Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: le PSG en mission redécollage

Article

le

l1:-le-psg-en-mission-redecollage

Requinqué par le retour de Kylian Mbappé et Neymar, le Paris SG attaque à Monaco, vendredi (21h00) en championnat, une séquence cruciale de sa saison, avec deux « finales » de Ligue des champions contre Leipzig et Manchester United en dix jours.

Cette fois, la trêve a bien porté son nom.

En octobre, Marquinhos et Marco Verratti s’étaient blessés en sélection, pendant que Mauro Icardi se tordait un genou à l’entraînement. Aujourd’hui, l’entraîneur Thomas Tuchel a retrouvé un groupe dans une meilleure forme physique qu’il y a deux semaines!

Entre l’infirmerie qui se vide et la sérénité née du succès contre Rennes (3-0) le 7 novembre, la coupure internationale a fait du bien au PSG, qui naviguait dans des eaux troubles après deux défaites en trois matches de C1.

L’étau s’est même desserré autour de son technicien, après que le directeur sportif Leonardo a assuré « qu’en interne, on n’avait jamais pensé à le changer », un soutien rare pour l’Allemand, qui concentrait l’essentiel des critiques.

« C’est toujours bien quand un directeur sportif est à côté de l’entraîneur », a souri jeudi le Souabe.

Le leader du championnat, victorieux de ses huit derniers matches de Ligue 1, a retrouvé un bout de soleil au meilleur moment, avant un déplacement sur la Côte d’Azur qui ouvre une séquence mouvementée, du choc de mardi contre Leipzig jusqu’au match à Old Trafford le 2 décembre.

Mbappé « frais et disponible »

Une nouvelle défaillance en C1 pourrait lui coûter une élimination prématurée de la compétition, où il espère pourtant faire mieux que sa finale perdue en août.

« C’est une période délicate, super importante pour nous. On veut absolument gagner contre Leipzig, mais aussi vendredi. En même temps, il faudra gérer les minutes pour être le plus frais possible mardi soir », a expliqué l’entraîneur.

« Normalement, je fais match après match, mais vu notre situation difficile en Ligue des champions, il est nécessaire de regarder les deux matches », a-t-il poursuivi.

Le retour de ses cadres blessés fait souffler un vent d’optimisme.

Mbappé recourt au Camp des loges, sur la lancée initiée avec les Bleus. Arrivé au rassemblement blessé à une cuisse, l’avant-centre a joué 35 minutes contre la Suède (4-2) mardi, le temps de réussir une passe décisive sur le deuxième but d’Olivier Giroud.

« Tout s’est bien passé avec Kylian, il va rentrer frais et disponible dans son club. On a fait les choses graduellement », a indiqué mardi le sélectionneur Didier Deschamps, qui n’a pas couru le risque de le faire jouer au Portugal samedi (1-0) pour le choc de la poule A3 de Ligue des nations.

Comme en match, son compère Neymar n’est jamais très loin de « Kyky ». La star brésilienne, touchée aux adducteurs, a repris jeudi l’entraînement collectif, après un aller-retour express au Brésil où la « Seleçao » l’a jugé inapte à retrouver la compétition.

Icardi et Verratti absents

« O pai ta on », a commenté lundi le N.10 une publication du PSG sur Instagram, rappelant le slogan qui l’accompagnait lors du Final 8 de la précédente édition de la C1 à Lisbonne: « Papa est là ».

Neymar-Mbappé, c’est une association qui marche pour le PSG. Mais ces deux-là, entre suspensions, Covid-19 et blessures, n’ont joué ensemble que 313 minutes cette saison, soit seulement 26% du total.

Sur le Rocher, Tuchel pourrait donner « quelques minutes » au Brésilien, ainsi qu’à Moise Kean, touché à un genou contre Rennes, tout comme il pourrait ménager ses internationaux sud-américains ou Alessandro Florenzi, utilisés en sélection.

Presnel Kimpembe, blessé contre Rennes, est aussi attendu à Monaco, mais il sera suspendu face à Leipzig.

Marco Verratti et Mauro Icardi, qui n’ont plus joué pour le PSG depuis le 2 octobre, ont repris l’entraînement collectif, mais sont encore trop justes pour l’ASM. Ils pourraient rejouer mardi, même s’il ne faudra pas trop attendre d’eux, a prévenu Tuchel.

Leur présence sur le banc est déjà une petite victoire pour le PSG, touché par une cascade d’absences depuis le début de saison. Maintenant, c’est la « grande » victoire que les Parisiens doivent aller chercher.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus