Nous rejoindre sur les réseaux

Portrait

Portrait – Alexandrine Rakoff coach marche nordique: Ou comment découvrir le « BungyPump »

Article

le

Tous les dimanches, retrouvez le portrait de la semaine. Aujourd’hui, découvrez celui d’Alexandrine Rakoff.

Alexandrine Rakoff découvre Sète il y a plusieurs années et décide de s’y installer afin de proposer ses compétences de coach antistress par la pratique de la marche nordique et du BungyPump.

Moins fatigant que le running, plus tonique que la randonnée pédestre, le bungypump, variante ludique de la marche nordique permet, grâce à des bâtons munis de résistance, de se muscler sans y penser.

Alexandrine propose une initiation, alors pourquoi ne pas profiter du grand air pour découvrir une nouvelle activité sportive ? Sur sur un petit chemin de campagne, en bordure de l’étang de Thau ou sur le sable, vous pourrez expérimenter bungypump, plus proche du fitness que de la marche classique.

Une rencontre au cours de laquelle cette passionnée nous livre quelques explications,  » Nous avons la chance de vivre dans une région qui nous permet de faire des activités extérieures tout au long de l’année. Une manière de découvrir ou redécouvrir la nature aux portes de Sète. Cette activité procure plaisir et bien-être rapidement du fait de la simplicité de sa technique. Adaptée aux débutants, aux non-sportifs et aux séniors, la marche nordique s’adresse à toutes et tous. Pour certaines pathologies, elle peut même être utile en termes de rééducation. La pratique d’une activité physique est essentielle pour la santé physique comme morale. Plus dynamique que la randonnée et moins traumatisante que la course à pied, la marche nordique est un sport équilibré. Sport santé par excellence, chacun(e) peut aborder ce sport comme elle/il le souhaite, que ce soit en fonction de ses objectifs ou de ses capacités physiques ; aussi bien comme une activité sportive hebdomadaire ou de temps en temps pour le plaisir de faire une balade, la marche nordique allie l’utile à l’agréable. Digne d’une pratique sportive en salle avec les avantages d’être en extérieur et profiter de la nature toute proche. (plage, salins, étang…) ».

Séance après séance, vous prenez conscience des bienfaits de la marche nordique qui génèrent un impact positif sur votre comportement et vous procure un bien-être physique et psychologique. Rapidement, vous sentirez une amélioration de votre qualité de vie.

Activité sportive conviviale et chaleureuse, en groupe qui permet de garder un lien social avec le monde extérieur.

Alexandrine  propose plusieurs séances hebdomadaires à Sète. À partir de 3 personnes, elle ouvre une séance à d’autres horaires pour plus de flexibilité. Et pour les personnes qui ont peu de temps, séance cardio au Mont Saint Clair (1h). Alexandrine vous offre le prêt des bâtons et une infusion détox chaque fin de sortie.

Retrouver Alexandrine sur son site internet: ICI ou sur sa page Facebook : ICI

Bassin de Thau

Portrait – Sandy Vieco : partage associatif et la création d’événements artistiques

Article

le

©SandyVieco

Tous les dimanches, retrouvez le portrait de la semaine. Aujourd’hui, découvrez celui de Sandy Vieco – Sandy Smile Events -.

Native d’Aigues-Mortes et Sétoise depuis quelques années par suite d’un coup de cœur pour l’île singulière, Sandy s’intègre rapidement dans le tissu associatif de la ville et crée l’association

« Esprit Partage Sète ». Cette entité propose l’été des moments de convivialité et de partage en organisant des pique-niques partagés sur la plage ou des événements dans divers lieux de la cité ainsi que des sorties avec covoiturage si nécessaire.

Simplement pour aller à la rencontre des gens que Sandy considère comme une richesse et contribuer à créer du lien. Elle propose également d’accueillir les nouveaux arrivants.

Sandy nous confie : « C’est dans ce cadre-là que je me suis épanouie, les gens étant très demandeurs, ça m’a donné l’impulsion de concrétiser mes projets d’entrepreneuriat. Être en alignement avec moi-même dans ma vie professionnelle est une chose très précieuse à mes yeux qui me permet de donner le meilleur de ma personne, j’ai donc décidé de créer ma propre société d’événementiel et de faire ce qui me passionne, à savoir les rencontres, le relationnel, les moments de partages. Pour créer mes évènements, je suis très inspirée du monde qui m’entoure, des lieux que je découvre et des gens que je rencontre. Ce sont toutes ces choses qui me nourrissent et qui donnent du sens à ce que j’entreprends ».

C’est alors la naissance de -Sandy Smile Events-, une agence d’événementiels. C’est avant toute chose un concept centré sur l’humain. C’est une agence qui a la spécificité de créer ses propres événements valorisant des notions de partage et de convivialité avec une sensibilité artistique et des propositions atypiques.

Et Sandy de nous préciser : « En toute humilité nous mettrons tout en œuvre pour apporter notre contribution à ta richesse de souvenirs en te proposant des événements de qualité qui ont du sens. En collaborant et en mettant en lumière dans nos réseaux des personnes qui partagent nos valeurs et en privilégiant des collaborations avec des artistes et des commerçants locaux. Si tu souhaites nous proposer une prestation artistique ou culinaire, n’hésite pas ! Nous étudierons toute proposition aussi simple ou excentrique soit-elle. »

Un concept qui n’est certes pas nouveau, mais Sandy se démarque rapidement. Elle décide de mettre en lumière les projets, en offrant la possibilité à tout un chacun de s’exprimer. Vidéos, animations, interviews, espace pour s’exprimer, tout est en place pour une mise à l’honneur de ceux qui désirent rejoindre ces notions de partages et de convivialité, moteurs essentiels de Sandy. Son ouverture aux autres l’amène à envisager toute collaboration et co-réalisation de projets dès qu’elle ressent un sens à ces démarches.

Ainsi, le samedi 13 novembre, nous sommes attendus à partir de 19 h 30. L’ Équipe Sandy Smile Events vous accueillera à bord du chalutier Le Louis Nocca à Sète pour une soirée -Le goût des autres-. Le chalutier sera couvert pour notre plus grand confort. Respect des règles sanitaires en vigueur.

Tous les détails sur la page Facebook ou sur son site internet. Vous pouvez joindre aussi Sandy Vieco sur le numéro suivant : 07 89 70 63 82

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

 

Lire Plus

Portrait

Portrait: Marie Thérèse Cheroutre, une historienne, professeure de philosophie et militante associative

Article

le

Tous les dimanches, retrouvez le portrait de la semaine. Aujourd’hui, découvrez celui de Marie-Thérèse Cheroutre.

Née à Sète en 1924, Marie-Thérèse Félicienne Reine Cheroutre, dite Marie-Thérèse Cheroutre, engagée dans un mouvement associatif « Les Guides de France » elle découvre ce mouvement peu avant la Seconde Guerre mondiale.

Après avoir suivi des études en psychologie et sociologie à la faculté de Clermont-Ferrand, elle rejoint Montpellier afin de suivre des études en faculté de lettres. Elle enseigne alors dans un collège de cette ville.

Dès 1953, elle est appelée à Paris par les guides de France et en devient commissaire générale jusqu’en 1979.

En 1955, Marie-Thérèse Cheroutre est élue au Haut-Comité de la Jeunesse et d’outre-mer. Elle occupe une place stratégique au cœur de  cette entité de concertation entre l’État et les mouvements de jeunesse. Dès 1959 elle collabore avec Maurice Herzog, haut-commissaire à la Jeunesse et aux Sports.

Elle fait partie d’une alliance de dirigeants engagés, comme Pierre Mauroy qui fonde en 1951 la fédération nationale Léo-Lagrange. Ensemble, ils forment le groupe d’études et de rencontres des organisations de jeunesse et d’éducation populaire en 1958 ainsi que le Conseil national des associations de jeunesse et d’éducation populaire en 1968. Ces deux instances marquent une avancée dans le dialogue laïque confessionnel et une meilleure représentation collective des associations de jeunesse. Elle siège au bureau de ces deux organismes.

Marie-Thérèse Cheroutre rejoint le premier conseil d’administration de l’Office franco-allemand pour la jeunesse, désiré par le chancelier Adenauer et le général de Gaulle, elle a alors pour mission d’élaborer les conditions de rencontres dont bénéficieront des millions de jeunes. Il est créé par le Traité de l’Élysée en 1963.

Elle assure une mission d’expertise à la commission française de l’UNESCO de 1959 à 1965 et grâce à son engagement, le premier prix UNESCO de l’éducation et de la paix est attribué au mouvement scout en 1981.

Entre 1957 et 1981, Marie-Thérèse participe aux délégations du scoutisme féminin français et se rend aux conférences de l’association mondiale des guides et éclaireuses. C’est en 1975 qu’elle participe activement au comité d’organisation du congrès de Berlin-Est des ONG féminines sous le parrainage de l’ONU.

En 1984, elle est nommée au Conseil économique et social (devenu le CESE), puis reconduite en 1989. Elle préside le groupe des associations de 1985 à 1993, jusqu’à la fin de son deuxième mandat, et rédige deux rapports centrés sur la vie associative et le bénévolat dont le but est l’essor  et l’avenir du bénévolat, facteur d’amélioration de la qualité de la vie.

En 2008, elle obtient un doctorat en histoire contemporaine, sous la direction d’Antoine Prost à l’université Panthéon-Sorbonne.

Restée proche des scouts et guides de France après la fusion des deux mouvements en 2004, elle poursuit ses recherches et participe à de nombreux colloques et publications.

Marie-Thérèse Cheroutre est membre d’honneur des Scouts et Guides de France jusqu’à son décès le 4 janvier 2020 à Sète à l’âge de 95 ans. Elle est inhumée au cimetière marin de la ville le 8 janvier.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Portrait

Portrait : Gilbert Py, un « saltimbanque » sétois à l’opéra

Article

le

Tous les dimanches, retrouvez le portrait de la semaine. Cette semaine, découvrez le portrait de Gilbert Py, ténor né à Sète en 1933.

Gilbert Gaston Benjamin Py, dit Gilbert Py, est un artiste atypique. Tour à tour forain, enfant de la balle, pianiste, violoniste, danseur, peintre, cascadeur, gardian, c’est un artiste talentueux aux multiples facettes.

Continuellement sur les routes et afin d’aider ses parents, dès l’âge de sept ans, il chante et danse dans les rues, avec son frère Pierrot, ensuite ils tendent leur casquette pour recevoir quelques pièces de monnaie.

Sa maman l’inscrit à des cours de danse à Montpellier, la famille se stabilise. Gilbert à huit ans et Il danse avec le corps de ballet, dans la Chauve-Souris, les danses Polovtsiennes du Prince Igor. Il demande à la Maîtresse de ballet de lui régler les danses de styles tzigane, russe et espagnol. Ils préparent ensemble des extraits des « Danses Hongroises » de Brahms, et « l’Arlésienne ».

La famille reprend la route. Muni de ce sérieux bagage, il chante « Bien loin de ma Bohème », « Ce soir jouez Tziganes », et naturellement il danse, toujours dans les rues. Il a 10 ans. Ils sont à Toulouse ; derrière le Capitole, il y a une boite de nuit. Gilbert entre et demande à voir le patron. Il aura la chance de rencontrer Carlos Gardela qui lui conseille alors de travailler le chant.

Toujours sur les routes, lors dune halte à Nice, il rencontre un professeur qui lui confirme : Mon garçon vous n’avez pas la voix pour chanter l’opérette, mais celle d’un ténor héroïque, vous chanterez Samson, Otello, Siegmund, Tannhauser, Fidélio, sur toutes les scènes du monde.

C’est quelques années plus tard, en 1964, que Gilbert Py débute à Verviers (Belgique), dans le rôle de Pinkerton de Madame Butterfly, avec Janine Arcangioli (devenue son épouse, elle renoncera à sa propre carrière pour se consacrer exclusivement à celle de son époux).

En 1965, il interprète son premier grand rôle : Mario dans La Tosca à Tourcoing. Le succès est tel que toute la France le sait aussitôt. Sa carrière démarre dès ce jour.

Débuts à l’opéra de Paris, en 1969, avec Carmen, La Damnation de Faust de Berlioz, production Maurice Béjart, puis Mario Caravadossi avec Hanna Janku. On lui offre le  rôle de Manrico du Trovatore en 1973.

En 1978, Il y a énormément d’années qu’au Bellas Artes, de Mexico un début n’a atteint l’apothéose, que Gilbert Py reçoit lors de sa prestation de Samson. Musicalité absolue. Cet excellent ténor français possède une voix puissante et une diction impeccable. Figure virile et bon acteur. Il donne vie du début à la fin au personnage. Il n’y a pas une faille, pas un mais que l’on puisse commenter. Sa prestation est parfaite. Que dire de la réaction du public qui dès la fin du premier acte réclame sa présence et qu’il soit seul sur scène. Chevalier par excellente, il ne le fait qu’à la fin de la représentation, il reçoit alors l’ovation que seuls à ce jour ont reçue Caballé, Pavarotti, Irma Gonzalés, Scotto, Cruz Romo sur cette même scène.

Une carrière internationale jalonne sa vie grâce à cette voix exceptionnelle qui se caractérise par la plénitude, la rondeur et l’égalité du timbre, jusque dans l’aigu.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus