Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Ballon d’Or: enfin, Benzema fait l’unanimité

Article

le

ballon-d’or:-enfin,-benzema-fait-l’unanimite

« Or pur », « Eternel Benzema », « Karim a montré la voie »… Le sacre de Karim Benzema, élu Ballon d’Or 2022, a été unanimement salué mardi sur la planète football, un accomplissement pour l’attaquant français du Real Madrid qui a longtemps suscité les débats les plus enflammés.

De Madrid à Londres, de l’Italie au Brésil, figures du ballon rond et médias sportifs ont applaudi la consécration du buteur madrilène lundi soir à Paris, où l’Espagnole Alexia Putellas (FC Barcelone) a pour sa part conservé le Ballon d’Or féminin pour la deuxième année consécutive.

« Vous êtes des exemples qui inspireront les futures générations qui aiment le football. Merci pour le spectacle », a écrit la légende brésilienne Pelé sur son compte Instagram.

En France, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a salué la « récompense suprême » de Benzema: « C’est un grand moment pour lui, pour ses proches et que ce soit un Français, c’est une victoire en plus pour le football français », a dit le patron des Bleus.

Mais c’est évidemment en Espagne, où évoluent Benzema (34 ans) et Putellas (28 ans), que les superlatifs sont les plus retentissants.

« Bain d’Or », titre en première page le quotidien sportif As, tandis que son concurrent Marca place les deux lauréats en Une avec ce gros titre résumant l’assentiment général: « De justice et d’or ».

« Eternel Benzema », complète en pages intérieures Marca, le quotidien le plus lu d’Espagne. « Karim Benzema a enfin reçu la récompense qu’il désirait tant et qui est arrivée lorsque c’était le plus difficile, après 14 ans au Real ».

« Ne pas rester sur les échecs »

Car l’époque n’est pas si lointaine où Benzema était critiqué en France pour ses démêlés extrasportifs (affaire « Zahia » et affaire de la « sextape ») et éreinté en Espagne pour son incapacité supposée à être un digne N.9 au Real, à savoir un buteur insatiable.

L’intéressé ne s’est jamais arrêté à ces considérations, porté par un caractère rare à ce niveau, malgré le crève-coeur de sa mise à l’écart de l’équipe de France jusqu’à son retour en grâce en 2021.

« Il ne faut pas rester sur les échecs », a-t-il dit à l’AFP après son trophée. « Tu les gardes, tu y penses, mais c’est une force mentale pour moi, pas des remords. »

C’est que l’attaquant de Bron, en banlieue lyonnaise, a toujours conçu le football comme un jeu collectif et s’est longtemps mis au service des autres, en particulier de Cristiano Ronaldo, cinq fois Ballon d’Or.

D’ailleurs, une fois débarrassé de l’ombrageux Portugais en 2018, « KB9 » a commencé à donner sa pleine mesure, jusqu’à l’apothéose de sa saison 2021-2022, avec 44 buts en 46 matches de club et un cinquième sacre en Ligue des champions.

Objectif Coupe du monde

« Une fois Cristiano parti (…), il a endossé la responsabilité des buts et du leadership », résume pour As l’éditorialiste Alfredo Relaño, juré espagnol du Ballon d’Or. « C’est une histoire curieuse de maturité pour un joueur hors normes à l’air indolent lors de ses premières années ».

Rentré à Madrid tard dans la nuit, Benzema était présent à l’entraînement du Real mardi matin à 11h00. Il a été accueilli sous les applaudissements de ses coéquipiers, et lui et Thibaut Courtois, sacré meilleur gardien de la saison, ont présenté leurs trophées pour une petite photo avant la séance.

Malicieux, son entraîneur Carlo Ancelotti a d’ores et déjà invité Benzema à se tourner vers le trophée 2023: « Il faut déjà qu’il pense au prochain Ballon d’Or. Et il peut commencer à engranger des points dès demain (mercredi, NDLR) » contre Elche, a-t-il dit.

Mais pour l’avant-centre des Bleus, le grand rendez-vous sera surtout la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre), quatre ans après avoir manqué le sacre français en Russie.

« Je t’ai vu beaucoup travailler pour que ton jeu progresse et que tu deviennes ce que tu es. Tu as toujours cherché à t’améliorer », l’a félicité mardi Zinédine Zidane, ancien entraîneur et mentor de Benzema au Real, sur son compte Instagram.

« J’espère que tu continueras à nous régaler au Real et pendant cette Coupe du monde avec l’équipe de France », a lancé le Ballon d’Or 1998, qui a remis lundi le trophée à son successeur français au palmarès.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus