Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: l’OM contrarie Lyon

Article

le

Courageux et enfin moins fragile, Marseille a préparé l’arrivée de son futur entraîneur Jorge Sampaoli en tenant en échec Lyon (1-1) dimanche au Stade Vélodrome lors de la 27e journée de Ligue 1, frustrant ainsi l’équipe de Rudi Garcia, qui glisse à la troisième place du classement.

Sous les yeux de son inattendu néo-président Pablo Longoria, l’OM a enchaîné un quatrième match de suite sans défaite en championnat, confirmant le léger mieux entrevu depuis le début de l’intérim de Nasser Larguet.

Alors qu’il y avait près de 20 points d’écart au coup d’envoi entre les deux équipes, le club provençal a aussi mis en difficulté l’OL, qui vise toujours le titre mais qui a passé un mauvais week-end, avec Paris SG qui l’a dépassé et Monaco (4e) qui s’est rapproché à un point seulement en battant Brest.

Au Vélodrome, ce sont pourtant les Lyonnais qui ont très logiquement ouvert la marque dès la 21e minute par Toko-Ekambi, au bout d’un impeccable mouvement collectif orchestré par Paqueta et bonifié par Aouar, dont la subtile déviation a offert au Camerounais une position de tir parfaite.

Ce but venait récompenser un premier quart d’heure sans étincelle mais totalement maîtrisé par les joueurs de Rudi Garcia, bien plus sûrs techniquement, plus mobiles, tout simplement bien meilleurs.

Curieusement, après ces 20 premières minutes de vide, l’OM a commencé à exister dans la foulée du but lyonnais. Thauvin a ainsi placé une tête au-dessus (34e) puis buté sur Cornet au moment d’ajuster Lopes (38e).

Les joueurs de Larguet ne faisaient alors rien d’extraordinaire mais avec la complicité de Lyonnais soudain passifs, ils étaient revenus dans le match. Et à force de s’approcher, les Marseillais ont eu une occasion de revenir, sous la forme d’un penalty sifflé pour une main de Paqueta sur une frappe puissante de Gueye.

Paqueta expulsé

Enfin de retour après cinq matches d’absence, Milik l’a sereinement transformé d’une frappe du gauche parfaite dans le petit filet de Lopes (1-1, 44e).

Avant cela, pour sa première au Vélodrome et le jour de ses 27 ans, le Polonais avait découvert la dure condition d’avant-centre à l’OM, une mission qui consiste à courir, surtout, à disputer quelques duels et à ne pas avoir souvent le droit de jouer au ballon.

La suite du match a été équilibrée, imparfaite techniquement mais souvent animée, comme quand Khaoui a répondu d’une demi-volée de peu à côté (57e) à une belle frappe sèche de Depay (56e). Mais personne finalement ne s’est mis réellement en position de l’emporter, même si Depay a marqué un but, annulé pour une position de hors-jeu très nette (84e). 

L’OM de son côté n’a pas vraiment profité de 20 dernières minutes jouées en supériorité numérique après l’expulsion de Paqueta, averti pour la deuxième fois pour une dure semelle sur Payet (71e). Mais dans le contexte actuel, les Marseillais accueilleront sans doute avec satisfaction ce point qui les laisse tout de même loin, à la 7e place.

Dans le communiqué annonçant vendredi la mise en retrait de Jacques-Henri Eyraud, la promotion de Longoria et l’arrivée de Sampaoli, le propriétaire américain de l’OM Frank McCourt annonçait que le club entamait « un nouveau chapitre de sa grande histoire ».

Le chapitre en question a donc commencé par un match nul, mais les prochaines pages s’annoncent passionnantes: McCourt est attendu dès lundi à Marseille pour des rencontres avec les supporters et les responsables politiques et économiques de la ville. Ensuite, peut-être mardi, ce sera au tour de Sampaoli de débarquer.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus