Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: Paris accroché, Lyon piégé, Marseille et Sanchez inspirés

Article

le

l1:-paris-accroche,-lyon-piege,-marseille-et-sanchez-inspires

Le Paris SG a connu son premier coup d’arrêt contre Monaco (1-1) dimanche lors de la 4e journée de Ligue 1, mais conserve la tête devant Marseille, porté par son attaquant-vedette Alexis Sanchez contre Nice (3-0), tandis que Lyon n’a pu faire mieux qu’un match nul contre Reims (1-1).

Premier accroc pour Paris

Ultra-dominateurs dans le championnat de France depuis le début de saison, le Paris Saint-Germain a concédé ses premiers points dimanche, tenu en échec par Monaco, qui a joué une partition solide, s’appuyant sur une belle organisation défensive.

Cette fois-ci, il n’y eut pas de festival de buts mais un match tactique, parfois fermé, loin des précédentes démonstrations parisiennes contre Clermont (5-0), Montpellier (5-2) puis Lille (7-1).

La faute à l’ASM, qui a proposé un bloc presque sans faille après l’ouverture du score de Kevin Volland, lancé en profondeur par Golovin avant de croiser sa frappe du pied gauche à ras de terre (19e).

La faute aussi à un manque de réussite évident: les Parisiens ont touché les montants adverses à trois reprises, par Messi et Mbappé successivement (45e) puis par Hakimi (74e).

Seul un penalty de Neymar (69e), que Kylian Mbappé lui a laissé, deux semaines après la polémique sur le choix du tireur, a permis au club de la capitale de rester invaincu, et de conserver la tête de la Ligue 1.

L’OM de Tudor sublimé par Sanchez

Avant cela, l’Olympique de Marseille avait pris la tête de la Ligue en écrasant Nice 3 à 0, un an après les graves incidents qui avaient entraîné l’arrêt de la entre les deux équipes.

Au cours d’une rencontre disputée sous très haute surveillance policière et sans supporters olympiens, interdits de déplacement, l’OM l’a emporté grâce à un doublé de sa nouvelle star Alexis Sanchez.

Dimitri Payet, cible de jets de projectiles l’an passé, a ainsi pris une éclatante revanche et dignement fêté son retour au sein du onze de départ d’Igor Tudor, avec en prime le brassard de capitaine.

De quoi valider les choix de Tudor, critiqué et constamment sifflé par les supporters marseillais au Vélodrome, mais qui effectue jusque-là un quasi sans-faute malgré des matches de préparation qui faisaient craindre le pire.

Pour Nice, l’état d’urgence est déjà décrété. Le club, détenu par le milliardaire britannique Jim Ratcliffe, ne parvient pas à digérer le départ de son entraîneur Christophe Galtier et Lucien Favre ne trouve pas de solutions.

La plus-value des joueurs enrôlés lors du mercato est également difficile à percevoir. Schmeichel enchaîne les déboires après des débuts convaincants, Aaron Ramsey n’est entré qu’après la mi-temps et Nicolas Pépé, prêté par Arsenal, a été esseulé pour ses grands débuts avec les Aiglons, 18e et relégables.

Lyon piégé à Reims

L’OL avait parfaitement commencé l’exercice 2022-2023 mais est retombé dans ses travers en concédant un premier nul à Reims (1-1). Méconnaissables, les troupes de Peter Bosz ont été très déficientes techniquement, ne parvenant pas à maîtriser des Rémois pourtant en infériorité numérique à partir de la 63e minute et l’exclusion de Dion Lopy pour une faute sur Alexandre Lacazette.

Privé de Lucas Paqueta, en instance de transfert à West Ham, l’OL a manqué d’inspiration, incapable de se créer des occasions dignes de ce nom face à une défense qui avait encaissé 9 buts sur les trois premières rencontres, se faisant même bouger par Reims, alors à 10 contre 11.

Lyon a toutefois réussi à limiter la casse sur une tête de Moussa Dembélé à la 86e minute. Un sérieux avertissement pour les Rhodaniens, qui sortent à peine d’une saison totalement manquée et sans qualification européenne.

Nantes, enfin la délivrance

Sans succès depuis le début de saison, Nantes a mis un terme à sa disette en venant à bout de Toulouse à la Beaujoire (3-1). Ce n’est sans doute pas un hasard si cette victoire intervient au moment où prend fin l’interminable feuilleton Ludovic Blas. Le talentueux meneur de jeu, dont l’avenir sur les bords de l’Erdre était incertain et qui avait initialement demandé à ne pas affronter le Téfécé, a finalement décidé de rester à Nantes, au grand soulagement de son entraîneur Antoine Kombouaré.

Le promu toulousain (10e) connait lui une fin de série en subissant son premier revers depuis son retour parmi l’élite.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus