Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

C1: avant les demies, les supporters du PSG entre adrénaline et frustration

Article

le

c1:-avant-les-demies,-les-supporters-du-psg-entre-adrenaline-et-frustration

S’enflammer… loin du Parc des Princes. Malgré l’adrénaline d’une demi-finale de Ligue des champions mercredi, les supporters du Paris SG ont adapté leur passion aux restrictions sanitaires qui les éloignent de leurs amis, entre frustration et espoir de retrouvailles prochaines pour fêter cette épopée européenne.

Mot d’ordre: tous en rouge et bleu ! Le Collectif ultras Paris (CUP), le principal groupe de fans du club de la capitale, a annoncé la couleur lundi sur les réseaux sociaux, à deux jours de la manche aller contre Manchester City.

« Drapeaux de la ville de Paris aux fenêtres, maillots du PSG sur les épaules, écharpes du PSG sur les tableaux de bord, toutes les idées sont bonnes pour représenter notre club de coeur », a lancé le CUP, comme un cri de ralliement.

Mais au Parc des princes mercredi, c’est bien le silence qui accompagnera les joueurs, en vertu de la règle du huis clos en place depuis fin octobre pour empêcher la propagation du coronavirus.

Pour les supporters, c’est la double peine, puisque le couvre-feu national à 19h00 les empêche de se réunir entre eux au moment du coup d’envoi, prévu à 21h00.

« C’est une période compliquée. Il n’y a rien de mieux que la vibration d’une tribune quand il y a un but. On nous prive de ce bonheur », lâche Frédéric Reverdy, coprésident du PSG Fan Club Normandie.

« À genoux devant la télé »

« On vit la saison à travers la télé, mais ce n’est pas pareil. On pense effectivement que ça peut être notre année pour la Ligue des champions, mais le problème, c’est qu’on ne sera pas là, derrière les joueurs », poursuit-il.

Dans ce contexte, la télévision devient le dernier refuge de ces mordus: « Je suis tout seul chez moi, et je discute avec mes potes par messagerie », décrit Simon Ladam, fan du PSG et visiteur occasionnel du Parc.

« C’est moins drôle, mais j’arrive à faire la part des choses. J’étais à genoux devant ma télé lors des vingt dernières minutes de PSG-Bayern, en train de m’arracher les cheveux à cause du stress ! », rigole-t-il.

Le plus frustrant, « c’est surtout de ne pas pouvoir aller à Manchester, on y était en 2016 » pour le quart retour perdu (1-0), se rappelle Jonathan Partula, longtemps abonné au Parc.

Les joueurs, eux, « ne peuvent pas s’habituer à des ambiances pareilles. Nos supporters nous manquent », a souligné Presnel Kimpembe.

Pour le quart de finale retour face au Bayern, le CUP avait préparé un grand tifo, qui a recouvert trois tribunes du Parc, en plus d’accompagner le départ des joueurs de leur hôtel vers le stade, avec chants et fumigènes.

Le déconfinement progressif en mai annoncé par le gouvernement offre aux supporters la perspective de se retrouver pour voir entre eux les derniers matches du PSG, en lice pour remporter trois titres.

« Si on va en finale, il y aura des manifestations en ville, sur les Champs ou ailleurs, j’en suis sûr ! », assure Jonathan Partula, qui aimerait voyager à Istanbul, ville hôte de la finale le 29 mai: « Je suis vacciné depuis jeudi, si on peut y aller, j’y serai, sûr et certain ! »

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus