Nous rejoindre sur les réseaux

Culture

Emmy Awards: enfin le grand soir pour Netflix ?

Article

le

emmy-awards:-enfin-le-grand-soir-pour-netflix?

Princesse Diana contre chasseur de primes: le duel s’annonce sans pitié dimanche soir entre « The Crown » et « The Mandalorian » qui vont s’affronter pour l’Emmy Award de la meilleure série dramatique, récompense phare de ces Oscars de la télévision américaine.

Si la série Netflix consacrée à la famille royale britannique l’emporte face au poids lourd de l’univers Star Wars, la plateforme de vidéo à la demande aura enfin atteint la consécration qui lui échappait depuis tant d’années.

Outre la quatrième saison de « The Crown », Netflix peut aussi compter sur « Le Jeu de la dame » qui a fait exploser les inscriptions dans les clubs d’échecs.

Ce succès planétaire, avec Anya Taylor-Joy en prodige des échecs tourmentée, est donné favori dans la catégorie des séries limitées (qui ne sont pas destinées à durer plus d’une saison).

« +The Crown+ semble enfin sur le point de connaître son grand moment », déclare Clayton Davis, spécialiste des prix et récompenses pour le magazine Variety, une référence en matière de divertissement. « Ça va être la première grande victoire pour les séries Netflix », prédit-il.

Le géant de la vidéo à la demande aligne aussi pour les Emmy Awards « La Chronique des Bridgerton », une série en costumes d’époque, ainsi qu’un documentaire naturaliste avec l’inusable David Attenborough.

Si Netflix a révolutionné la télévision avec son service de streaming lancé en 2007 et collectionné les nominations, il n’a jusqu’à présent jamais remporté aucun Emmy Award dans les catégories prestigieuses de la meilleure série dramatique, meilleure comédie ou meilleure série limitée.

Pour Pete Hammond, éditorialiste pour le site spécialisé Deadline, la soirée de dimanche devrait être « un tournant décisif » pour la plateforme.

Disney+ en embuscade

Un trouble-fête potentiel est toutefois invité à la cérémonie des Emmy Awards: Disney+, plateforme de streaming lancée voici deux ans par le numéro un mondial du divertissement, avec dans son catalogue les personnages à succès de l’univers de Star Wars et des super-héros Marvel.

Coqueluche du public américain à son arrivée sur les écrans, le « bébé Yoda » a permis à la série « The Mandalorian » de faire jeu égal avec « The Crown » en tête des nominations (24 chacun).

L’autre outsider sur lequel certains experts misent pour la meilleure série dramatique est « Pose », avec Billy Porter, qui explore la culture des bals gays et trans dans le New York des années 1980 et dans laquelle la star Elton John a fait une apparition surprise.

Disney+ a un atout de poids dans la catégorie des séries limitées avec le très inventif « WandaVision », qui a emballé la critique.

Sur son chemin se trouveront « Mare of Easttown » – un autre succès critique avec Kate Winslet dans le rôle d’une policière désabusée – et la production britannique « I May Destroy You », qui raconte les suites d’un viol.

Côté comédies, c’est « Ted Lasso » (Apple TV+) qui part en tête, avec également une nomination pour son acteur principal Jason Sudeikis, en entraîneur de football américain totalement perdu lorsqu’il passe aux commandes d’une équipe de ballon rond anglaise.

L’an dernier, faute de vaccin disponible, la soirée des Emmy Awards avait été 100% virtuelle – et relativement décevante – avec des stars recevant leur trophée à domicile.

Cette 73e édition marque un début de retour à la normale, avec quelque 500 invités triés sur le volet admis à l’air libre à côté d’un auditorium de Los Angeles, avec certificat de vaccination de rigueur.

« Rendre malade un tel aréopage de célébrités ne figure pas au programme », a plaisanté Ian Stewart, producteur de la soirée, promettant malgré tout au magazine Variety « une fête fun et chic ».

La pandémie et les restrictions imposées par les Etats-Unis aux voyageurs en provenance de certains pays compliquent toutefois l’organisation et certaines vedettes étrangères, comme l’équipe de « The Crown », devraient suivre la cérémonie via un faisceau satellite depuis Londres.

Même si de nombreuses stars sont attendues en personne dimanche, d’autres comme Jennifer Aniston, en lice pour les retrouvailles des anciens de « Friends », ont décidé de garder leurs distances pour raisons sanitaires, tandis que la capacité réduite signifie que certains autres candidats n’ont même pas reçu de carton d’invitation.

La cérémonie débute à 17h00 heure locale (lundi 00h00 GMT) et aura pour maître de cérémonie l’humoriste Cedric the Entertainer.

Culture

Des militantes écologistes aspergent de soupe la vitre de « La Joconde » sans l’endommager

Article

le

Des militantes écologistes aspergent de soupe la vitre de "La Joconde" sans l'endommager

Deux militantes écologistes ont projeté de la soupe sur la vitre blindée protégeant « La Joconde » au Louvre, sans causer de dommages à l’œuvre d’art.

Dimanche matin, deux militantes écologistes ont aspergé la vitre blindée qui protège le célèbre tableau de « La Joconde » au musée du Louvre, ajoutant leur action à une série d’opérations menées ces dernières années par des mouvements écologistes dans des musées du monde entier.

Le Louvre a confirmé que l’œuvre elle-même n’avait subi aucun dommage, et la salle des États, où « La Joconde » est exposée, a été rouverte après une fermeture d’environ une heure. Le plus grand musée du monde a l’intention de déposer une plainte lundi.

Les deux militantes ont mené cette action pour attirer l’attention sur la nécessité d’une alimentation saine et durable en France. Elles ont déclaré : « Qu’est-ce qui est important ? Qu’est-ce qu’il y a de plus important ? L’art ou le droit à une alimentation saine et durable ? Notre système agricole est malade. Nos agriculteurs meurent au travail. Un Français sur trois ne fait pas tous ses repas tous les jours. »

Les deux femmes ont été placées en garde à vue pour dégradation d’un bien classé ou inscrit, selon le parquet de Paris.

Selon le Louvre, les militantes avaient dissimulé de la soupe au potiron dans un thermos à café. L’entrée du musée autorise la nourriture, bien que le musée ait par le passé envisagé d’interdire l’entrée avec de la nourriture, mais a finalement abandonné cette mesure, car il est possible d’acheter de la nourriture à l’intérieur du musée.

La ministre de la Culture, Rachida Dati, a condamné l’incident en déclarant : « La Joconde, comme notre patrimoine, appartient aux générations futures. Aucune cause ne peut justifier qu’il soit pris pour cible. »

Cependant, Prisca Thévenot, porte-parole du gouvernement, a critiqué l’action, soulignant que « La Joconde » n’était pas la plus grande source de pollution en France.

« La Joconde » de Léonard de Vinci est protégée derrière une vitre de sécurité depuis 2005 et a été la cible de vandalisme à plusieurs reprises par le passé.

L’action a été revendiquée par un collectif appelé « Riposte Alimentaire », qui se décrit comme « une campagne de résistance civile française visant à impulser un changement radical de société sur les plans climatique et social ». Cette action fait suite à une série de protestations menées pour demander un plan de rénovation thermique des bâtiments en réponse à l’urgence climatique.

Ces dernières années, plusieurs opérations de militants écologistes ont visé des œuvres d’art dans des musées à travers le monde, cherchant à attirer l’attention sur les problèmes environnementaux.

Lire Plus

Culture

Oscars 2024 : cinq nominations pour le film français « Anatomie d’une chute »

Article

le

Oscars 2024 : cinq nominations pour le film français « Anatomie d’une chute »

Le film français en lice pour les statuettes hollywoodiennes au Oscars 2024.

Le film « Anatomie d’une chute » de la cinéaste française Justine Triet brille à Hollywood en étant nommé dans cinq catégories pour la 96e cérémonie des Oscars, prévue pour le 10 mars en Californie. Palme d’or au dernier Festival de Cannes, le film avait été écarté par la commission de professionnels chargée de choisir le film représentant la France dans la catégorie « meilleur film étranger », au profit de « La Passion de Dodin Bouffant » de Tran Anh Hung, avec Juliette Binoche et Benoît Magimel.

Cependant, l’Académie des Oscars a opté pour une approche différente, en écartant « Dodin Bouffant » de sa sélection et en récompensant « Anatomie d’une chute » dans cinq catégories distinctes : meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario original, meilleure actrice et meilleur montage.

Dans la course à l’Oscar du meilleur film, le quatrième long-métrage de Justine Triet affrontera de redoutables concurrents, dont « American Fiction », « Barbie », « Killers of the Flower Moon » de Martin Scorsese, « Maestro », « Oppenheimer » de Christopher Nolan (en tête des nominations avec 13 citations), « Past Lives », « Pauvres créatures », « Winter Break » d’Alexander Payne et « La Zone d’intérêt ».

Le 7 janvier dernier, « Anatomie d’une chute », partiellement tourné au palais de justice de Saintes, en Charente-Maritime, avait déjà remporté deux prix lors de la cérémonie des Golden Globes. De plus, il est en lice pour sept nominations aux BAFTA, l’équivalent britannique des César, dont la remise des prix aura lieu le 18 février prochain.

Ce succès aux nominations des Oscars marque une étape majeure pour Justine Triet et son œuvre, confirmant son statut en tant que réalisatrice de renom dans l’industrie cinématographique mondiale. Les cinéphiles du monde entier attendent avec impatience cette prestigieuse cérémonie pour découvrir si « Anatomie d’une chute » décrochera les statuettes tant convoitées.

Lire Plus

Culture

Moisson de récompenses pour « Oppenheimer » aux Critics Choice Awards, « Anatomie d’une chute » également primé

Article

le

Moisson de récompenses pour "Oppenheimer" aux Critics Choice Awards, "Anatomie d'une chute" également primé

Lors des Critics Choice Awards, « Oppenheimer » de Christopher Nolan remporte huit distinctions, tandis que le film français « Anatomie d’une chute » est également honoré. Les meilleurs acteurs, actrices et films de l’année cinématographique sont récompensés lors de cet événement majeur dans la saison des récompenses.

Le biopic « Oppenheimer, » réalisé par Christopher Nolan, a continué sa razzia de prix internationaux en remportant huit distinctions lors des Critics Choice Awards, tandis que le film français « Anatomie d’une chute » a également été récompensé.

Le film relatant l’histoire du père de la bombe atomique a poursuivi son impressionnante course aux Oscars, décrochant les prix du meilleur film, du meilleur réalisateur pour Nolan, du meilleur second rôle pour Robert Downey Jr., ainsi que ceux de la meilleure photographie, de la meilleure musique, du meilleur montage, des meilleurs effets visuels et de la meilleure distribution.

En recevant son prix, Christopher Nolan a tenu à remercier les critiques pour avoir contribué à persuader le public mainstream qu’un film sur la physique quantique et l’apocalypse pouvait être captivant.

De son côté, le film français « Anatomie d’une chute, » réalisé par Justine Triet, a consolidé son succès international en remportant le prix du meilleur film en langue étrangère, après sa victoire aux Golden Globes au début du mois de janvier. Ce drame, qui relate le procès d’une femme accusée d’avoir tué son mari, aspire à briller également aux Oscars.

Les Critics Choice Awards ont également distingué Emma Stone en tant que meilleure actrice pour son rôle dans la comédie noire « Pauvres créatures, » tout comme Paul Giamatti, meilleur acteur pour son rôle dans « Winter Break. » Il sera notamment en compétition pour l’Oscar contre Cillian Murphy, qui incarne J. Robert Oppenheimer dans le film de Christopher Nolan.

La comédie à succès « Barbie » a également été couronnée de succès, remportant les prix de la meilleure comédie, du meilleur scénario original, de la meilleure chanson, ainsi que des meilleurs décors, costumes, coiffures et maquillages.

En ce qui concerne l’animation, « Spider-man: Across the Spider-Verse » a raflé la mise.

Les Critics Choice Awards sont remis à Los Angeles par un collège composé d’environ 600 membres des principales organisations de critiques de cinéma aux États-Unis.

Lire Plus

Les + Lus