Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

Couronnement de Charles III : découvrez le programme des festivités au Royaume-Uni

Article

le

Couronnement de Charles III : découvrez le programme des festivités au Royaume-Uni

Le nouveau roi sera couronné lors d’une cérémonie religieuse suivie par deux jours de fête dans tout le pays.

Pendant des semaines, les préparatifs de la cérémonie ont été minutieusement orchestrés et répétés. Ce samedi 6 mai, plus de 2 000 invités – dont une centaine de chefs d’Etat – se rassembleront à l’abbaye de Westminster à Londres (Royaume-Uni) pour assister à la couronnement du roi Charles III, huit mois après le décès de sa mère, la reine Elizabeth II. Des dizaines de milliers de personnes sont également attendues dans les rues de la capitale britannique pour apercevoir le couple royal dans le carrosse qui les conduira à la cérémonie. En outre, des millions de téléspectateurs suivront ce couronnement sur leur écran. Le Royaume-Uni s’apprête donc à célébrer cet événement pendant trois jours, marquant ainsi les soixante-dix ans depuis le couronnement d’Elizabeth II.

Samedi 6 mai : le jour du couronnement

Avant la cérémonie. Les festivités débuteront par une procession, de Buckingham Palace à l’abbaye de Westminster. Charles III et son épouse Camilla Parker Bowles quitteront le palais royal à 11h20 (heure française) à bord du carrosse du jubilé de diamant, un modèle moderne (et même climatisé), tracté par six chevaux, créé en 2012 pour les 60 ans de règne d’Elizabeth II. Ils seront escortés par 200 membres des forces armées, selon la BBC*. Le public pourra assister à cette procession, tout au long d’un parcours de deux kilomètres, ou la suivre sur l’un des écrans géants installés dans la capitale britannique.

Pendant la cérémonie. Elle doit débuter à midi (heure française) et devrait durer deux heures. C’est l’archevêque de Canterbury, chef de l’Eglise d’Angleterre, qui la présidera. Les premiers à pénétrer l’abbaye gothique seront des représentants de diverses religions et des quinze royaumes du Commonwealth, suivis du Premier ministre britannique, Rishi Sunak, et de son épouse, Akshata Murty. Le chef du gouvernement britannique doit d’ailleurs lire un passage de la Bible au cours de la cérémonie, d’après le programme publié par l’Eglise d’Angleterre*.

Le couronnement en lui-même se déroulera en plusieurs étapes. Une fois qu’il aura prêté serment, les symboles du pouvoir royal – sceptres, éperons d’or, robe royale… – seront présentés à Charles III. Puis il recevra le saint chrême, une huile sainte. Enfin, l’archevêque de Canterbury le coiffera de la couronne de saint Edouard, un joyau de plus de 2 kg porté par Elizabeth II. Le monarque de 74 ans s’installera ensuite dans le trône royal.

Contrairement à la tradition, les nobles présents ne s’agenouilleront pas tous devant le roi en signe d’hommage, seul le prince William, le fils aîné de Charles III, exécutera ce geste séculaire. Autre nouveauté, toute l’assistance et le public suivant la cérémonie à distance seront, eux aussi, invités à prêter allégeance au nouveau roi. Camilla Parker Bowles prêtera ensuite serment à son tour, avant d’être coiffée de la couronne de la reine Mary, créée pour la grand-mère de la reine Elizabeth II.

La famille royale britannique précise que 2 000 personnes ont été invitées. Si l’absence de Meghan Markle a été très commentée, son époux le prince Harry sera bien présent. A neuf ans, le prince George, fils aîné de William et Kate Middleton, fera partie des quatre enfants chargés de suivre le roi. Des têtes couronnées européennes figureront également dans l’assistance, comme le prince Albert de Monaco, le roi d’Espagne Felipe et son épouse la reine Letizia, le roi de Suède ou le couple princier japonais.

Au rayon politique, Emmanuel et Brigitte Macron assisteront à l’événement, comme Jill Biden, l’épouse du président des Etats-Unis. D’après la BBC*, la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen, pourrait elle aussi venir. La société civile sera aussi représentée, notamment par 400 jeunes issus d’associations caritatives qui suivront la cérémonie depuis la chapelle Sainte-Marguerite, voisine de l’abbaye royale.

Après la cérémonie. Avant de quitter l’abbaye, Charles III troquera la couronne de saint Edouard pour la couronne impériale d’apparat, plus légère. Pour retourner au palais présidentiel, à partir de 14 heures (heure française), le couple royal empruntera le même trajet qu’à l’aller, mais avec un autre véhicule*, et une escorte plus fournie. Charles et Camilla monteront à bord du Gold State Coach, un carrosse du XVIIIe siècle, tiré par huit chevaux.

D’autres membres de la famille royale prendront part à cette procession, qui sera escortée par environ 4 000 militaires, ainsi que des représentants du Commonwealth et de la légion royale. La Couronne précise que le couple royal se conformera ensuite à la tradition en saluant la foule depuis le balcon du palais de Buckingham, avant qu’un défilé aérien ne conclue cette journée du couronnement.

Dimanche 7 mai : pique-niques festifs et concert géant

Le lendemain du couronnement, le couple royal invite ses sujets à organiser des déjeuners conviviaux entre voisins. Charles III veut ainsi mettre en avant une initiative caritative dans laquelle Camilla Parker Bowles s’est investie ces dernières années, The Big Lunch, qui vise à créer du lien social en organisant des repas et des pique-niques. Pour ceux qui seraient en manque d’inspiration, la Couronne a partagé une recette de quiche végétarienne (une référence à l’engagement écologique affiché par Charles III) sur son site officiel*.

Le soir, à 20 heures, un concert spécial est prévu au château de Windsor, à l’ouest de Londres, devant 20 000 personnes, dont 10 000 volontaires tirés au sort. Le spectacle, qui verra se succéder sur scène le groupe Take That, le crooner Lionel Ritchie, la popstar Katy Perry, le chanteur d’opéra Andrea Bocelli et l’acteur Tom Cruise, entre autres célébrités, sera retransmis en direct par la BBC. Il y aura aussi une performance du Royal Ballet, du Royal Opera, et même un peu de théâtre avec la Royal Shakespeare Company.

Lundi 8 mai : un jour férié national

Les Britanniques pourront profiter d’un jour férié grâce à Charles III car cette journée a été décrétée chômée par le gouvernement britannique*, comme pour le couronnement d’Elizabeth II en 1953. La famille royale appelle les Britanniques à consacrer ce jour à la solidarité, en participant bénévolement à des projets caritatifs près de chez eux. Partenaire de cet événement, l’ONG The Big Help Out a prévu de nombreuses activités dans tout le pays.

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

Économie

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l’idée de «préférence européenne»

Article

le

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l'idée de «préférence européenne»

Pour préserver l’industrie européenne face aux puissances américaine et chinoise, les Vingt-Sept doivent « éliminer les charges administratives inutiles », ont fait valoir ce lundi les ministres allemand et français de l’Économie et italien des Entreprises, lors d’une réunion organisée à Meudon.

Les ministres de l’Économie français, italien et allemand se sont réunis le lundi 8 avril en région parisienne pour définir une politique industrielle commune, notamment dans des secteurs clés tels que l’intelligence artificielle et la transition énergétique.

Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, a souligné le déficit commercial croissant entre la Chine et l’Europe, qui a triplé au cours des dix dernières années, passant de 100 à 300 milliards d’euros. Il a mis en avant l’inondation du marché européen par des produits chinois, notamment dans les domaines des panneaux solaires, des voitures électriques et des batteries.

Pour rééquilibrer la balance commerciale, Bruno Le Maire a proposé d’imposer une préférence européenne dans les marchés publics, suggérant des quotas de contenu européen allant jusqu’à 60% dans les appels d’offres, ainsi que des normes environnementales et de qualité plus strictes.

Si l’Italie soutient cette position, le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, s’est montré plus réservé. Il a exprimé des préoccupations quant au protectionnisme, soulignant l’importance de l’ouverture des marchés et de la mondialisation. L’Allemagne, exportatrice majeure vers la Chine, craint les mesures de rétorsion et souhaite éviter une escalade dans les tensions commerciales avec Pékin.

Lire Plus

Les + Lus