Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

A Barcelone, le rock de retour sur scène pour une expérience clinique

Article

le

a-barcelone,-le-rock-de-retour-sur-scene-pour-une-experience-clinique

Un groupe de rock, 5.000 spectateurs dansant sans distance de sécurité. Une salle de Barcelone a fait un voyage dans un monde pré-pandémie samedi pour une expérience clinique visant à montrer que des concerts sont possibles malgré le Covid.

« Je suis très, très ému. Cela fait un an et demi que nous ne sommes pas montés sur scène », a clamé Santi Balmes, le chanteur de Love of Lesbian, groupe phare de la scène indépendante espagnole, après un premier titre très justement intitulé « Personne dans les rues ».

Une euphorie partagée par des spectateurs sautant, dansant, chantant à tue-tête et prenant même une bière au comptoir, comme si la pandémie avait disparu le temps d’une soirée.

« C’est incroyable, beaucoup d’émotion. Nous avions oublié cette sensation de foule, c’est comme si c’était mon premier concert », a déclaré Jordi Sanz dans la fosse du Palau Sant Jordi.

« On avait tellement envie de faire quelque chose de différent, de faire un pas vers la normalité », a abondé Marina Crespo, 25 ans, qui préférait toutefois « maintenir la distance » avec les autres spectateurs.

Tests et masques

Organisée par un groupe de festivals, des promoteurs musicaux et un hôpital local, cette expérience est l’une des rares à avoir eu lieu en Europe dans les musiques actuelles. Un autre concert test a eu lieu début mars aux Pays-Bas avec 1.300 personnes

Et rien n’a été laissé au hasard: tests, masques FFP2 à tout moment et ventilation renforcée.

Samedi matin, les pistes de danse de trois discothèques barcelonaises, fermées en raison de la pandémie, ont été transformées en hôpitaux de campagne où des blouses blanches faisaient un test antigénique à tous les participants.

Comme un sésame, le résultat négatif validait automatiquement le billet stocké dans le téléphone mobile.

« Nous espérons que cela sera complètement sûr. Pendant 14 jours, nous regarderons qui des spectateurs aura attrapé le Covid et nous notifierons » les cas, a expliqué Josep Maria Llibre, médecin de l’hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone, près de Barcelone.

En décembre déjà, son équipe avait organisé un projet pilote dans une salle de Barcelone avec 500 spectateurs préalablement testés. Quelques jours plus tard, aucun n’avait contracté le virus.

Lumière au bout du tunnel

L’objectif de cette expérience clinique est « de découvrir comment nous pouvons vivre avec le Covid et organiser des concerts de façon totalement sûre », a dit Ventura Barba, directeur exécutif du festival Sónar de Barcelone, l’un des organisateurs.

« Nous espérons que cela sera un point d’inflexion », a-t-il ajouté.

Cette semaine, ce festival réputé de musique électronique a annoncé son annulation pour la deuxième année consécutive, comme beaucoup d’autres en Europe.

« La pandémie a été horrible pour tout le monde, mais pour la musique en particulier », selon Ventura Barba.

D’après un rapport publié par la Federation Música de España, qui représente le secteur en Espagne, l’industrie musicale européenne a perdu 76% de son chiffre d’affaires en 2020.

« C’est une façon de faire un trou dans ce tunnel et que le monde de la culture voie un peu la lumière, ou au moins, une façon possible de faire les choses », a estimé Santi Balmes, le chanteur de Love of Lesbian, dans un entretien.

La pandémie a obligé son groupe à retarder de huit mois le lancement de son nouveau disque mais il se sent chanceux par rapport à d’autres « qui sont vraiment mal et reçoivent de l’aide alimentaire car ils ne gagnent plus rien ».

Ce concert « a été un choc énergétique », s’est-il félicité, « mais c’est logique car nous sommes dans une époque de retenue, avec le frein à main tiré. On a besoin de se défouler, de reprendre nos vies d’avant ».

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Europe

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Article

le

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Au moins 11 personnes tuées dans une triple frappe russe, l’Ukraine réclame un renforcement de ses défenses aériennes.

Une triple frappe russe a frappé la grande ville de Tcherniguiv dans le nord de l’Ukraine, faisant au moins 11 morts et 22 blessés, selon le ministre de l’Intérieur Igor Klimenko. Le président Volodymyr Zelensky a réagi en pointant du doigt le manque d’aide de l’Occident dans la défense du pays.

Le président Zelensky a déclaré que l’Ukraine manquait de défenses aériennes suffisantes pour empêcher de telles attaques. Il a déploré le fait que la Russie bombarde quotidiennement les villes ukrainiennes, utilisant des missiles et des drones explosifs, notamment pour cibler les infrastructures énergétiques du pays.

Face à une aide occidentale qui semble diminuer, l’Ukraine peine à intercepter ces attaques. Zelensky a exhorté ses partenaires internationaux à fournir davantage d’armements et de systèmes de défense aérienne pour renforcer la capacité de l’Ukraine à se protéger.

L’attaque sur Tcherniguiv survient dans un contexte où l’Ukraine tente de faire face à l’agression russe depuis plusieurs années. Fondée il y a plus de 1 000 ans, Tcherniguiv est une ville historique qui a été lourdement bombardée par l’armée russe depuis le début de l’offensive.

Dans un autre incident, des médias russes ont rapporté une attaque ukrainienne sur la base militaire de Djankoï en Crimée, avec des vidéos montrant des explosions impressionnantes au milieu de la nuit. Selon des sources, des missiles tactiques ATACMS fournis par les États-Unis à l’Ukraine pourraient avoir été utilisés lors de cette attaque.

Les pertes dans les rangs russes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, il y a deux ans, sont estimées à environ 50 000 soldats, selon des médias russes et britanniques. Les autorités russes ne divulguent pas officiellement leurs pertes, tandis que Zelensky a reconnu en février la mort de 31 000 militaires ukrainiens.

Lire Plus

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

Les + Lus