Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

La F1 en transition, à l’aube d’une nouvelle ère en 2022

Article

le

la-f1-en-transition,-a-l’aube-d’une-nouvelle-ere-en-2022

Face au Covid-19, la Formule 1 a remis à 2022 son grand chambardement et attaque dimanche une saison à nouveau promise à Mercedes et Lewis Hamilton, qui peut devenir le pilote le plus titré de l’histoire.

Avant des changements d’ampleur promettant plus d’équité sportive, Mercedes aborde 2021 avec l’étiquette de grand favori, comme tous les ans depuis 2014. Seuls Red Bull et Max Verstappen paraissent armés pour contester cette hégémonie lors d’une saison marathon de 23 Grands Prix.

. Hamilton vers un 8e titre record

Le Britannique Lewis Hamilton deviendra-t-il à 36 ans le pilote le plus titré de l’histoire avec huit sacres ? Principal attrait de cette saison, Hamilton, qui a égalé Michael Schumacher l’an dernier avec sept titres, peut désormais dépasser l’Allemand – dont le fils Mick arrive par ailleurs en F1 à 22 ans.

Ayant signé un nouveau contrat d’un an seulement, le Britannique récemment anobli, aurait alors le choix: continuer pour découvrir les nouvelles monoplaces censées revitaliser la discipline ou s’arrêter, seul au pinacle de son sport.

Avec la même voiture, son coéquipier Valtteri Bottas, double vice-champion du monde en titre, est logiquement le mieux loti pour le battre et croit « absolument » en son étoile, a-t-il affirmé.

Toujours est-il que le Finlandais de 31 ans a été battu systématiquement par le Britannique en quatre années chez Mercedes.

. L’envol de Verstappen ?

Troisième en 2019 et 2020, le Néerlandais Max Verstappen sera encore en embuscade. Mais pourra-t-il faire mieux ?

Vainqueur de deux GP en 2020, dont le dernier à Abou Dhabi, et meilleur temps des essais d’avant-saison, le pilote surdoué attend son heure et aimerait bien qu’elle vienne avant qu’Hamilton ne quitte la scène.

Plus jeune participant à un Grand Prix (à 17 ans et 5 mois, en 2015) et plus jeune vainqueur d’un GP (à 18 ans et 7 mois, 2016), Verstappen, 23 ans, ne battra en tout cas pas le record du plus jeune champion du monde, détenu par Sebastian Vettel (23 ans et 4 mois, 2010).

. Mercato mouvementé

Toujours présent à 33 ans, Vettel est passé de Ferrari à Aston Martin (ex-Racing Point). Quadruple champion du monde avec Red Bull (2010-2013) mais rabougri depuis chez Ferrari (2015-2020), pourra-t-il rebondir avec Aston Martin, nom de retour en F1 après 61 ans d’absence ?

C’est une des interrogations après un mercato agité. Sans parler de Fernando Alonso, revenu à la F1 à 39 ans chez Alpine (nouvelle identité de Renault) après deux ans d’absence, de nombreux pilotes ont permuté dans les écuries capables de jouer le podium.

Arrivé chez Ferrari alors que l’écurie la plus titré de la F1 vient d’achever à la 6e place sa pire année depuis 30 ans, Carlos Sainz Jr a-t-il fait le bon choix? L’Espagnol et son nouveau coéquipier Charles Leclerc espèrent que Ferrari, avec un nouveau moteur, aura réglé une partie de ses soucis.

S’il ne sait pas ce qu’il gagne, Sainz sait ce qu’il perd: McLaren, en pleine progression, a fini 3e constructeur en 2020, une première depuis 2012. L’Australien Daniel Ricciardo, transféré en provenance de Renault, pourrait en profiter.

Après la première victoire de sa carrière au GP de Sakhir fin 2020 avec Racing Point, le Mexicain Sergio Pérez a lui signé à Red Bull. A 31 ans, il découvre enfin une écurie qui vise le titre, mais il devra d’abord essayer de prendre la mesure de son coéquipier Verstappen, ce qui s’annonce ardu.

Les Français Pierre Gasly, vainqueur de son premier GP l’an dernier en Italie, et Esteban Ocon, qui a ramené son premier podium de Bahreïn fin 2020, continuent eux chez AlphaTauri et Alpine, pour grandir encore.

. Plafond budgétaire ; révolution future

Un plafond de dépenses de 120 millions d’euros par an entre en vigueur. S’il contraint les équipes les plus riches à réduire la voilure, ses effets escomptés (diminuer les écarts entre écuries) ne se feront pas immédiatement sentir.

Cette mesure préfigure une refonte totale des monoplaces. Prévue en 2021 mais repoussée à 2022 en raison de la pandémie, elle est destinée à redistribuer les cartes pour éviter la litanie actuelle des vainqueurs.

En attendant, les voitures sont essentiellement les mêmes qu’en 2020. Seul un nouveau règlement relatif au fond plat oblige les écuries à raboter ce dernier, afin de faire baisser l’appui de 10% et préserver des pneus Pirelli malmenés l’an dernier.

Quelques centimètres en moins forçant les équipes à plancher sur de nouvelles solutions aérodynamiques. De quoi faire la différence, pour quelques centièmes en moins ?

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Sports

Tournoi des Six Nations 2024 : Victoire des Bleues contre l’Angleterre

Article

le

Tournoi des Six Nations 2024 : Victoire des Bleues contre l'Angleterre

Le XV de France clôture le Tournoi des Six Nations 2024 avec une victoire épique face à l’Angleterre (33-31), mais les apparences sont parfois trompeuses. Malgré cette performance, qui assure une deuxième place dans le tournoi, l’équipe française reste confrontée à plusieurs défis majeurs.

Sur le papier, les statistiques semblent encourageantes : une deuxième place derrière l’Irlande, la quatrième en cinq ans ; la deuxième meilleure attaque du tournoi ; Thomas Ramos sacré meilleur réalisateur avec 63 points à son actif.

Cependant, ces chiffres dissimulent une réalité plus mitigée pour le XV de France, qui a connu un Tournoi laborieux. Le début chaotique avec une défaite face à l’Irlande (17-38), suivie d’une victoire laborieuse en Écosse (20-16) et d’un nul décevant contre l’Italie (13-13), a été suivi de deux victoires éclatantes au Pays de Galles (45-24) et contre l’Angleterre.

Le sélectionneur Fabien Galthié a qualifié ce tournoi d' »enfer » où l’équipe a dû faire preuve de solidité et de résilience. Près de six mois après la déception du quart de finale de la Coupe du Monde 2023, les Bleus peinent encore à digérer cette sortie prématurée de la compétition.

Malgré des moments difficiles, les joueurs ont su montrer leur unité et leur détermination. Louis Bielle-Biarrey a souligné que ces épreuves allaient renforcer l’équipe à l’avenir.

La défense, point fort autrefois, a été le talon d’Achille de l’équipe avec quatorze essais encaissés, le pire bilan depuis l’arrivée de Fabien Galthié. Malgré tout, le XV de France a pu compter sur ses talents individuels, avec des actions décisives de joueurs comme Gaël Fickou, Damian Penaud ou Léo Barré.

Cette épreuve a également permis à certains joueurs de se révéler, tandis que les cadres ont retrouvé leur rang, en l’absence de joueurs clés comme Antoine Dupont ou Romain Ntamack. La discipline de l’équipe s’est améliorée, bien que quelques cartons jaunes et rouges aient été distribués au cours du tournoi.

Maintenant, les regards se tournent vers la tournée estivale en Argentine, où l’équipe devra confirmer ses progrès et renforcer sa cohésion.

Lire Plus

Les + Lus