Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: Lyon assomme et talonne Monaco, qui laisse filer Lille et Paris en tête

Article

le

l1:-lyon-assomme-et-talonne-monaco,-qui-laisse-filer-lille-et-paris-en-tete

Quelle bagarre en Principauté! Dans un match houleux, Lyon a renversé Monaco 3-2 dimanche, revenant à un point de l’ASM (3e) en Ligue 1, avec l’espoir d’accrocher la Ligue des champions. Par ricochet, la course au titre semble désormais réduite au duel Lille-Paris.

Cherki et Lyon relancent tout !

Au terme d’un choc électrique, conclu par une bousculade généralisée et une distribution de cartons rouges, c’est l’OL (4e, 70 pts) qui a triomphé et s’est relancé dans la course au podium derrière Monaco (3e, 71 pts) à trois journées de la fin du championnat.

Cette défaite, la première des Monégasques depuis début mars à Strasbourg (1-0), a un double effet: Lyon peut croire à nouveau à la troisième place, la dernière donnant accès à la C1. Et le titre semble promis à Lille (76 pts) ou au Paris SG (75 pts).

Le but de la victoire lyonnaise est l’oeuvre du jeune Rayan Cherki (17 ans), qui a parfaitement ouvert son pied au bout d’un débordement de Mattia de Sciglio (89e).

Mais auparavant, « Gones » et Monégasques se sont rendu coup pour coup: Kevin Volland (25e) et un penalty de Wissam Ben Yedder (86e) pour l’ASM, contre un but de Memphis Depay (57e), également passeur décisif pour Marcelo (77e) côté OL.

Bref, chaque équipe a eu la victoire entre ses pieds et ce choc aura été d’une intensité incroyable, à la limite de la correction, comme lors de leur récente confrontation en Coupe de France (2-0 pour l’ASM).

Malmené, rapidement privé de Jason Denayer sorti sur blessure (29e), en infériorité numérique après l’exclusion méritée de Maxence Caqueret pour une vilaine semelle (70e), Lyon a eu le mérite de ne pas désarmer.

La fin de match aura été houleuse, avec des échauffourées sur la pelouse et une distribution de cartons rouges (Pellegri et Willem Geubbels côté ASM, Marcelo et De Sciglio pour l’OL), et l’expérimenté président lyonnais Jean-Michel Aulas ne s’est pas gêné pour alimenter la polémique.

« Ça relance toute la dynamique de la (qualification pour la) Ligue des champions. Aujourd’hui on est dans un bon moment. Ceci étant, à la fin du match, on n’avait aucune raison de se faire agresser comme ça a été le cas », a taclé le dirigeant au micro de Canal+, donnant le ton d’une fin de saison ultra-disputée.

Saint-Etienne et Bordeaux peuvent souffler

Avec trois journées restant à disputer, Saint-Etienne a enfin atteint la barre symbolique des 42 points, traditionnellement synonyme de maintien, grâce à une performance maîtrisée sur la pelouse de Montpellier (2-1).

A la décharge des Montpelliérains, le MHSC n’a plus grand-chose à jouer dans cette L1 et est désormais tourné vers sa demi-finale de Coupe de France le 12 mai face au Paris SG. L’annonce, juste avant le coup d’envoi du match, du départ en fin de saison de Der Zakarian, en poste depuis 2017, a pu également accaparer les esprits héraultais.

A Bordeaux aussi, l’extra-sportif continue d’occuper le devant de la scène après le coup de tonnerre du retrait de l’actionnaire King Street, qui ne souhaite plus soutenir ni financer Bordeaux.

Mais au moins les Girondins (39 pts) se sont offert une bouffée d’oxygène sportive après cinq défaites de rang, grâce à Sékou Mara, 18 ans, qui a provoqué l’exclusion de Steven Nzonzi (8e) puis inscrit son premier but en L1 d’un tir rasant (11e).

Pour Rennes, en revanche, c’est une contre-performance dans la course à la cinquième place, la dernière donnant accès à l’Europe, puisque le club breton (7e, 54 pts) reste à deux points derrière le duo Lens-Marseille (56 pts).

Lorient et Nantes respirent, pas Nîmes

Dans la course au maintien, Lorient et Nantes ont aussi fait une très bonne opération dimanche.

Les Merlus (38 pts), vainqueurs d’Angers 2-0, ont creusé un écart de six points sur Nîmes (32 pts).

Très bon résultat aussi pour Nantes qui a — enfin — enchaîné une deuxième victoire d’affilée cette saison en L1: les Canaris (34 pts) ont déroulé à Brest (4-1) et distancent pour la place de barragiste Nîmes, grand perdant du week-end.

Les « Crocos » n’ont pu faire mieux qu’un nul 2-2 contre Reims et stagnent à la 19e place, synonyme de descente, juste devant Dijon, déjà relégué et étrillé 5-1 par Metz dans un match sans enjeu.

France

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Article

le

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Les données ont été dérobées dans la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris, qui a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Dans un incident préoccupant pour la sécurité des Jeux Olympiques de Paris 2024, une sacoche contenant un ordinateur et deux clés USB renfermant des plans de sécurisation a été dérobée dans un train à Paris. L’ingénieur de la mairie de Paris, propriétaire de la sacoche, a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Selon les informations fournies à la police, la sacoche appartenant à cet ingénieur municipal a été volée alors qu’il se rendait à Creil, dans l’Oise. Ayant placé ses effets dans le compartiment à bagages au-dessus de son siège, il a constaté le vol après un changement de train motivé par un retard.

L’ingénieur a souligné que l’ordinateur professionnel ainsi que les deux clés USB dérobés contenaient des données sensibles, à savoir les plans de sécurisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 par la police municipale. Une situation qui suscite une grande inquiétude alors que la compétition internationale approche à grands pas.

Face à cet incident, une enquête a été diligentée et confiée à la police régionale des transports. Les autorités françaises se mobilisent pour retrouver les données volées et assurer la sécurité des événements à venir. Cet événement met également en lumière l’importance cruciale de renforcer les mesures de sécurité autour des données sensibles liées à des événements d’une telle envergure.

Lire Plus

Europe

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Article

le

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Le Brésilien était accusé du viol d’une femme de 23 ans dans les toilettes d’un club de Barcelone à la fin de l’année 2022. Il écope de 4 ans et demi de prison.

L’ancien international brésilien Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison pour le viol en 2022 d’une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a annoncé le tribunal de la ville catalane. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans les toilettes d’un carré VIP de la discothèque Sutton, à Barcelone.

Le parquet avait requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du FC Barcelone et du Paris-Saint-Germain. Dani Alves a également été condamné à verser 150 000 euros à la victime et à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée. Durant le procès, ce dernier a réfuté toute forme de violence à l’encontre de la plaignante.

En détention provisoire depuis plus d’un an, l’ancien arrière droit de 40 ans s’était défendu en affirmant que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’était « pas un homme violent ».

La procureure a rétorqué en déclarant que « Si à un moment donné, [la femme] dit ‘pas plus loin’, c’est ‘pas plus loin’. Monsieur Alves ne peut pas continuer si la victime ne donne pas son consentement ». Le tribunal a considéré comme prouvé le fait que l’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol et l’a pénétrée vaginalement, en évitant qu’elle ne bouge, alors que la plaignante disait non et qu’elle voulait s’en aller.

La victime avait témoigné à huis clos, afin de protéger son identité, et derrière un paravent pour éviter tout contact visuel avec Dani Alves. Sa voix avait été modifiée et son visage pixellisé sur l’enregistrement, destiné à l’usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

La défense de Dani Alves avait aussi été fragilisée par de nombreux changements de version. Après avoir affirmé dans une vidéo, au début de janvier 2023, n’avoir jamais rencontré la plaignante, il avait justifié son mensonge en expliquant avoir voulu protéger son mariage, avant de finir par reconnaître une relation sexuelle avec la plaignante, selon lui consentie.

Lire Plus

Sports

NFL – Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Article

le

NFL - Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Dans une finale haletante, les Kansas City Chiefs ont triomphé dans la nuit de dimanche à lundi contre les San Francisco 49ers après une prolongation, remportant ainsi leur deuxième titre consécutif au Super Bowl.

Dans une bataille acharnée où les enjeux étaient à leur paroxysme, les Kansas City Chiefs ont réussi à surmonter les obstacles pour s’adjuger une victoire historique au Super Bowl LVIII. Menés par leur quarterback vedette Patrick Mahomes, les Chiefs ont fait face à une opposition farouche des San Francisco 49ers tout au long de la rencontre.

Le match a été marqué par des moments de tension et de nervosité chez les Kansas City Chiefs, notamment au cours des deux premiers quarts-temps. Cependant, malgré les difficultés initiales et les erreurs commises, l’équipe a su rester concentrée et déterminée à renverser la situation. Grâce à des performances exceptionnelles de joueurs clés comme Travis Kelce, les Chiefs ont su rattraper leur retard et égaliser à plusieurs reprises.

La prolongation a été le théâtre d’un duel intense entre les deux équipes. Alors que les San Francisco 49ers semblaient avoir l’avantage après un field goal, les Kansas City Chiefs ont su saisir l’opportunité et conclure le match de manière magistrale. Sous la direction de Patrick Mahomes, l’équipe a réussi à marquer le touchdown décisif à trois secondes de la fin, assurant ainsi leur victoire et leur titre consécutif au Super Bowl.

Cette victoire consacre les Kansas City Chiefs comme une équipe dominante dans la NFL, avec trois titres remportés au cours des cinq dernières années. Leur détermination et leur capacité à surmonter les obstacles font désormais d’eux une véritable dynastie dans le monde du football américain.

Lire Plus

Les + Lus