Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Chypre-Nord: victoire surprise du protégé d’Ankara face au « président » sortant

Article

le

chypre-nord:-victoire-surprise-du-protege-d’ankara-face-au-« president »-sortant

Déjouant les pronostics, le candidat nationaliste Ersin Tatar, soutenu par la Turquie, a été élu dimanche « président » de l’autoproclamée République turque de Chypre-Nord (RTNC), un succès pour Ankara dans un contexte de vives tensions autour de ses projets en Méditerranée orientale.

Avec 51,69% des voix, M. Tatar supplante selon le Conseil électoral Mustafa Akinci, dirigeant sortant en froid avec le président turc Recep Tayyip Erdogan et partisan d’une réunification de l’île méditerranéenne sous la forme d’un Etat fédéral, augurant un changement radical des relations avec la partie sud de l’île.

Après sa victoire, M. Tatar, partisan d’une solution à deux Etats, s’est entretenu au téléphone avec M. Erdogan, selon la présidence turque.

Le président turc s’est dit convaincu que les deux hommes allaient « poursuivre avec la même détermination leur coopération harmonieuse (…) à commencer par les activités liées aux hydrocarbures en Méditerranée orientale et le développement de Chypre-Nord ».

M. Erdogan a en outre affirmé que « la Turquie et Chypre-Nord allaient poursuivre leurs efforts pour résoudre la question chypriote ».

A Nicosie-Nord, des centaines de supporters de M. Tatar ont afflué, beaucoup sans masque, sur la place où étaient diffusés les résultats, à grand renfort de musique vantant les mérites de leur champion et brandissant des drapeaux turcs. M. Tatar, 60 ans, s’est accordé un bain de foule, serrant de nombreuses mains.

« Je remercie le peuple chypriote-turc qui m’a élu ce soir avec sa propre démocratie », a déclaré, triomphant, M. Tatar sur une scène, remerciant M. Erdogan tout en condamnant « ceux qui ont utilisé la Turquie comme argument électoral ».

Il a appelé au rassemblement de la communauté chypriote-turque qui « mérite sa souveraineté ».

M. Akinci a félicité son adversaire et « ceux qui ont contribué à ce résultat ». « Vous savez ce qui est arrivé pendant cette élection », a-t-il déclaré en référence aux interventions turques, ajoutant ne pas vouloir « faire de politique là-dessus ».

Ankara a rapidement salué la victoire de son protégé: « Nous allons travailler ensemble pour assurer la prospérité, le développement et la sécurité des Chypriotes-turcs », a tweeté le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu.

La participation s’est élevée à 67,29% (199.000 inscrits sur plus de 300.000 habitants), soit trois points de plus qu’en 2015, malgré la pandémie de Covid-19.

Interventions turques

L’élection s’est déroulée dans un contexte de vives tensions autour de l’exploitation d’hydrocarbures en Méditerranée orientale entre Ankara et Athènes, principale alliée de la République de Chypre –membre de l’Union européenne (UE) depuis 2004– qui exerce son autorité sur les deux tiers sud de l’île.

Après des forages réalisés au large de Chypre-Nord, le renvoi cette semaine d’un navire turc d’exploration dans des eaux revendiquées par la Grèce a réveillé la discorde et a entraîné une condamnation par les dirigeants de l’UE des « provocations » de la Turquie.

Considérant la RTCN comme une pièce majeure dans sa stratégie pour défendre ses intérêts en Méditerranée orientale, Ankara avait multiplié les coups de pouce à M. Tatar.

L’inauguration en grande pompe d’un aqueduc sous-marin entre Chypre-Nord et la Turquie et la réouverture partielle d’une ancienne station balnéaire abandonnée et bouclée par l’armée turque après la partition de l’île, avaient suscité des accusations d’ingérence de la Turquie et irrité de nombreux Chypriotes-turcs, M. Akinci en tête.

Jamais « égaux »

Mais afficher une position indépendante d’Ankara est difficile tant la RTCN est sous emprise économique turque depuis sa création en 1983, d’autant plus dans un contexte de crise.

Chypre a obtenu son indépendance du Royaume-Uni en 1960 mais les troupes turques ont envahi le nord de l’île en 1974 en réaction à un coup d’Etat visant à rattacher l’île à la Grèce.

Dans la partie sud de l’île, le parti communiste Akel a qualifié l’élection de M. Tatar de « développement négatif », appelant toutefois les Chypriotes-grecs à rester engagés à reprendre les négociations. De son côté, le parti socialiste a jugé que ce résultat « prouvait le rôle décisif d’Ankara dans les décisions des territoires occupés ».

Les dernières négociations officielles ont échoué en 2017.

« Nous ne pouvons rien faire sans la Turquie, l’histoire a montré que les Chypriotes-grecs n’accepteront jamais que nous soyons égaux dans la République », relevait Dilek Ertug, agente immobilière de 60 ans, avant les résultats.

Signe des divisions au sein même des familles chypriotes-turques, son frère, Asaf Senol a lui condamné les « interventions de la Turquie » et soutient le fédéralisme.

Monde

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

Article

le

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

L’ancien président américain avait été banni du réseau social après l’assaut de ses partisans contre le Congrès, le 6 janvier 2021.

Le géant des réseaux sociaux Meta a annoncé mercredi qu’il allait, dans les prochaines semaines, « mettre fin à la suspension » des comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, deux ans après l’exclusion de l’ancien président américain suite à l’assaut du Capitole.

« Le public doit pouvoir entendre ce que les personnalités politiques disent afin de pouvoir faire des choix éclairés », a justifié Nick Clegg, le responsable des affaires internationales de Meta, dans un communiqué. « Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de limites à ce que les gens peuvent dire sur notre plateforme. Quand il y a un risque de préjudice dans le monde réel – un risque élevé qui justifie une intervention de Meta dans le débat public – nous agissons », a-t-il précisé.

L’ex-chef d’État américain avait été exclu du réseau social le 7 janvier 2021, alors qu’il était encore au pouvoir, pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Congrès à Washington la veille, une décision sans précédent, imitée à l’époque par la plupart des réseaux sociaux grand public, dont Twitter.

En juin 2021, Facebook avait décidé que l’exclusion durerait deux ans, et que le milliardaire républicain ne pourrait revenir que quand les « risques pour la sécurité du public » auraient « disparu ».

La suspension « devrait ne plus jamais arriver à un président en exercice ou à qui que ce soit qui ne mérite pas de sanctions ! », a réagi Donald Trump depuis son compte sur Truth Social, le réseau social qu’il a lancé l’an dernier.

La semaine dernière, l’ancien président avait officiellement demandé à pouvoir retourner sur Facebook. Son avocat avait adressé une lettre au fondateur et président de Meta, Mark Zuckerberg, l’appelant à ne pas « réduire un candidat à la présidentielle au silence ».

L’homme politique avait déjà été réadmis sur Twitter le 19 novembre 2022, quatre jours après avoir déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Il n’a toutefois pas encore publié de message sur ce compte, communiquant principalement via sa propre plateforme, Truth Social.

Lire Plus

Europe

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Article

le

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Un homme a été interpellé après avoir attaqué à l’arme blanche plusieurs personnes dans un église du sud de l’Espagne.

Un sacristain a été tué mardi 24 janvier et un prêtre grièvement blessé, dans une attaque à la machette dans deux églises d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne, a indiqué une source policière à l’AFP, précisant qu’un homme avait été arrêté. Une enquête a été ouverte pour des faits présumés de terrorisme. Elle sera menée par un magistrat de l’Audience nationale, tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme, a précisé le parquet, sans donner plus de précisions.

L’attaque à l’arme blanche s’est produite peu avant 20h dans l’église de San Isidro d’Algésiras, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Une personne a été tuée à l’extérieur de l’église et une blessée dans l’église, a ajouté le ministère.

Selon un prêtre d’Algésiras, cité par El Pais, «l’agresseur s’est d’abord rendu à la paroisse de San Isidro, où il a attaqué le sacristain». «Quelques instants plus tard, il est allé à l’église de la Plaza de la Palma, où il a rencontré le prêtre dans la rue, l’a attaqué et l’a laissé pour mort. Ensuite, il a semblé aller à l’église de la Virgen de Europa, mais je ne sais pas s’il y est arrivé. Toutes les églises sont situées au centre de la ville», raconte le religieux. Plusieurs sources policières soulignent qu’il y a eu des assauts dans «au moins deux églises». Les mêmes sources confirment que l’agresseur était sans papiers, «sans doute d’origine marocaine».

Peu après l’attaque, le président de la communauté d’Andalousie Juan Manuel Moreno a réagi. «Horrible et déchirant. Un sacristain a été assassiné et au moins un autre prêtre a été blessé dans un attentat qui a eu lieu à Algésiras. Prudence, les faits sont en cours d’investigation. Je condamne fermement le crime. L’intolérance n’aura jamais sa place dans notre société», a-t-il écrit sur Twitter.

Lire Plus

Monde

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

Article

le

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

L’armée ukrainienne a admis mercredi avoir cédé aux Russes la ville de Soledar (ici en juin 2022), deux semaines après l’annonce de sa prise par Moscou.

« Après des mois de combats difficiles […], les forces armées ukrainiennes l’ont quittée » pour « se replier sur des positions préparées », a indiqué à l’AFP le porte-parole militaire de la zone est Serguiï Tcherevaty, refusant cependant de préciser quand cette retraite a eu lieu.

À la mi-janvier, la petite ville était au centre d’une bataille acharnée et Moscou en avait revendiqué la prise. Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, avait toutefois démentié, assurant que Soledar était « sous le contrôle des autorités ukrainienne ».

Lire Plus

Les + Lus