Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

C1: Paris et Rennes en reconquête, Messi seul en scène

Article

le

c1:-paris-et-rennes-en-reconquete,-messi-seul-en-scene

Après leurs déceptions inaugurales, le Paris SG, à Istanbul, et Rennes, à Séville, partent en reconquête mercredi pour la 2e journée de Ligue des champions, alors que les retrouvailles entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi lors du choc Juventus-Barcelone semblent compromises par le Covid-19.

Au lendemain d’une journée plus agitée en coulisses que sur les terrains, avec la démission du président du Barça Josep Maria Bartomeu et la confirmation des rumeurs autour d’une future « Superligue européenne », la C1 reste conditionnée par le lourd contexte extra-sportif.

Pour le PSG, contraint de réagir après sa défaite en ouverture contre Manchester United (2-1), cela prend la forme d’un déplacement chez l’équipe en principe la plus faible du groupe H, Istanbul Basaksehir (18h55)… qui se produit en plein bras de fer diplomatique entre Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron.

Le président turc a appelé lundi au boycott des produits français, accusant son homologue français d’être hostile à l’islam. Emmanuel Macron a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet lors d’un hommage national à Samuel Paty, le professeur décapité dans un attentat islamiste le 16 octobre pour avoir montré de telles représentations en classe.

« Je suis un peu triste, mais pas inquiet. J’espère vraiment qu’il n’y aura pas d’imbrication entre sport et politique », a réagi mardi l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, tandis que le président du club stambouliote, Göksel Gümüsdag, a tenté de désamorcer les tensions en disant son respect pour le PSG, « un club ami ».

Rennes monte d’un cran

Sur le terrain, le finaliste de l’édition précédente n’a pas le droit à l’erreur, sous peine de voir Manchester United ou Leipzig, qui s’affrontent (21h00) en Angleterre, prendre trop d’avance.

« Nous sommes ici pour montrer qu’on veut absolument gagner et que nous sommes capables de jouer beaucoup mieux que la semaine dernière », a promis Tuchel.

L’Allemand, dont les choix tactiques sont scrutés de près, a annoncé qu’il titulariserait à nouveau son capitaine Marquinhos, défenseur central de métier, comme milieu défensif. Un choix qui avait contribué à porter les Parisiens en finale du « Final 8 » la saison dernière.

En attaque, il devrait compter sur trois de ses « Quatre Fantastiques »: Kylian Mbappé, Neymar et Angel Di Maria.

Les Parisiens de longue date retrouveront deux ex-pensionnaires de Ligue 1 dans l’effectif stambouliote: l’attaquant Enzo Crivelli et l’ancien Lyonnais Rafael.

Pour Rennes, la difficulté monte d’un cran. Tenus en échec pour leurs premiers pas en C1 (1-1) contre Krasnodar, néophyte comme eux, les Bretons se déplacent mercredi (21h00) chez le Séville FC, tenant de la Ligue Europa.

Messi sans Ronaldo ?

Et ça tombe mal. Rennes ne pourra compter ni sur son métronome Steven Nzonzi (suspendu pour un geste d’humeur), ni sur son prodige Eduardo Camavinga (se ressentant d’un coup reçu)… ni sur une bonne dynamique, puisque le club breton reste sur quatre matches sans victoire.

« Un match très difficile nous attend à Séville, mais c’est peut-être un très bon endroit pour aller se ressouder », a espéré l’entraîneur Julien Stéphan.

Quant au grand duel annoncé Messi-Ronaldo, il risque de ne pas avoir lieu puisque Cristiano Ronaldo se rétablit toujours d’une contamination au coronavirus.

Mardi soir, la Juventus n’avait pas annoncé de test négatif au Covid, indispensable au Portugais pour espérer disputer le choc de Ligue des champions contre le Barça de son meilleur ennemi, Lionel Messi.

Si Ronaldo n’est pas là, le petit Argentin aura donc surtout à s’inquiéter de la défense de la Juventus Turin dans le duel au sommet du groupe G… Ainsi que des déboires institutionnels de son club après la démission de Bartomeu mardi soir.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Europe

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Article

le

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Le Brésilien était accusé du viol d’une femme de 23 ans dans les toilettes d’un club de Barcelone à la fin de l’année 2022. Il écope de 4 ans et demi de prison.

L’ancien international brésilien Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison pour le viol en 2022 d’une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a annoncé le tribunal de la ville catalane. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans les toilettes d’un carré VIP de la discothèque Sutton, à Barcelone.

Le parquet avait requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du FC Barcelone et du Paris-Saint-Germain. Dani Alves a également été condamné à verser 150 000 euros à la victime et à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée. Durant le procès, ce dernier a réfuté toute forme de violence à l’encontre de la plaignante.

En détention provisoire depuis plus d’un an, l’ancien arrière droit de 40 ans s’était défendu en affirmant que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’était « pas un homme violent ».

La procureure a rétorqué en déclarant que « Si à un moment donné, [la femme] dit ‘pas plus loin’, c’est ‘pas plus loin’. Monsieur Alves ne peut pas continuer si la victime ne donne pas son consentement ». Le tribunal a considéré comme prouvé le fait que l’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol et l’a pénétrée vaginalement, en évitant qu’elle ne bouge, alors que la plaignante disait non et qu’elle voulait s’en aller.

La victime avait témoigné à huis clos, afin de protéger son identité, et derrière un paravent pour éviter tout contact visuel avec Dani Alves. Sa voix avait été modifiée et son visage pixellisé sur l’enregistrement, destiné à l’usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

La défense de Dani Alves avait aussi été fragilisée par de nombreux changements de version. Après avoir affirmé dans une vidéo, au début de janvier 2023, n’avoir jamais rencontré la plaignante, il avait justifié son mensonge en expliquant avoir voulu protéger son mariage, avant de finir par reconnaître une relation sexuelle avec la plaignante, selon lui consentie.

Lire Plus

Sports

NFL – Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Article

le

NFL - Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Dans une finale haletante, les Kansas City Chiefs ont triomphé dans la nuit de dimanche à lundi contre les San Francisco 49ers après une prolongation, remportant ainsi leur deuxième titre consécutif au Super Bowl.

Dans une bataille acharnée où les enjeux étaient à leur paroxysme, les Kansas City Chiefs ont réussi à surmonter les obstacles pour s’adjuger une victoire historique au Super Bowl LVIII. Menés par leur quarterback vedette Patrick Mahomes, les Chiefs ont fait face à une opposition farouche des San Francisco 49ers tout au long de la rencontre.

Le match a été marqué par des moments de tension et de nervosité chez les Kansas City Chiefs, notamment au cours des deux premiers quarts-temps. Cependant, malgré les difficultés initiales et les erreurs commises, l’équipe a su rester concentrée et déterminée à renverser la situation. Grâce à des performances exceptionnelles de joueurs clés comme Travis Kelce, les Chiefs ont su rattraper leur retard et égaliser à plusieurs reprises.

La prolongation a été le théâtre d’un duel intense entre les deux équipes. Alors que les San Francisco 49ers semblaient avoir l’avantage après un field goal, les Kansas City Chiefs ont su saisir l’opportunité et conclure le match de manière magistrale. Sous la direction de Patrick Mahomes, l’équipe a réussi à marquer le touchdown décisif à trois secondes de la fin, assurant ainsi leur victoire et leur titre consécutif au Super Bowl.

Cette victoire consacre les Kansas City Chiefs comme une équipe dominante dans la NFL, avec trois titres remportés au cours des cinq dernières années. Leur détermination et leur capacité à surmonter les obstacles font désormais d’eux une véritable dynastie dans le monde du football américain.

Lire Plus

Sports

Ligue des Nations : la France dans un groupe relevé avec l’Italie, la Belgique et Israël

Article

le

Ligue des Nations : la France dans un groupe relevé avec l'Italie, la Belgique et Israël

Les Bleus affronteront des adversaires redoutables lors de l’édition 2024-2025 de la compétition européenne.

Le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Nations a été effectué jeudi 8 février, plaçant l’équipe nationale française dans une poule relevée aux côtés de l’Italie, de la Belgique et d’Israël. Après une performance décevante lors de la campagne précédente, les Bleus se préparent à affronter des défis de taille dans l’édition 2024-2025 de cette compétition.

L’Italie en nouveau départ

L’Italie, actuelle tenante du titre de l’Euro, se trouve dans une phase de reconstruction après avoir manqué les deux dernières Coupes du monde. Malgré des résultats mitigés lors des éliminatoires de l’Euro, la Squadra Azzurra reste une équipe redoutable. Sous la direction de Luciano Spalletti, elle cherche à s’affirmer et à trouver un nouvel élan, notamment en attaque. Bien que la dernière confrontation officielle entre la France et l’Italie remonte à 2008, les rencontres amicales récentes ont toutes penché en faveur des Bleus.

La Belgique, un adversaire solide

Les Belges, toujours en quête de revanche depuis leurs échecs en Coupe du monde et en Ligue des Nations, restent un adversaire redoutable. Sous la direction de leur nouvel entraîneur Domenico Tedesco, les Diables Rouges ont réalisé une performance solide lors des éliminatoires de l’Euro, se plaçant en tête de leur groupe. Avec des joueurs de talent tels que Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku, la Belgique s’annonce comme l’un des défis les plus coriaces pour les Français.

Israël, un adversaire méconnu

Israël, bien que moins connu en tant qu’adversaire, ne doit pas être sous-estimé. Promu en Ligue A après une performance solide en Ligue B, Israël a montré sa capacité à rivaliser avec des équipes plus importantes. Malgré une dernière confrontation officielle remontant à 2005, les Israéliens sont déterminés à prouver leur valeur sur la scène internationale.

En résumé, les Bleus devront se préparer à des rencontres difficiles contre des adversaires redoutables lors de la prochaine édition de la Ligue des Nations.

Lire Plus

Les + Lus