Nous rejoindre sur les réseaux

Culture

Culture / Les grandes chansons francophones : « Utile » de Julien Clerc

Article

le

Comme chaque jeudi, nous vous invitons à découvrir une chanson francophone. Aujourd’hui, nous vous dévoilons :  » Utile  » de Julien Clerc

Julien Clerc se sert de son art et apporte un réconfort et un soutien aux malheurs qui frappent le monde tel quel les guerres et les attentas.  « Utile » est une chanson engagée de Julien Clerc, sorti en 1992. Bien qu’il a toujours chanté l’amour, les événements n’échappent pas à ses couplets.

Celle-ci est écrite par le parolier Etienne Roda Gil. Dix ans de conflits ont opposé les deux artistes, ils se retrouvent à nouveau et décident de collaborer pour un nouvel album de Julien Clerc.

« Utile » est une chanson en hommage à la résistance au Chili sous Pinochet : « À quoi sert une chanson si elle est désarmée, me disaient des Chiliens, bras ouverts, poings fermés ».

Néanmoins, cette chanson a été utile et en cohérence avec plusieurs événements qui se sont produits en France. En effet, Julien Clerc l’a interprétée lors de l’attentat de Charlie Hebdo en 2015, mais aussi, dans la commémoration des funérailles de l’attenant de Nice en 2016 qui a fait tomber 86 victimes.

Julien Clerc l’a bel et bien chanté : « À quoi sert une chanson si elle est désarmée ? », le moins que l’on puisse dire c’est que sa chanson « Utile » est loin d’être désarmée, qu’elle porte des armes contre le terrorisme et toute autre forme d’injustice.

Paul-Alain Leclerc, dit Julien Clerc, nait en 1947 à Paris. 

Après des études au lycée Lakanal à Sceaux avec son ami d’enfance de Bourg-la-Reine, Maurice Vallet dit « Momo », Paul-Alain Leclerc obtient son baccalauréat en 1965. Son père le destinant à de hautes études, il tente l’examen de Sciences Po puis s’inscrit à la faculté de droit en septembre 1966. Il décide finalement d’entamer un cursus d’anglais à la Sorbonne. Mais il néglige ses études et refait le monde avec ses camarades en cette année qui annonce les bouleversements de Mai 68.

À cette époque, il compose ses premiers morceaux, Maurice Vallet devenant son premier parolier. La rencontre décisive avec Étienne Roda-Gil dans le bistrot d’étudiant  » L’Écritoire  » a lieu probablement au printemps 1967. La légende veut que leur collaboration ait débuté en ce lieu lorsque le futur Julien Clerc, jeune étudiant en anglais, lance à la cantonade : « Qui veut m’écrire une chanson ? ». Roda-Gil sera son principal parolier, ce qui exclut vite Maurice Vallet.

L’écriture nouvelle de Roda-Gil est empreinte de nostalgie et de militantisme. Elle est alors associée à la voix, haut perchée et chargée de vibrato très serré, Julien, ainsi qu’à son sens de la mélodie. Ces différents éléments aboutiront à un succès. Il passe de longues heures au piano dans la maison de Bourg-la-Reine de sa petite amie que ses parents ont désertée.

Grâce à une relation familiale, il rencontre le directeur artistique d’une grande maison de disques et sort le 9 mai 1968 son premier 45 tours, La Cavalerie. La chanson de l’artiste, qui a pris le nom de scène de Julien Clerc, passe en boucle à la radio. Parlant d’« abolir l’ennui », elle trouve un écho dans la jeunesse de mai 1968 qui se découvre une idole toute neuve.

À l’automne 1968, Julien Clerc part en tournée avec Adamo. En mars 1969, il monte pour la première fois sur la scène de l’Olympia en première partie de Gilbert Bécaud et obtient un triomphe. C’est à cette occasion que Bertrand Castelli, hippie milliardaire et la productrice Annie Fargue lui rendent visite dans sa loge. Détenteurs des droits de la comédie musicale Hair pour la France, ils lui proposent le premier rôle. Julien Clerc refuse puis finit par accepter après avoir assisté à une représentation à Londres. Du 16 au 29 décembre 1970, il passe cette fois-ci en vedette à l’Olympia.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Culture

Fraude fiscale : Shakira écope de 3 ans avec sursis et d’une amende de 7,3 millions d’euros

Article

le

Fraude fiscale : Shakira écope de 3 ans avec sursis et d'une amende de 7,3 millions d'euros

La star colombienne devra s’acquitter d’une amende de 7,3 millions d’euros, négociée lundi dans le cadre d’un accord avec le parquet espagnol.

La célèbre chanteuse colombienne Shakira a conclu un accord avec le parquet espagnol, mettant fin à un procès très médiatisé pour fraude fiscale. L’accord, qui inclut une reconnaissance de culpabilité de la part de l’artiste, a été annoncé aujourd’hui au tribunal de Barcelone.

Shakira, arrivée au tribunal à 9h du matin, vêtue d’un élégant ensemble rose, a accepté les termes de l’accord qui comprenent une peine de prison de trois ans avec sursis et une amende substantielle de 7,3 millions d’euros. Cette amende représente environ 50% de la somme due en taxes impayées, selon les informations fournies par le tribunal.

Cet accord marque la fin d’une affaire qui a captivé l’attention internationale, le parquet accusant initialement Shakira de ne pas avoir payé d’impôts en Espagne pour les années 2012 à 2014. Selon les lois fiscales espagnoles, Shakira était considérée comme résidente fiscale du pays, ayant passé plus de 183 jours par an en Espagne pendant cette période.

Bien que Shakira ait reconnu sa culpabilité devant le juge, elle continue de clamer son innocence dans un communiqué transmis par ses avocats. Elle explique avoir choisi cette voie pour protéger sa carrière et le bien-être de ses enfants, évitant ainsi « des années » de procédure judiciaire. « J’avais deux options : continuer à me battre jusqu’au bout, ou refermer ce chapitre de ma vie », déclare la chanteuse, soulignant son désir de se concentrer sur ses enfants et sa carrière musicale.

La décision de Shakira de conclure cet accord et de payer l’amende a évité un procès prolongé qui aurait pu sérieusement nuire à sa réputation et à sa carrière. Le parquet avait initialement requis une peine de huit ans et deux mois de prison et une amende de 23,8 millions d’euros.

Cet accord met fin à une saga judiciaire complexe et soulève des questions sur les implications pour d’autres célébrités et leur gestion fiscale. Shakira, cependant, semble prête à tourner la page et à se concentrer sur l’avenir.

Lire Plus

Culture

Monsieur Le Prof à Sète : Une rencontre éclairante à la Librairie L’Echappée Belle

Article

le

Monsieur Le Prof à Sète : Une rencontre éclairante à la Librairie L’Echappée Belle

William Lafleur, alias Monsieur Le Prof, en dédicace à Sète pour son nouveau livre sur la crise de l’enseignement.

La librairie L’Echappée Belle de Sète s’apprête à accueillir un événement littéraire marquant. William Lafleur, mieux connu sous son pseudonyme de Monsieur Le Prof sur les réseaux sociaux, sera présent ce jeudi à partir de 18h30 pour une séance de dédicaces exceptionnelle.

Cette rencontre avec le public fait écho à la sortie de son ouvrage intitulé « L’ex plus beau métier du monde ». Ancien enseignant jusqu’au 1er septembre, avant de prendre la décision de démissionner, William Lafleur propose un essai poignant et révélateur. S’appuyant sur des milliers de témoignages de ses collègues enseignants, il dresse un portrait sans concession de la réalité du terrain éducatif.

En 2022, il annonçait mettre fin à sa carrière d’enseignant en 2023. « L’ex plus beau métier du monde », publié chez Flammarion en septembre dernier, marque cette transition. Au-delà de son parcours personnel, l’auteur y dénonce la dégradation continue des conditions de travail au sein de l’Éducation nationale, un sujet qui suscite un vif intérêt et de nombreuses discussions dans le milieu éducatif.

Avec près de 260 000 followers sur les réseaux sociaux, l’auteur est devenu une figure incontournable, partageant régulièrement ses réflexions sur l’enseignement.

La librairie L’Echappée Belle à Sète invite donc tous les passionnés d’éducation, de littérature et les curieux à venir rencontrer William Lafleur pour un moment d’échange et de partage autour de son dernier ouvrage.

*Librairie L’Échappée Belle – 7 Rue Gambetta, 34200 Sète – 04 67 43 64 54

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Culture

Eurovision 2024 : Le chanteur Slimane va représenter la France

Article

le

Eurovision 2024 : Le chanteur Slimane va représenter la France

L’artiste, meilleur vendeur d’albums dans le pays avec Vitaa en 2020, représentera la France du 7 au 11 mai 2024 à Malmö, en Suède.

Après une série de résultats mitigés à l’Eurovision, la France prend un virage stratégique en sélectionnant Slimane pour porter ses couleurs lors de l’édition 2024 du célèbre concours de la chanson. L’artiste de 34 ans, jouissant d’une solide carrière en France, a lui-même partagé la nouvelle sur ses réseaux sociaux ce mercredi 8 novembre. Slimane a su toucher le cœur de son public avec un message poignant : « Pour mes parents, pour ma fille, pour la France, pour toi… », accompagné du hashtag #Eurovision2024.

Avec des succès notables tels que « Des milliers de je t’aime », accumulant plus de 30 millions d’écoutes sur Spotify, Slimane ne manque pas de crédits à son actif. Son parcours musical, notamment marqué par une collaboration réussie avec Vitaa, a culminé avec leur album « Versus » en tête des ventes en France en 2020, et leur a valu une Victoire de la musique pour la chanson « Ça va ça vient ». Révélé au grand public par sa victoire dans « The Voice » en 2016, l’artiste est désormais prêt à conquérir l’Europe.

Ce soir, sur le plateau du journal de 20 heures de France 2, Slimane présentera « Mon amour », le morceau choisi pour séduire le public et le jury de l’Eurovision à Malmö, en Suède, du 7 au 11 mai 2024. L’espoir est permis pour l’équipe de France qui, selon Alexandra Redde-Amiel, cheffe de la délégation française et directrice des divertissements et jeux de France Télévisions, s’appuie sur « un artiste déjà dans le cœur des Français et au cœur d’une belle carrière ».

La France, qui n’a pas remporté le concours depuis Marie Myriam en 1977, semble s’inspirer de la stratégie gagnante de la Suède. En effet, l’année dernière, Loreen, victorieuse en 2012, a su réitérer son succès, confirmant l’approche suédoise de soutenir des artistes établis pour une reconnaissance internationale. Ce choix, révélé bien plus tôt que les années précédentes, est accueilli avec enthousiasme par les aficionados du concours, à l’instar de Stéphane Chiffre, responsable des Eurofans France.

La France, déterminée à retrouver le chemin de la victoire, se prépare donc pour une édition spéciale de l’Eurovision, qui célébrera en 2024 le cinquantième anniversaire de la première victoire de la Suède avec le titre mythique « Waterloo » d’ABBA. Avec un concours suivi par 162 millions de téléspectateurs l’an dernier selon les chiffres de la BBC, l’événement promet déjà d’être un rendez-vous incontournable.

Lire Plus

Les + Lus