Nous rejoindre sur les réseaux

Balaruc-le-Vieux

Départementales : Pierre Bouldoire et Sylvie Pradelle présentent leur liste sur le canton de Frontignan

Article

le

Pierre Bouldoire et Sylvie Pradelle au centre de la photo

Les 20 et 27 juin prochains auront lieu les élections départementales. Sur le canton de Frontignan, on retrouve Pierre Bouldoire aux côtés de Sylvie Pradelle. A la tête de la liste Hérault Essentiel, ils expliquent leurs ambitions et motivations.

Les conseillers départementaux sortants Pierre Bouldoire et Sylvie Pradelle se présentent aux départementales sur le canton de Frontignan. Appuyés par leurs suppléants Sandra Rambeau et Jean-Franck Cappellini, ils défendent une gauche rassemblée, solidaire et écologiste.

Avant d’être élus conseillers départementaux, Pierre Bouldoire et Sylvie Pradelle étaient déjà familiers du monde politique.

En effet, de 1995 à 2020, Pierre Bouldoire a mené 4 mandats successifs en tant que maire de Frontignan. En 2008, il est élu conseiller général du canton de Frontignan. Mandat renouvelé en 2015, aux côtés de Sylvie Pradelle. Dès lors, il devient 1erVice-Président du Département. « De ce fait, j’ai une délégation générale qui me permet de suppléer Kléber Mesquilda et de signer la plupart des engagements du Département. Par ailleurs, je suis délégué aux solidarités territoriales. C’est-à-dire que je m’occupe des aides que le Département apporte aux autres collectivités. Ensuite, je suis responsable de tout ce qui concerne le numérique, l’informatique et le très haut débit. Enfin, j’ai en charge le dispositif Hérault Littoral. Mis en place au cours de ce mandat, il nous pousse à revoir toutes les politiques que l’on mène pour intégrer les effets prévus du réchauffement climatique dans le moyen et long terme. »

Sylvie Pradelle a quant à elle réalisé 2 mandats en tant qu’adjointe, puis première adjointe à la mairie de Gigean. Après une défaite aux municipales de 2020, elle est actuellement conseillère municipale de l’opposition. Au niveau du Département, elle préside la commission du développement économique, du tourisme, des politiques de l’insertion et de l’économie solidaire. De plus, elle intervient localement sur le canton. Par exemple, elle prend part aux différents conseils d’administration (EHPAD, collèges, etc).

« Nous voyons le Département comme une collectivité d’harmonisation »

Sur ces élections, le binôme défend « une gauche unie face à l’extrême droite qui s’éclate » et prône les valeurs fondamentales du Département. « La protection de la personne, le respect de la vie humaine et non humaine et la préservation de l’environnement sont des valeurs primordiales à nos yeux. Plus largement, tout ce qui concerne la solidarité et l’écologie nous tient à cœur », explique Sylvie Pradelle.

« Nous estimons que tous les français – et par conséquent tous les héraultais, à notre échelle – doivent avoir la même possibilité de recours aux services publics. Il n’y a pas de raison qu’on soit mieux servi en matière de sécurité civile si on habite dans une métropole que si on habite dans un village très modeste en nombre d’habitants. Il n’y a pas de raison qu’on soit mieux lotis lorsqu’on habite sur la côte, parce qu’il y a une forte densité routière, que lorsqu’on habite sur les hauts cantons. Nous voyons le Département comme une collectivité d’harmonisation, autrement dit une forme poussée de solidarité », ajoute Pierre Bouldoire.

Des projets en faveur des jeunes et de l’environnement

Avec la volonté de continuer sur leur lancée, le binôme n’est pas à cours de projets. Préoccupée par la situation des jeunes, Sylvie Pradelle déclare : « les 18-25 ans rencontrent de grandes difficultés pour trouver leur place dans leur commune. Les causes sont multiples : problèmes financiers, d’emploi et de logement, etc. Nous avons l’intention de créer un contrat d’accompagnement personnalisé pour les jeunes avec une aide financière qui leur sera attribuée pour pouvoir bien démarrer dans la vie. Je pense que l’avenir appartient aux jeunes et si on veut les aider à s’insérer professionnellement, il faut leur donner les moyens. »

« Au niveau du département, nous avons un gros projet de déploiement de la fibre optique en cours. Nous voulons également continuer à jouer notre rôle dans l’éducation. Le Département de l’Hérault met 2 400 € par élève à disposition des collèges. Ainsi, ils peuvent fournir des équipements de grande qualité aux adolescents. Nous voulons persévérer sur cette voie parce que c’est la meilleure façon de préserver l’avenir. Nous aimerions d’ailleurs construire un troisième collège sur les communes du nord du canton afin de minimiser les trajets des élèves. Enfin, nous voulons mener à bien la construction de la Maison du Littoral aux Aresquiers. Le projet aura plusieurs vocations. Ce sera un lieu pédagogique qui servira à la transition écologique en régulant la circulation sur le littoral. En parallèle, nous travaillons beaucoup sur le développement des pistes cyclables afin de favoriser les déplacements à vélo », précise Pierre Bouldoire.

Un binôme sortant ambitieux pour sa réélection

« En 2015, lorsque j’ai intégré le Département, j’ai découvert une collectivité au fort potentiel. Tant sur le plan budgétaire et financier que sur le plan social. En effet, la préoccupation principale du Département est le bien-être de la population. Il y consacre d’ailleurs la majorité de son budget. J’adhère totalement aux engagements de la collectivité. Par conséquent, je souhaite vraiment continuer dans cette voie-là », annonce Sylvie Pradelle.

« Sylvie et moi partageons ces engagements et ces convictions. De plus, j’éprouve le désir d’avoir un mandat unique. C’est pourquoi j’ai souhaité passer le relais de mon parcours municipal en 2020. Pour avoir cumulé les charges de plusieurs mandats, je sais d’expérience que pouvoir se consacrer à un seul mandat est mieux. C’est la raison pour laquelle je persiste pour mener au moins un mandat encore sur le Département », conclut Pierre Bouldoire.

Le binôme redoute l’abstention. « On peut comprendre que les gens aient d’autres préoccupations et que le calendrier choisi n’incite pas tout le monde à se ruer sur les urnes », déclare-t-il. Cependant, les candidats restent optimistes et sereins.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Balaruc-le-Vieux

Thau : interdiction de consommation des moules et palourdes de l’étang

Article

le

Thau : interdiction de consommation des moules et palourdes de l’étang
©SèteAgglopôle

Contamination des moules et palourdes de l’étang de Thau : interdiction totale de leur consommation en raison de toxines lipophiles dépassant les seuils réglementaires.

Nouveau coup dur pour la profession ! Les moules et palourdes de l’étang de Thau font l’objet de restrictions strictes en raison d’une contamination par des toxines lipophiles, selon les dernières analyses effectuées le 9 mai 2023 dans le cadre du réseau REPHYTOX. Le seuil réglementaire de sécurité sanitaire a été dépassé, ce qui a conduit le préfet de l’Hérault à prendre des mesures d’interdiction immédiates.

Ainsi, à compter de ce jour, la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution et la commercialisation des moules et palourdes provenant de l’étang de Thau sont strictement interdits dans le but de protéger la santé publique. Ces mesures temporaires seront levées dès que les conditions sanitaires garantissant la sécurité seront rétablies dans les zones de production.

Il convient de noter que les huîtres et les escargots provenant de l’étang de Thau ne présentent aucune contamination et peuvent donc être consommés sans restriction. Toutefois, il est recommandé aux consommateurs de se référer à des sources d’information fiables pour obtenir des mises à jour concernant les mesures sanitaires en vigueur.

Il est également important de souligner que les coquillages récoltés dans l’étang de Thau avant le 9 mai 2023 ne sont pas soumis à des restrictions et peuvent être consommés en toute sécurité.

Afin de faciliter l’accès aux informations concernant les interdictions sanitaires de récolte de coquillages, une carte actualisée est disponible sur le site internet de l’Observatoire des Impacts Environnementaux sur les Coquillages (OIEAU) sur le site suivante : ici. De plus, les utilisateurs peuvent également consulter l’application qualitéCoq pour obtenir les informations les plus récentes.

En cas de symptômes tels que des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées, etc.) persistants, associés à des maux de tête ou des vertiges, les personnes ayant consommé des coquillages provenant des zones concernées sont invitées à consulter leur médecin sans délai.

Pour rappel, la cuisson des coquillages ne permet pas d’éliminer les toxines apportées par les phytoplanctons, des organismes végétaux microscopiques. Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation. Par conséquent, il est vivement demandé aux personnes détenant de tels produits de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente d’origine.

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Influenza aviaire dans l’Hérault : les autorités appellent à la vigilance pour limiter la propagation du virus

Article

le

L'influenza aviaire hautement pathogène a été détecté chez une mouette rieuse à Marseillan-Plage, entraînant la mise en place d'une zone de contrôle temporaire dans 34 communes de l'Hérault.

Découverte d’un nouveau cas d’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage à Marseillan-Plage.

Le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène a été détecté à Marseillan-Plage, dans l’Hérault, le 1er mars 2023. La découverte a été faite sur une mouette rieuse retrouvée morte sur le territoire de la commune de Marseillan.

Le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, a immédiatement signé un arrêté pour définir une zone de contrôle temporaire pour les 34 communes de l’Hérault, se trouvant dans le périmètre des 20 kilomètres autour du lieu de la découverte de la mouette.

Les mesures spécifiques applicables dans la zone de contrôle temporaire (ZCT) ont été détaillées par la préfecture de l’Hérault. Tout détenteur de volailles et d’oiseaux captifs doit se déclarer, et toutes les volailles et oiseaux captifs doivent être maintenus en permanence à l’intérieur de bâtiments ou sous filet. Les mouvements de personnes, d’animaux domestiques et de véhicules au sein des exploitations doivent être limités au strict nécessaire, et le transport et l’introduction dans le milieu naturel de gibier à plumes ainsi que celui des appelants sont réglementés.

Une surveillance accrue de l’avifaune sera réalisée durant la période de maintien de cette ZCT. La zone de contrôle temporaire pourra être levée à minima au bout de 21 jours si aucun nouveau cas d’influenza aviaire n’est identifié dans la population d’oiseaux sauvages et si la situation épidémiologique des élevages le permet.

La préfecture de Hérault appelle à la vigilance de tous les acteurs, notamment les éleveurs, les détenteurs d’oiseaux et les vétérinaires afin de tout mettre en œuvre pour limiter la propagation de ce virus. Cela passe en particulier par une application sans faille des mesures de biosécurité. Il est demandé de ne pas s’approcher, ni nourrir, ni manipuler les oiseaux sauvages sur cette zone pour éviter tout risque de diffusion du virus.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’être humain par la consommation de viande de volaille, œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire. Les mesures mises en place visent avant tout à limiter la propagation du virus aux élevages et aux basses-cours. La population est invitée à rester vigilante et à signaler tout oiseau sauvage mort à la mairie du lieu concerné qui prendra contact avec l’office français de la biodiversité (OFB).

Les 34 communes de l’Hérault concernées sont : Agde, Aumes, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Bessan, Béziers, Bouzigues, Castelnau-de-Guers, Cazouls-d’Hérault, Cers, Florensac, Frontignan, Lézignan-la-Cèbe, Loupian, Marseillan, Mèze, Montagnac, Montblanc, Nézignan-l’Evêque, Pézenas, Pinet, Pomerols, Portiragnes, Poussan, Saint-Pons-de-Mauchiens, Saint-Thibéry, Sérignan, Servian, Sète, Tourbes, Valros, Vias, Villeneuve-lès-Béziers et Villeveyrac.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

 

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Vigilance météo : tempête imminente sur l’Hérault avec des rafales de vent allant jusqu’à 150 km/h

Article

le

Vigilance météo : tempête imminente sur l'Hérault avec des rafales de vent allant jusqu'à 150 km/h
©MétéoFrance

La météo s’annonce capricieuse demain, où une tempête est annoncée sur l’Hérault vendredi. Des vents violents et des pluies intenses sont attendus, pouvant causer des dommages matériels importants.

La Méditerranée est en alerte avec un avis de tempête prévu pour vendredi. Les experts de Météo France ont prévenu que la tramontane pourrait souffler très fort dans certains endroits, atteignant jusqu’à 150 km/h localement. Les habitants du département de l’Hérault sont donc invités à se préparer aux conditions météorologiques difficiles.

Selon les prévisions de Météo France, une dépression dynamique va transiter en flux d’Ouest sur la France vendredi, entraînant un net resserrement de la pression atmosphérique. Les conditions sont donc réunies pour la mise en place d’un puissant vent d’Ouest/Nord-Ouest entre le nord des Pyrénées-Orientales et une bonne partie de l’Hérault.

Des rafales de vent de 120 à 140 km/h sont envisagées, avec des pointes pouvant atteindre jusqu’à 150 km/h localement. Des dégâts ne sont pas à exclure mais les plaines de l’Est de l’Hérault seront moins exposées d’après le bulletin de Météo France. Tous les départements concernés par ce bulletin météo (l’Hérault, les Pyrénées-Orientales et l’Aude) sont pour l’instant placés en vigilance jaune, mais un passage en orange est possible dans les prochaines heures.

Il est donc fortement recommandé de se tenir informé de l’évolution de la situation et de reporter certaines activités qui pourraient devenir dangereuses. Les habitants de la région sont invités à prendre les mesures nécessaires pour se protéger et protéger leurs biens face à ces conditions météorologiques extrêmes.


Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus