de titans de la pop.

De son côté, arrivée un peu en retard, « Queen B » n’était pas encore là qu’un premier gramophone lui était destiné, celui de la meilleure chanson R’n’B pour Cuff it. Dans une robe à traîne argentée, elle est ensuite montée sur scène pour récupérer celui du meilleur album dance électronique, sous les yeux brillants de son époux, le rappeur Jay-Z. « J’essaye de ne pas être trop émue », a-t-elle lancé, remerciant tour à tour ses parents, son « magnifique mari » et ses « trois beaux enfants » et « la communauté queer » qui l’a toujours soutenue.

Viola Davis dans le club des « EGOT »

Avant même la cérémonie, l’histoire était déjà en marche pour Beyoncé : avec les nominations pour cette édition, elle avait égalé le record de son mari, Jay-Z, comme artiste le plus nommé de l’histoire de ces récompenses (88).

D’autres stars ont brillé, comme Adele – qui a obtenu le prix de la meilleure performance pop solo –, le rappeur Kendrick Lamar, qui a engrangé trois récompenses sur huit nominations, avec la meilleure performance rap et la meilleure chanson rap pour The Heart Part 5 et le meilleur album, avec Mr. Morale & the Big Steppers.

Et finalement, c’est Lizzo qui a devancé les grandes favorites Beyoncé et Adele en remportant le prix du meilleur enregistrement de l’année, grâce à son titre About Damn Time.

La star américaine de folk rock Brandi Carlile, sept nominations, en a transformé trois en gramophones, dont la meilleure chanson rock et meilleure performance rock avec Broken Horses. La jeune chanteuse américaine de jazz Samara Joy a remporté le très prisé Grammy Award de la révélation de l’année. Cette Afro-Américaine de 23 ans originaire du Bronx, à New York, a triomphé face à la pop-star brésilienne Anitta, au duo franco-américain Domi & JD Beck ou encore aux rockeurs italiens de Maneskin.

Parmi les premières sensations de la précérémonie, l’actrice Viola Davis est entrée dans le club très fermé des artistes ayant remporté les quatre grandes récompenses américaines, l’Oscar (cinéma), l’Emmy (télévision), le Tony (théâtre) et, dimanche soir, un Grammy, dans la catégorie « livre audio, narration » pour ses mémoires Finding Me. C’est la dix-huitième artiste à accomplir cette performance exceptionnelle, baptisée « EGOT », après notamment Whoopi Goldberg, Mel Brooks, ou Rita Moreno.

Première récompense du genre dans toute l’histoire des Grammys, le prix de la meilleure musique d’un jeu vidéo est allé à l’Américaine Stephanie Economou, pour la musique d’Assassin’s Creed Valhalla : Dawn of Ragnarok.

Lire Plus

Culture

DJ Snake sera aux platines lors du prochain Super Bowl

Article

le

DJ Snake sera aux platines lors du prochain Super Bowl

Le DJ français aux nombreux tubes va mixer avant le coup d’envoi du Super Bowl, événement sportif le plus regardé aux États-Unis. Il chauffera ainsi la place pour Rihanna qui assurera le show de la mi-temps.

Il avait déjà enflammé 63.000 personnes au Parc des Princes en juin 2022, DJ Snake s’apprête désormais à faire danser des millions de personnes en mondovison, lors de l’évènement le plus attendu et regardé aux Etats-Unis. La NFL, la ligue américaine de football américain, a annoncé ce jeudi que l’artiste parisien allait mixer au bord du terrain, avant le coup d’envoi de la 57e édition du Super Bowl, la finale du championnat, le 12 février prochain.

Le supporter du Paris Saint-Germain n’a pas encore réagi sur les réseaux sociaux, il a simplement repartagé sur son compte Instagram l’annonce de la NFL. Plus de 230.000 personnes ont aimé sa publication trois heures après l’avoir posté.

Rihanna pour le show de la mi-temps

Le match aura lieu à Glendale, dans l’Arizona. Les deux franchises qui s’affronteront seront connues dans la nuit de dimanche à lundi à l’issue des deux finales de conférence qui opposent les San Francisco 49ers aux Philadelphia Eagles (21h, heure française) et les Kansas City Chiefs aux Cincinnati Bengals (00h30).

Le traditionnel show de la mi-temps sera assuré par la superstar Rihanna, qui n’est pas apparue sur scène depuis plusieurs années. Le chanteur de country Chris Stapleton chantera lui l’hymne national américain avant la rencontre.

Selon la NFL, plus de 120 millions de téléspectateurs étaient devant leur écran pour le dernier show, le 13 février 2022, qui réunissait à Los Angeles des gloires du rap californien comme Dr. Dre, Snoop Dogg, Kendrick Lamar, mais aussi Eminem et Mary J. Blige.

Lire Plus

Culture

Indochine menace d’annuler sa participation aux Déferlantes qui délocalise le festival à Perpignan

Article

le

Le festival « Les Déferlantes » a déménagé à Perpignan, ville du maire RN Louis Aliot. Ce qui ne plaît pas du tout au groupe français.

Indochine a menacé samedi 7 janvier dans un communiqué de ne pas participer à l’édition 2023 des Déferlantes prévue du 6 au 9 juillet en raison du déplacement du festival dans la ville de Perpignan gérée par le Rassemblement national. « Nous avons été mis devant le fait accompli (…). Nous demandons expressément à la direction des Déferlantes de déplacer ce festival dans un autre lieu, faute de quoi, nous annulerons notre venue », écrit le groupe.

La direction du festival et la municipalité de Perpignan ont annoncé vendredi dans un communiqué commun que Les Déferlantes quittaient le site du château d’Aubiry de Céret pour le parking du Parc des Expositions de Perpignan afin d’améliorer l’accueil des festivaliers. Le maire Louis Aliot s’est félicité vendredi de la venue du festival.

Outre le groupe Indochine, Agnès Langevine, la vice-présidente de la région Occitanie s’est dite, sur France Bleu Occitanie vendredi, « étonnée d’avoir été mis devant le fait accompli ».

Les Déferlantes doivent accueillir sur trois jours de nombreux artistes français et internationaux dont Shaka Ponk, Bigflo & Oli, Soprano, David Guetta, Sting et Rosalia. La défection possible de l’une des têtes d’affiche du festival n’a pas encore fait boule de neige, les autres artistes invités n’ont pas réagi.

En 2022, Les Déferlantes ont fêté leur quinze ans d’existence en accueillant plus de 100 000 festivaliers durant quatre jours. L’édition 2023 sera présentée lundi 16 janvier à Perpignan à l’occasion d’une conférence de presse

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus