Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

C1: le PSG dans le groupe de la mort, tirage ouvert pour Lille

Article

le

c1:-le-psg-dans-le-groupe-de-la-mort,-tirage-ouvert-pour-lille

Avec Manchester City et le RB Leipzig, le Paris SG a tiré jeudi le gros lot pour la phase de groupes de la Ligue des champions, qui va ne laisser aucun temps de rodage à sa recrue Lionel Messi.

Pour Lille, le chemin vers les 8es de finale n’est pas obstrué par un géant: Séville, Salzbourg et Wolfsburg figurent à ses côtés au sein d’une poule G ouverte.

Le PSG regarde plus loin, du côté de la finale prévue à Saint-Pétersbourg. Mais le tirage l’empêche de trop rêver.

Forcément, les supporters parisiens ont dû ressentir un frisson au moment de découvrir que Manchester City et le RB Leipzig allaient venir au Parc des princes cet automne.

Le Club Bruges complète le quatuor, le plus relevé du plateau.

Avec son effectif de stars, renforcé par cet été par Lionel Messi ou Sergio Ramos, neuf C1 à eux deux, le PSG a pourtant de quoi faire trembler l’Europe.

Mais City lui rappelle un récent cauchemar: les Anglais ont infligé aux Parisiens une leçon en demi-finale la saison passée, en s’imposant à l’aller (2-1) comme au retour (2-0).

Mauvais souvenir

La maîtrise des hommes de Pep Guardiola, sublimée par un grand Riyad Mahrez, avait alors mis en lumière les faiblesses des Parisiens, privés de Kylian Mbappé au retour.

Pour la revanche, « Kyky » n’est pas certain d’apparaître. L’attaquant star est au centre d’un feuilleton qui pourrait le conduire au Real Madrid avant la fin du mercato, le 31 août.

Autre inconnue: Cristiano Ronaldo, qui négocierait son transfert à City, selon la presse. Si la légende portugaise parvenait à ses fins, il retrouvera son ancien rival du Barça, Messi.

Leurs retrouvailles dessinent l’un des nombreux arcs narratifs autour de cette affiche entre riches clubs détenus par des Etats du Golfe.

Il y a aussi de belles histoires à raconter autour du RB Leipzig, qui a donné des sueurs froides au PSG la saison passée lors de la phase de groupes.

En effet, les Parisiens s’étaient inclinés chez les Allemands (2-1) en novembre, avant de péniblement prendre leur revanche à domicile (1-0), grâce à un penalty de Neymar.

Par contre, les coéquipiers de « Ney » avaient été faciles contre les Saxons lors de la demi-finale jouée sur manche sèche (3-0) en 2020.

Lors de cette édition, ils avaient aussi rencontré Bruges. Bilan: deux victoires (5-0 en Belgique, 1-0 à Paris).

De toutes façons, Paris ne jure que par lui-même pour remporter cette compétition dont rêve son propriétaire qatarien.

« C’est notre objectif, on ne le cache pas », a répété en août le président Nasser Al-Khelaïfi.

Ouvert pour Chelsea

Lille part avec l’ambition de faire mieux que lors de ses deux précédentes participations, conclues chacune par une dernière place.

Le Losc a évité tous les cadors du pot 1, en héritant du Séville FC qui, sur le papier, est l’adversaire le plus abordable.

Le RB Salzbourg, qui participe à sa troisième C1 de suite, n’a pas un effectif de stars, les Allemands de Wolfsburg non plus. Les Nordistes ont donc une chance pour l’une des deux premières places synonymes de 8es.

Tenant du titre, Chelsea fait figure de grand favori dans le groupe H, où seule la Juventus a les moyens de le faire trembler, contrairement au Zénit Saint-Pétersbourg et Malmö.

Engagé dans une nouvelle ère sans son prodige Messi, le Barça a hérité du Bayern Munich, mais aussi de Benfica et du Dynamo Kiev, de quoi lui donner un solide espoir pour voir la phase finale.

A part le PSG, le favori le moins bien loti est Liverpool qui, face à l’Atlético Madrid, Porto et l’AC Milan, aura fort à faire dans un groupe B compétitif.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus