Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Coupe d’Angleterre: Tielemans et Leicester foudroient Chelsea

Article

le

coupe-d’angleterre:-tielemans-et-leicester-foudroient-chelsea

Leicester a remporté la première Coupe d’Angleterre de son histoire, samedi, en battant le Chelsea de Thomas Tuchel (1-0) grâce à une frappe magnifique de Youri Tielemans en pleine lucarne, devant 21.000 spectateurs admis à Wembley.Cette défaite sonne comme un revers cinglant pour Chelsea, à qui l’égalisation a été refusée par la VAR à une minute de la fin du temps réglementaire, à deux semaines de la finale de la Ligue des Champions à Porto contre Manchester City.

Toujours pas assurés de disputer la prochaine C1 via le championnat, les Londoniens ont encore trois matches cette saison, deux en Premier League, et leur finale européenne, pour éviter une énorme désillusion.

« Je pense qu’on a juste manqué d’un peu de réussite aujourd’hui. Je ne vois pas comment Leicester aurait pu gagner ce match sans ce tir dans la lucarne sorti de nulle part », a estimé l’Allemand après la rencontre, assurant ne rien avoir à reprocher à ses joueurs.

Pour les Foxes, qui avaient perdu leurs quatre finales précédentes dans la compétition, la dernière remontant à 1969, c’est la récompense d’un travail de longue haleine mené par Brendan Rodgers depuis son arrivée en février 2019.

« La Coupe d’Angleterre, partout dans le monde, mais surtout dans la culture britannique, est un moment tellement à part », a estimé celui qui restait jusqu’ici surtout associé au titre qu’il avait laissé échapper avec Liverpool en 2014, alors que les Reds comptaient cinq points d’avance à trois journées de la fin.

Chelsea encore trop inoffensif

Disputée devant 21.000 personnes, dans le cadre de l’assouplissement progressif des mesures anti-Covid par le gouvernement britannique, cette rencontre n’a pas atteint des sommets en termes de spectacle, malgré son final dramatique.

Elle a confirmé la solidité défensive de deux équipes, portées vers un jeu de transition qui n’a pas vraiment trouvé à s’exprimer samedi.

Premier entraîneur allemand sur le banc d’une finale de Coupe d’Angleterre, Tuchel, ancien coach du Paris SG, n’a pu, une fois encore, que constater les difficultés de son équipe à créer le danger.

Et si Leicester n’a pas non plus eu pléthore d’occasions, il a su profité d’un ballon récupéré près de la ligne médiane et transmis à leur métronome belge du milieu de terrain pour faire la différence.

D’une frappe du droit tendue, Tielemans a trouvé la lucarne droite d’un Kepa qui n’a rien pu faire (1-0, 63e) pour faire chavirer les supporters de Leicester.

En face, les Blues ont certes dominé et eu la possession, mais ils n’ont que très rarement inquiété le gardien adverse avant le dernier quart d’heure.

Dans une défense abandonnée par son leader, Jonny Evans, blessé dès la 34e minute, le jeune Français Wesley Fofana, 20 ans, a particulièrement brillé, à l’image d’une première saison impressionnante de maturité et de décontraction.

Werner encore trop discret

Juste avant la demi-heure de jeu, la défense centrale de Chelsea avait eu la meilleure opportunité, Cesar Azpilicueta manquant d’un rien de la tête un ballon effleuré par Timo Werner, après une combinaison entre Thiago Silva et Antonio Rüdiger (29e).

Les Blues se sont ensuite montrés plus pressants en fin de match, une tête de Ben Chilwell étant effleurée par Kasper Schmeichel et détournée sur le poteau (78e), avant que le portier international danois ne réalise une parade exceptionnelle sur une volée de Mason Mount (87e).

« C’est un gardien de classe mondiale qui n’a pas la reconnaissance qu’il mérite parce qu’il est tellement régulier et il a une telle concentration (…) j’ai beaucoup de chance de l’avoir », l’a complimenté Rodgers après le match.

Chelsea, chez qui Olivier Giroud avait remplacé, à la 83e, un Timo Werner une nouvelle fois trop discret, a pourtant bien cru égaliser sur un but contre son camp des Foxes, à la 89e. Mais la VAR a annulé le but pour un hors-jeu de Chilwell au départ de l’action.

Champion d’Angleterre surprise en 2016, Leicester écrit une nouvelle belle page de son histoire et offre aussi un beau cadeau à Jamie Vardy, son buteur, qui est devenu le premier joueur de l’histoire à avoir disputé sur ses 14 ans de carrière tous les tours de la Coupe d’Angleterre, du premier tour préliminaire, quand il jouait en amateur, à la finale.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus