Nous rejoindre sur les réseaux

Culture

Culture – Portrait : Armonia Lemaître, une auteure sétoise qui assume sa transition

Article

le

©Michel Richard

Découvrez ce dimanche le portrait d’Armonia Lemaître. Une auteure indépendante venue s’installer à Sète afin d’y vivre une retraite au soleil.

Poétesse et romancière, le ciel s’est assombri pour Armonia dès sa plus tendre enfance. En effet très jeune, elle s’aperçoit que son corps ne correspond pas à son genre intime. Les cauchemars et profonds malaises deviennent son quotidien, elle se sent mal adaptée, en décalage total avec le rôle imposé par son entourage, la société ou encore la morale.

Mais malgré toutes ces difficultés, elle rencontre celle qui va devenir sa compagne durant trente ans et qui lui donnera deux enfants. À cinquante ans, sa vie bascule après sa rencontre avec l’homme qui l’aide à se révéler à elle-même. Armonia entame alors le long parcours qui la conduit vers cette femme qui a toujours existé en elle.

Aujourd’hui, installée à Sète avec son mari, elle s’adonne en toute quiétude à vivre ses passions, lecture, marche, musique, et la plus nécessaire, celle qui prime sur toutes les autres, l’écriture. Cette dernière lui étant indispensable autant que de respirer.

Son statut d’auteure indépendante lui permet de tout maîtriser, de la conception à la promotion jusqu’à la diffusion. Armonia Lemaître est l’auteure de deux récits autobiographiques, d’un roman et de deux recueils.

-Je suis une poupée gigogne (tome 1)- est le récit autobiographique d’Armonia, son long combat pour devenir celle qu’elle sent vivre en elle depuis toujours. Une enfance très perturbée par des phobies incontrôlables et de terribles cauchemars, une adolescence marquée par un isolement social et affectif poignant, la perte prématurée de sa mère en passant par la rencontre avec celle qui deviendra sa femme durant trente ans.

C’est à cinquante ans que sa vie bascule. Armonia débute sa transition. Elle nous parle alors par le menu des péripéties de son parcours : les difficultés auxquelles elle est confrontée, les anecdotes parfois hilarantes, souvent tragiques, les personnes qui l’ont aidée ou sont venues contrecarrer son évolution, et enfin, l’accomplissement lorsqu’elle devient une femme à part entière (avec le Changement d’État civil et l’opération chirurgicale.) Au cours de ce périple, elle rencontre aussi l’amour indéfectible d’un homme.

Dans ce témoignage passionnant, l’auteure nous livre une introspection sans détour. Il y a la profondeur et l’authenticité de ses sentiments intérieurs et puis le monde tout autour, qui se fait juge ou partie de ses choix. Ce qui nous touche au-delà de l’histoire, c’est la maturité de l’écrit : l’auteure sait peser et poser les mots les plus justes, exercice le plus compliqué lorsque l’on dévoile son propre vécu. Ce sont toujours son courage, sa force qui transpirent à la lecture des étapes de sa vie. Un témoignage puissant et essentiel !

-Je suis une poupée gigogne ( tome 2 )- dans ce deuxième opus, elle évoque des épisodes de sa vie qu’elle avait laissés en suspens. Le harcèlement et les manipulations qu’elle a subis au cours de son enfance et pendant sa carrière professionnelle. Son service militaire et ses déboires lors de ses engagements politiques et syndicaux.

Elle aborde des problématiques passionnantes : l’acceptation de son passé d’homme, la recherche de sa sœur et le deuil périnatal de sa mère, la trahison des organisations dans lesquelles elle milita pendant des décennies, ses relations avec son ex-compagne, la rupture avec son fils, l’amitié, l’inclusion, l’esthétique, la foi. Ce qu’ont pu lui apporter l’écriture et le théâtre. Elle dresse là un tableau saisissant dans un style toujours aussi élégant. Un livre-vérité profond et touchant !

En tant qu’auteure indépendante, Armonia maîtrise l’édition de ses livres, de la conception à la diffusion en passant par la promotion. C’est donc naturellement qu’elle présente son roman  « Tu ne le diras à personne ». Elle y soulève les sujets sensibles de l’inceste, des abus sexuels, mais également des tabous qui gangrènent notre société. Mais tout est écrit élégamment, avec dignité et surtout énormément de mesure. Armonia, manie la plume sans voyeurisme et avec exigence.

Récemment questionnée, elle aime à confier : « La dénonciation est difficile, mais le silence est plus terrible encore ». J’ai fait des rencontres extraordinaires avec ce livre. Mes lecteurs sont essentiellement des femmes. Peut-être que cela suscite un certain nombre de questions chez les hommes. ? » Aller à la rencontre d’Armonia est un enrichissement et une découverte culturelle de tous les instants.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Culture

Plateformes de streaming : 7 000 artistes réclament une meilleure rémunération

Article

le

Plateformes de streaming : 7 000 artistes réclament une meilleure rémunération

À la veille du Festival de Cannes, 7 000 acteurs signent une tribune pour dénoncer le non-respect de la loi sur la rémunération proportionnelle de leurs œuvres.

Alors que le Festival de Cannes s’apprête à ouvrir ses portes pour sa 77e édition, une tribune signée par 7 000 acteurs français fait grand bruit. Cette déclaration exprime le mécontentement des artistes face à la rémunération jugée insuffisante de leurs œuvres par les plateformes de streaming.

Parmi les signataires de cette tribune, des personnalités telles que Julie Gayet, Samuel Le Bihan, Benoît Magimel et Thierry Lhermitte réclament une application stricte de la loi du 12 mai 2021. Cette loi prévoit une rémunération supplémentaire proportionnelle au succès des œuvres diffusées sur les plateformes en ligne.

Trois ans après l’adoption de cette loi, les acteurs constatent qu’elle n’est toujours pas mise en application. Dans leur tribune, ils évoquent la possibilité d’un mouvement de grève similaire à celui ayant eu lieu à Hollywood, ayant entraîné des pertes considérables pour l’industrie cinématographique américaine.

Anne Bouvier, présidente de l’Adami, soutient cette initiative et appelle à un soutien gouvernemental pour faire respecter les droits des artistes. Elle souligne également une montée de la colère parmi les acteurs français, notamment ceux œuvrant dans les séries télévisées quotidiennes.

L’acteur et réalisateur Sam Karmann, dans une déclaration au Parisien, espère que la raison et la loi prévaudront, mais n’exclut aucune forme de mobilisation pour faire entendre les revendications des acteurs.

Lire Plus

Culture

Culture : le secteur de l’édition demande d’interdire la pub télé pour les livres

Article

le

Culture : le secteur de l'édition demande d'interdire la pub télé pour les livres

Le Syndicat national de l’édition demande l’abrogation d’un décret autorisant la publicité télévisée pour les livres, craignant un impact négatif sur la création littéraire.

Le Syndicat national de l’édition (SNE) a lancé un appel au gouvernement mercredi pour interdire la publicité télévisée pour les livres, arguant qu’une telle mesure pourrait entraîner « un appauvrissement de la création littéraire ».

Cette prise de position fait suite à un décret du 5 avril qui autorise la publicité télévisée pour les livres à titre expérimental pendant deux ans. Le SNE, inquiet des conséquences potentielles de cette décision, demande fermement son abrogation.

Le décret en question suscite des préoccupations au sein de l’industrie de l’édition, notamment quant à la fragilisation du secteur et à l’éventuelle réduction de la diversité littéraire. Le ministère de la Culture avait ouvert une consultation publique sur cette mesure en janvier et février, mais les résultats de cette consultation n’ont pas été rendus publics avant la publication du décret au Journal officiel, ce qui a pris de court de nombreux acteurs du secteur.

Le SNE a exprimé son désaccord lors de cette consultation, soulignant la nécessité de maintenir l’équilibre dans une industrie caractérisée par sa grande diversité. Il déplore également le manque d’encadrement précis et d’engagement en faveur de la promotion du livre et de la lecture à la télévision dans le cadre de cette expérimentation.

Jusqu’à présent, une seule maison d’édition, les éditions XO, a diffusé un spot télévisé, affirmant avoir toujours milité en faveur de cette forme de publicité.

Cette opposition à la publicité télévisée pour les livres n’est pas seulement portée par les éditeurs, mais également par l’organisation des libraires, le Syndicat de la librairie française, qui s’aligne sur la position du SNE. « Avec l’ensemble de la filière, nous avons toujours été fermement opposés à la publicité télévisée pour les livres. Et nous l’avons réaffirmé lors de la consultation publique », a déclaré Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française.

Lire Plus

Culture

Emmanuel Macron soutient la participation d’Aya Nakamura aux JO de Paris 2024

Article

le

Emmanuel Macron soutient la participation d'Aya Nakamura aux JO de Paris 2024

Le Président de la République estime que la chanteuse a « tout à fait sa place » lors de la cérémonie olympique.

Lors de l’inauguration du centre aquatique olympique de Saint-Denis, Emmanuel Macron s’est prononcé en faveur de la participation de la chanteuse Aya Nakamura à la cérémonie des Jeux olympiques de Paris 2024, affirmant qu’elle avait « tout à fait sa place ».

Face à la presse, le président de la République a déclaré que la présence d’Aya Nakamura lors de la cérémonie d’ouverture ou de clôture des Jeux serait « une bonne chose si elle en fait partie avec d’autres », soulignant que l’artiste « parle à bon nombre de nos compatriotes ».

Cependant, Emmanuel Macron a rappelé que la décision finale revenait à la direction artistique, dirigée par Monsieur Thomas Joly, responsable des cérémonies des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Cette prise de position intervient après plusieurs semaines de polémique autour d’une possible participation d’Aya Nakamura, la chanteuse franco-malienne étant la cible de critiques de la part de la droite et de l’extrême droite.

Toutefois, la situation semble évoluer favorablement pour l’artiste, puisque les belles-sœurs et héritières d’Édith Piaf ont exprimé leur soutien à l’idée qu’Aya Nakamura interprète une chanson de la Môme lors des JO de Paris, après avoir été sollicitées pour l’utilisation de « L’Hymne à l’amour » lors d’une cérémonie.

Lire Plus

Les + Lus